صوتي
Vilnius ne veut plus dépendre du gaz de Moscou
La ville d'Utema parie sur la biomasse pour moins dépendre de l'énergie russe.
© Frédérique Lebel
La crise ukrainienne et la dernière suspension de livraison de gaz russe à Kiev, ont fini de convaincre la Lituanie que sa dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie n’était plus tenable. Pour desserrer cet étau, le pays a engagé une petite révolution : la majorité des petites villes se chauffe désormais à la biomasse. Reportage de Frédérique Lebel à Utena, 30 000 habitants, à une heure et demie de route au nord de Vilnius. 

08'22'' - Première diffusion le 03/07/2014.

Il y a déjà sept ans que la ville s’est convertie à la biomasse. L’usine locale va s’équiper d’une quatrième chaudière alimentée par des briquettes de bois entassées en d’immense monticules à l’extérieur des bâtiments. Pour le directeur de l’usine ce système de chauffage a des effets très positifs sur l’environnement. L’approvisionnement en ressources locales a été bénéfique pour l’économie locale : donner du travail et renforcer l’esprit de communauté. Utena est désormais auto-suffisante pour se chauffer et la ville détient le record de l’énergie la moins chère du pays !

EM Image: IM Eduardas Eigirdas

A plus grande échelle, le pays construit un nouveau terminal pour recevoir du gaz liquéfié de l’étranger sur la côte balte, terminal qui pourra être relié à la Pologne et la Finlande. Eduardas Eigirdas est le rédacteur en chef de la revue d’économie et de politique Valstybe. Il a expliqué à Frédérique Lebel, pourquoi son pays devait absolument développer ces sources d’approvisionnement alternatives.

النشر بتاريخ 30/11/2016 - التعديل بتاريخ 23/12/2016 - بواسطة Laurent Berthault

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias