Le président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi.
Le président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi.
Alex Domanski/REUTERS
مقالة

Mario Draghi, président de la BCE: l'euro est «irréversible»

Le président de la Banque centrale européenne juge l'euro « irréversible » car les Européens y sont très attachés. Dans une interview au quotidien Le Monde publié samedi 21 juillet, Mario Draghi envisage une amélioration progressive de la situation en zone euro et pas une plongée dans la récession.
بحسب RFI -

L'existence de la monnaie unique européenne n'est absolument pas en en danger, estime Mario Draghi, bien au contraire l'euro est irréversible, car les dirigeants et les citoyens européens s'y sont beaucoup investis. Les analystes qui imaginent des scénarios d'explosion de la zone euro sont dans l'erreur. Il n'en demeure pas moins que la zone euro est en crise, mais pas au point, selon le président de la BCE, de plonger l'ensemble des pays de l'Union européenne dans la récession. Au contraire, il envisage une amélioration progressive à partir de la fin 2012 ou du début 2013.

Pour sortir de la crise, Mario Draghi pense que le renforcement de l'union financière, budgétaire et politique est inévitable et conduira à la création de nouvelles entités supranationales. En revanche, le patron de la BCE ne croit pas que la solution soit dans la seule réforme du marché du travail en Europe, une réforme sur laquelle on se focalise trop souvent, dit-il, et qui ne se traduit pas toujours par une amélioration de la compétitivité.

النشر بتاريخ 16/12/2015 - التعديل بتاريخ 16/12/2015

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias