عن المساهم

c.mansfield's picture
c.mansfield
Europe de l'Ouest
اللغة الأم Anglais, Britannique
مستوى اللغة (C1+C2)متقدم
مراكز اهتمام Littérature, Tourisme
نشاطات داخل المجموعة
عضو منذ 12/08/2017
المنشورات: 1

تعلم

RFI SAVOIRS الفرنسية مع

مشاهدة المزيد

#مهارا ت التعامل مع وسائل الإعلام

La topophonie archéologique, ou les récits de voie

L'objectif de ma recherche à l'université est d'étudier comment développer une écriture sur l'espace urbain dans le contexte du tourisme culturel en tant que domaine académique.
0
No votes yet

النشر بتاريخ 12/08/2017 - التعديل بتاريخ 12/08/2017

1 commentaire
c.mansfield's picture
4 months 2 days ago
Dr Charlie Mansfield
L'objectif de cette recherche est d'étudier comment développer une écriture sur l'espace urbain dans le contexte du tourisme culturel en tant que domaine académique. Plus précisément, il s'agit du marquage de lieu (ZAKAREVICIUS & LIONIKAITE 2013) et la construction de l'espace imaginaire qui repose sur la valeur positive que les citoyens tirent de leur localité (SCRIBANO 2016) et les changements d'identité qu'ils incarnent et manifestent à travers leurs émotions (COSTALAT-FOUNEAU 2008, VERMOT 2017). Le document présente une méthodologie expérimentale entrepris à Nantes, et appelée la topophonie archéologique, qui prend comme point de départ le travail d'enregistrement audio (Saunders & Moles 2016). Les pratiques d'écriture examinées seront celles d'un chercheur qui prépare une écriture de voyage en vue de son impact documentaire, méthodologique et instrumental sur le Syndicat d'initiative ou l'office de tourisme en vue de son exploitation par visiteurs. Sous cet aspect, l'étude considère d'une part l'identité des citoyens locaux et du chercheur, et d'autre part les facteurs d'identité créés par le récit des promenades pédestres. Les approches théoriques tirées de Foucault seront utilisées : Foucault (1983) explique les pratiques consistant à garder un carnet comme livre de vie, les hupomnêmata, suivant en cela le conseil de Sénèque (SENEQUE vers 65), afin que l'angoisse du futur puisse être remplacée par « la possession d'un passé que l'on peut apprécier plein et sans dérangement » (FOUCAULT 1983, c. 418). Le livre de vie devient un espace dans lequel l'écrivain forme sa propre identité en tant que collection des voix médiatisées de tout ce qui a été lu et entendu sur ses voyages (SENEQUE, Lettre 74), mais pas pour que l'écrivain devienne le même que ceux qui ont été lus ou entendus dans le sens que Ricœur appelle « idem » ou « l'identité comme similitude » (RICŒUR 1991, 73).

Pour commenter ce contenu, veuillez vous connecter avec votre compte RFI Savoirs.

الدخول
Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

La topophonie archéologique, ou les récits de voie

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.