#تعلم الفرنسية من خلال الأخبار

Potentiel

mots-actu_p.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Emmanuel Macron dans la liste des cibles potentielles du logiciel espion Pegasus. Macron potentiellement espionné ! Une information qui est donc au conditionnel, mais tout à fait plausible. Information au conditionnel, c’est-à-dire ? Elle n’est pas sûre, mais elle est possible. Et c’est bien ce qu’expriment ces mots : cible potentielle, potentiellement espionné. Cible possible donc et espionnage envisageable : sans être certain, ce n’est pas exclu !

Potentiel évoque donc ce qui peut se produire, sous certaines conditions, ou même ce qui peut s’être produit sous certaines conditions. C’est prendre le mot dans son sens d’origine : ce qui peut être, ce qui sera peut-être. Tout tourne donc autour de l’idée de possibilité, et c’est très compréhensible : le mot dérive du verbe latin qui signifie pouvoir.

On voit donc que le mot s’utilise par rapport au futur (souvent), mais aussi par rapport au présent ou même au passé. Le téléphone du président a pu être infecté par un virus informatique ! Usage intéressant, car le plus souvent, on pense que le potentiel concerne uniquement ce qui peut arriver dans l’avenir. Il est vrai que c’est son utilisation principale. Une bombe par exemple possède une force potentielle de destruction. Tout est prêt pour qu’elle explose, elle est d’ailleurs destinée à ça. Mais elle n’explosera que si on actionne son mécanisme. D’une situation, on peut dire aussi qu’elle potentiellement explosive : la tension est montée entre les participants. Il suffirait d’un mot, d’un geste pour provoquer la crise, la rupture. Mais qui peut dire si ce geste aura lieu ? Si ça se trouve, la tension diminuera lentement et la crise sera évitée.

Potentiel est également un nom, utilisé souvent, et de façon légèrement familière dans des phrases allusives. On dira par exemple d’un jeune sportif : « Il a un potentiel extraordinaire ». C’est-à-dire, il a toutes les qualités pour faire un grand sportif. Sous-entendu, s’il s’améliore, s’il travaille, s’il s’entraîne. Avec l’idée qu’il n’est pas mûr encore, qu’il est en train de se développer pour arriver à exploiter ses possibilités. Et peut-être n’y arrivera-t-il pas. Le nom potentiel renvoie donc à des qualités qui sont là en germe. Et qui devront être travaillées, développées.

Ce qui fait qu’on le trouve dans le vocabulaire de l’immobilier : une maison qui a du potentiel, c’est celle qui ne paie pas de mine dans l’état actuel, mais qui, grâce à quelques travaux judicieux, peut devenir une demeure de rêve.

Avertissement !  
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias