#تعلم الفرنسية من خلال الأخبار

Journal en français facile 29/07/2019 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Marie Casadebaig : Bonsoir et bienvenue dans votre journal en français facile. J'ai le plaisir de le présenter ce soir avec Sébastien Duhamel. Bonsoir Sébastien.

Sébastien Duhamel : Bonsoir Marie, bonsoir à toutes et à tous.

MC : À la Une de l'actualité, la fermeté des autorités chinoises. Elles demandent que les auteurs de violences à Hong Kong soient sanctionnés et que l'ordre revienne. Pour les manifestants, qui défendent l'autonomie du territoire, Pékin ne veut pas entendre leur colère.

SD : À Porto Rico, de nouvelles manifestations ont eu lieu aujourd'hui pour demander le départ de la numéro deux du gouvernement et tous les proches de l'ancien gouverneur, qui a quitté ses fonctions la semaine dernière. Il était accusé d'avoir fermé les yeux face à la corruption de son équipe.

MC : En France, un corps a été retrouvé dans la Loire, le fleuve. Il pourrait être celui de Steve, un jeune homme disparu le 21 juin dernier.

----

SB : Des sanctions et un retour à l'ordre. C'est ce que Pékin demande au gouvernement de Hong Kong, au lendemain de nouveaux affrontements entre manifestants et policiers.

MC : Chose rare, le porte-parole du bureau qui assure la liaison entre le territoire autonome et le continent s'est exprimé devant la presse aujourd'hui. Il a rappelé que les autorités chinoises avaient confiance en la cheffe du gouvernement hongkongais. Pour Bonnie Leung, vice-présidente du Front civil des droits humains de Hong Kong, l’association qui a organisé de grandes manifestations ces derniers mois, cela montre que Pékin ne veut pas voir la colère de la population.

« À travers cette conférence de presse, Pékin a réaffirmé son soutien total à la police et aux autorités hongkongaises. C’est une énorme déception, car le Conseil d’État a les moyens de démissionner notre cheffe de l’exécutif, Carrie Lam, mais ils refusent de le faire. Ce qui veut dire qu’ils refusent de reconnaître ce qu’il se passe à Hong Kong et ils ignorent les réelles raisons de la colère des Hongkongais qui ont causé ce mouvement qui dure depuis plusieurs semaines. »

Propos recueillis par notre Zhifan Liu, notre correspondant à Hong Kong.

SB : Au Brésil, dans la prison d'Altamira dans le nord du pays, des groupes de prisonniers se sont battus. Au moins 52 détenus ont été tués.

MC: Des actes d'une rare violence. 16 personnes ont été décapitées, leur tête a été coupée. Ce n'est pas la première fois qu'une prison brésilienne connaît de tels évènements. Au mois de mai dernier, 55 prisonniers étaient morts dans des affrontements.

SB : En Californie, on ne sait toujours pas pourquoi un homme a tiré sur une foule, dans un festival au sud de San Francisco.

MC : La police est à la recherche d'un complice. Le jeune homme de 19 ans a réussi à éviter les contrôles de sécurité. Selon les témoins, il a ouvert le feu au hasard. Parmi ses victimes, un enfant de 6 ans. Le tireur a été tué par la police.

C'est peut-être le corps de Steve qui a été trouvé dans la Loire.

SB : Le fleuve qui traverse la ville de Nantes, dans le nord-ouest de la France. Ce jeune homme a disparu depuis le 21 juin, le soir de la fête de la musique.

MC : La police était intervenue sur les bords de Loire et plusieurs personnes étaient tombées dans l'eau. Les précisions avec vous Olivier Chermann.

C'est un bateau qui naviguait sur la Loire qui a repéré le corps ce soir. Selon les premières constatations, l’identification est problématique. On ne sait pas encore s'il s'agit d'un homme ou d'une femme. Seule une autopsie, qui sera pratiquée demain matin, pourra dire si c'est bien le corps de Steve. Un détail pourrait être aussi déterminant. Sur ce corps a été retrouvé un bijou, une chaine en or autour du cou qui sera soumis à la famille du jeune homme et, à ce moment-là, peut-être que la famille pourra déterminer et dire s’il s’agit bien de Steve ou pas. La disparition du jeune homme avait coïncidé avec l’intervention controversée des forces de l'ordre dans la nuit de la Fête de la musique. Des échauffourées avaient éclaté, dans cette nuit, entre participants à un concert techno et policiers venus exiger l’arrêt de la musique. La Fête de la musique s'était donc achevée dans la confusion. Quatorze personnes ont ainsi été repêchées par les secours durant la nuit. Steve Maia Caniço, animateur périscolaire, n'a plus donné signe de vie depuis cette nuit-là. Il ne savait pas nager selon ses proches.

MC : Olivier Chermann.

SB : Au Soudan, les habitants de quatre villes du centre du pays n'ont pas le droit de se déplacer la nuit. Un couvre-feu nocturne a été imposé.

MC : C'est le cas notamment à El Obeid, où cinq manifestants, dont quatre lycéens, ont été tués par balle, ce lundi, lors d'un rassemblement. L'Association des professionnels soudanais, l'un des organisateurs des manifestations, appelle les Soudanais à descendre dans la rue pour dénoncer cette violence et réclamer justice.

SB : Deux anciens présidents ivoiriens se sont donné rendez-vous à Bruxelles, en Belgique.

MC : Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo. C'est la première fois depuis dix ans qu'ils se rencontraient. Les deux anciens ennemis pourraient devenir deux nouveaux amis. Cette rencontre laisse entendre qu'ils pourraient s'unir lors de la prochaine élection présidentielle en 2020. Mais officiellement, les deux hommes n'ont pas parlé de cela, aujourd'hui en Belgique. Ils ont échangé sur l'état de leur pays, la Côte d'Ivoire, estimant que la réconciliation n'avait pas encore eu lieu, après les violences de 2010.

SB : Direction Porto Rico où la démission du gouverneur ne met pas fin à la crise politique.

MC : Aucun remplaçant n'a encore été trouvé à Ricardo Rossello, accusé de propos homophobes et de complicité de corruption. Il avait indiqué qu'il serait remplacé pour une courte durée par la numéro deux du gouvernement, la secrétaire à la Justice. Mais Wanda Vasquez a indiqué, hier, qu’elle n’était pas du tout intéressée. Clara Losi

Wanda Vasquez ne veut pas être gouverneur par intérim. La secrétaire à la Justice l’affirmait dimanche sur Twitter, juste après l’annonce d’une autre démission, celle du secrétaire d’État aux Affaires publiques. Selon la logique constitutionnelle, c’est lui qui devait succéder à Ricardo Rossello, mais son implication dans le scandale d’État l’a forcé à quitter son poste. Il fait partie des membres du gouvernement épinglé pour des messages homophobes et misogynes échangés avec le gouverneur via l'application Telegram. Seconde sur la liste des successeurs, Wanda Vasquez refuse donc d’endosser le rôle, ce qui rassure les manifestants qui lui reprochent d’être complice des dirigeants corrompus de l’île et demandent sa démission. Pour le moment, aucun candidat n'a été désigné, mais plusieurs noms circulent, dont celui du président du Sénat, Thomas Rivera Schatz, et celui de la commissaire à Washington, Jenniffer Gonzalez, deux figures importantes du Nouveau parti du progrès dont est issu Ricardo Rossello. Le gouverneur a moins de cinq jours pour trouver un successeur qui devra être approuvé par le Sénat, avant vendredi 2 août à 17 heures locales, heure à laquelle il a prévu de quitter ses fonctions.

SB : C'est un symbole de la surconsommation humaine : le jour du dépassement. Il marque le jour où l'humanité a utilisé toutes les ressources renouvelables de la planète d'une année.

MC : Ce jour intervient de plus en plus tôt. Cette année, c'est ce 29 juillet. Il est calculé par deux associations écologistes qui précisent que la tendance peut être inversée. Que ce jour du dépassement peut être repoussé si chacun consomme moins.

SB : La Cour de justice de l'Union européenne estime que la Belgique n'a pas respecté la législation européenne.

MC : Oui, à propos de deux réacteurs nucléaires, ces moteurs qui produisent de l'électricité. La Belgique a décidé qu'ils continueraient à fonctionner, alors qu'elle aurait dû mener des évaluations sur leurs effets sur l'environnement. Précisions de Laxmi Lota.

La Belgique a décidé en 2015 de prolonger le fonctionnement de deux de ses centrales nucléaires. Selon la Cour de justice de l'UE, un tel projet doit impérativement être soumis à une enquête sur les conséquences environnementales : « Les risques encourus sont comparables lors de l'installation initiale d'une centrale », dit l'arrêt. De plus, les centrales de Doel 1 et Doel 2 sont situées à proximité de la frontière belgo-néerlandaise : ce type de projet doit donc également être soumis à une procédure d’évaluation avec le pays frontalier, conclut la Cour. La juridiction européenne donne donc raison aux deux associations écologistes qui ont déposé un recours devant la justice belge. Même si elle ajoute que cette décision peut être prise en cas de « risque réel et grave de rupture d'approvisionnement en électricité ». La Belgique devra prouver ce risque. C'est maintenant à la Cour constitutionnelle belge de résoudre l'affaire. Laxmi Lota, Bruxelles, RFI.

SB : Un mot de sport, Marie, et de Patrice Évra met fin à sa carrière de footballeur.

MC : Le français de 38 ans, joueur international passé par Nice, Monaco ou encore Manchester United a annoncé qu'il souhaitait devenir entraîneur. Il ne quittera donc pas complètement les stades.

C’est la fin de ce journal en français facile que j’ai eu le plaisir de présenter avec Sébastien Duhamel. Merci Sébastien.

SB : Merci Marie, merci à tous.

MC : Ce journal, vous pourrez le réécouter sur notre site savoirs.rfi.fr.

 

 

 

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias