Doha, Qatar, le 5 juin 2017.
Doha, Qatar, le 5 juin 2017.
Stringer/REUTERS
مقالة

Isolé par les pays arabes, le Qatar s'inquiète pour ses approvisionnements

Lundi 5 juin 2017, l'Arabie saoudite, Bahreïn et les Émirats arabes unis ont décidé de rompre leurs relations diplomatiques avec le Qatar. En cause, son soutien présumé au terrorisme et ses relations diplomatiques avec l’Iran. A Doha, les conséquences directes de cette rupture n'ont pas tardé à se faire sentir.
بحسب RFI -

Dès l’annonce de la rupture des liens diplomatiques avec l'émirat, l’Arabie saoudite a fermé les bureaux de la chaîne qatarienne Al-Jazeera installée sur son sol. Quant aux citoyens qatariens des Emirats arabes unis, ils ont deux semaines devant eux pour quitter le territoire.

L'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis ont tous deux décidé de fermer leurs frontières avec le Qatar, le privant de passage terrestre, maritime ou aérien vers ses voisins. L'émirat du Golfe, qui importe 90 % de ses denrées alimentaires - la grande majorité passant par l’Arabie saoudite -, est ainsi isolé.

signe plus

Pierre-Marie Relecom, homme d'affaires: «Le Qatar est complètement bloqué». 06/06/2017 - par Altin Lazaj

A cette heure-ci, rien ne dit qu’une pénurie est à venir, mais l’effet de foule a conduit à un certain vent de panique. Notre correspondante à Doha, Sabrina Bennoui, rapporte que dans certains supermarchés, les résidents se sont rués dans les rayons par précaution.

De surprise en surprise, un officiel iranien a même suggéré que Téhéran pouvait répondre aux besoins alimentaires du Qatar en cas de nécessité. Histoire de contourner la dépendance de l'émirat à l’égard de l’Arabie saoudite. Le Qatar n’a pas encore réagi.

signe plus

Christian Chesnot, journaliste: «C'est quand même un coup dur». 06/06/2017 - par Nicolas Champeaux

 

La crise intervient deux semaines après une visite du président américain à Riyad, où Donald Trump a fustigé l'Iran, dont le rapprochement avec le Qatar exaspère ses voisins. Mais si les sanctions ont vocation à dissuader le Qatar de prendre l’Iran comme interlocuteur, elles pourraient aussi créer un rapprochement.

→ À relire : La crise diplomatique du Qatar, une aubaine pour l'Iran ?

 

النشر بتاريخ 06/06/2017 - التعديل بتاريخ 06/06/2017

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias