Le président afghan Hamid Karzaï (G) et le Premier ministre indien Manmohan Singh (D)
Le président afghan Hamid Karzaï (G) et le Premier ministre indien Manmohan Singh (D), à New Delhi, le 9 novembre 2012.
Prakash Singh/AFP
مقالة

Le président afghan Hamid Karzaï en visite de trois jours en Inde

Le président afghan Hamid Karzaï est arrivé en Inde le 9 novembre 2012 pour une visite de quatre jours pendant laquelle il rencontrera d’abord des responsables économiques à Bombay, pour finir par une rencontre à New Delhi avec le Premier ministre, afin de signer plusieurs contrats d’investissements, d'infrastructures et de développement. L’Inde va également offrir une nouvelle aide de 100 millions de dollars à l’Afghanistan. À la veille du retrait américain de 2014, l'Inde a l'intention de jouer un rôle stratégique en Afghanistan pour reconstruire ce pays économiquement et militairement.
بحسب RFI -

Avec notre correspondant à Bombay, Sébastien Farcis

Quatre nouveaux contrats seront signés à New Delhi lors de cette visite, dont l’un permettra un important investissement pour l’exploitation d’une mine de fer par une compagnie indienne.

En plus de cela, l’Inde offrira 100 millions de dollars d’aide supplémentaire à l’Afghanistan, portant cet engagement indien dans le pays à plus de 2 milliards de dollars depuis 2001.

L’Inde est aujourd’hui le premier investisseur asiatique en Afghanistan devant la Chine, et cherche coûte que coûte à y renforcer son influence. « L’Inde a besoin que l’Afghanistan se stabilise pour que ce pays ne serve pas de base arrière pour des opérations terroristes contre ses intérêts dans la région, explique Siddharth Ramana, chercheur au centre South Asia Monitor. Cette pacification permettrait aussi le transport, par l’Afghanistan, des hydrocarbures iraniens vers l’Inde. Mais la Chine est également en train d’investir massivement dans le pays, poursuit-il. A la veille du retrait américain de 2014, nous allons donc voir, en Afghanistan, une importante compétition entre ces deux puissances régionales ».

L’Inde est appuyée par Washington, qui veut faire de ce pays le pivot régional dans la région avant son retrait d’Afghanistan. New Delhi devrait du reste participer à la formation des forces de sécurité afghanes.

النشر بتاريخ 20/02/2017 - التعديل بتاريخ 28/02/2017

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias