#تعلم الفرنسية من خلال الأخبار

Satisfecit

mots-actu_s.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Satisfecit du pouvoir après les élections au Cameroun. En effet les élections législatives et municipales se sont apparemment déroulées sans incident majeur, « dans le calme et la transparence », disent les autorités. Cela pour masquer peut-être une participation assez faible, notamment dans les zones troublées et les provinces anglophones. Mais enfin, le gouvernement est content, et il le fait savoir : Il exprime un satisfecit. C’est le mot utilisé sur Rfi pour exprimer ce quitus donné par le pouvoir à l’administration chargée d’organiser ce scrutin. Quitus, Satisfecit… deux mots latins, utilisés tels quels, sans qu’on les francise, et qui appartiennent tous les deux à une langue surveillée, souvent journalistique. Donner quitus, c’est tenir quitte : on reconnaît que vous avez bien travaillé. Le satisfecit va un peu plus loin : ça tient du compliment. Des félicitations ? Peut-être, mais modérées : on exprime juste qu’on est content, qu’on est satisfait comme l’indique le mot.

Son origine indique bien que ce n’est pas un mot du vocabulaire très courant. Et il est d’un usage assez récent : c’est au 19e siècle qu’on commence à se servir de ce mot latin, dans un domaine où le latin est encore roi : l’éducation. Le mot s’entend ou se lit dans les écoles où l’on fait encore ses humanités : faire de bonnes études passe par l’apprentissage du latin. Et la connaissance de cette langue est si intimement liée au monde de l’école qu’on l’a utilisée lors des distributions des prix, des moments un peu solennels où l’on sort les palmes et les récompenses : à côté des prix, on a les accessits : l’accent est un peu le même. Le mot est donc un peu ampoulé, mais ça ne l’a pas empêché de survivre : cette déclaration (satisfecit signifie au départ « il a donné satisfaction »), on la trouve encore dans des domaines politiques ou professionnels.

Et qu’est-ce que cette satisfaction, dont il est question ? Ce mot -là est ancien en français et son sens s’explique par son étymologie, son origine : satis en latin signifie « assez ». Satisfaire, c’est donc en faire suffisamment, faire ce qu’on attendait de vous. Et le sens du mot s’est amplifié : la satisfaction n’est pas loin du plaisir : quand on est satisfait, on a ce qu’on voulait. Parfois même on n’en demande pas plus : c’est le sens de l’expression se satisfaire de, qui est l’équivalent de se contenter de.

En revanche le contraire, insatisfait, ou insatisfaction, correspond à un sentiment de frustration : il en manque, on n’en a pas eu assez !

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias