#تعلم الفرنسية من خلال الأخبار

Journal en français facile 29/01/2018 20h00 GMT

Image par défaut des émissions / éditions
RFI
Transcription

Gilles Moreau : Il est 21 h ici à Paris, 20 h en temps universel.
Bonsoir et bienvenue à ceux qui nous rejoignent, c'est l'heure de votre Journal en français facile présenté avec Sylvie Berruet, Sylvie bonsoir !

Sylvie Berruet : Bonsoir Gilles. Bonsoir à tous.

GM : Dans l'actualité, un attentat ce matin à Kaboul, le troisième en moins de 10 jours dans la capitale afghane. Une attaque-suicide contre l'Académie militaire a fait 11 morts et une quinzaine de blessés.

SB : En Allemagne, après l'affaire des tests anti-pollution truqués, un nouveau scandale touche les constructeurs automobiles. Plusieurs groupes auraient mené des expériences sur des hommes et des animaux. Tous les détails dans un instant.

GM : Au sommaire  également, en Jordanie, une flambée des prix du pain plutôt bien comprise par la population. Et en Colombie, après plusieurs attentats sanglants ce week-end,  le pouvoir gèle les pourparlers avec la guérilla de l'Armée de libération nationale.

-----

SB : Allons pour commencer en Allemagne, où les constructeurs automobiles sont au coeur d'un nouveau scandale révélé par la presse.

GM : Plusieurs groupes dont Volkswagen et BMW auraient mené des expériences sur des hommes et des animaux pour mesurer l'impact des émanations de gazole. De telles expériences "sont injustifiables d'un point de vue éthique ", d'un point de vue moral, a déclaré  le porte-parole de la chancelière Angela Merkel. Il a demandé aux groupes concernés de fournir des explications. Les précisions à Berlin de Pascal Thibault :

« L’industrie automobile allemande se serait bien passée de ces révélations. Après le scandale des moteurs diesel truqués chez Volkswagen pour réduire le niveau des émissions polluantes qui a frappé au-delà les constructeurs automobiles allemands, les informations sur des cobayes humains ayant inhalé pendant plusieurs heures du dioxyde d’azote à des doses variées choquent l’Allemagne. L’étude menée auprès de 25 jeunes gens en bonne santé a été réalisée d’après deux quotidiens allemands par un centre de recherche créé et dissous depuis par plusieurs constructeurs automobiles allemands. Daimler a dimanche soir, « fermement condamné » l’étude en question. Ces révélations font suite à d’autres sur des expériences comparables menées avec des singes par Volkswagen aux Etats-Unis. La société s’est excusée. Le président de la région de Basse-Saxe, principal actionnaire du groupe, Stefan Weil a évoqué des „méthodes écœurantes et absurdes“. Le patron du comité d’entreprise de Volkswagen veut que  les responsables de cette étude soient sanctionnés s'ils  font encore partie du personnel de l’entreprise. »

GM : En Catalogne, la plus grande incertitude règne, à la veille d'une session parlementaire d'investiture au poste de président de Carles Puigdemont ( retranché, vous le savez, en Belgique). En cause : la décision de la Cour constitutionnelle espagnole interdisant toute investiture à distance. "Toutes les hypothèses sont ouvertes", indique-t-on de source parlementaire.

SB : Venons-en à ce nouvel attentat en Afghanistan.

GM : Le groupe Etat islamique a revendiqué l'attaque-suicide contre l'Académie militaire qui a fait ce matin à Kaboul 11 morts et 16 blessés. Nouvel attentat dans un climat d'extrême tension et d'attaques en série. C’est la troisième attaque en moins de 10 jours à Kaboul après celle visant un grand hôtel et l'explosion d'une ambulance piégée samedi dernier. D'autres violences sont à craindre, Anastasia Becchio :

« Le niveau d'alerte est maximal à Kaboul. Le gouvernement semble démuni face à ce regain de violence qui a fait plus de 130 morts et des centaines de blessés ces derniers jours dans la capitale afghane. Ces attaques sont le fait de deux mouvements distincts, très organisés : les talibans et l’organisation Etat islamique.  L’EI a donc revendiqué la dernière attaque en date, au lance-roquette, lancée tôt ce matin contre l’Académie militaire de Kaboul. Des hommes armés ont foncé sur le bataillon cantonné à l’entrée, sans parvenir à pénétrer à l’intérieur de l’Académie. Selon le ministère de la Défense, deux des assaillants se sont fait exploser, deux ont été tués et un autre est aux mains des forces de l’ordre. L’attaque de samedi, elle, avait été menée par les talibans : une ambulance piégée a explosé dans le centre-ville. Le bilan est très lourd : plus de 100 morts et 235 blessés. Ce sont aussi les Talibans qui ont visé l’hôtel Intercontinental, faisant 25 morts, une semaine plus tôt. Les étrangers figurent parmi les cibles privilégiées des djihadistes qui opèrent sur le sol afghan. Les hôtels, mais aussi des supermarchés sont visés menacés. Les déplacements sont limités au maximum dans les ambassades et les institutions internationales qui vivent quasiment coupées du monde. »

GM : La ville russe de Sotchi accueille à partir de demain une réunion internationale sur un règlement pacifique en Syrie. Réunion organisée par la Russie, principal soutien de Bachar al Assad, avec la participation de l'Iran et de la Turquie. Mais l’opposition syrienne et les Kurdes ont refusé d'y participer, ce qui compromet fortement les espoirs d'avancées concrètes à Sotchi, où les délégations sont en train d'arriver.

SB : Direction la Jordanie où les prix du pain grimpent en flèche.

GM : Jusqu'à 100 % pour certains pains, le gouvernement ayant cessé  de subventionner ce produit de base de l’alimentation locale. Plusieurs millions de pains sont consommés chaque jour dans le pays.  En 2011, l’augmentation des prix des denrées alimentaires avaient entraîné de fortes réactions  au Maghreb et au Moyen-Orient, à l’origine des printemps arabes dans certains pays. Mais, pour le moment, en Jordanie, les consommateurs et les boulangers comprennent cette forte inflation. Reportage à Amman de Jérôme Boruszewski :

« Des dizaines de galettes sortent du four et sont vendues en quelques minutes. Dans cette boulangerie du centre-ville de Amman, Ibrahim est venu acheter son pain. Les galettes qu’il aime sont 15% plus cher que la semaine dernière : « Je crois que nous devons accepter cette décision, cela va permettre de rembourser une partie de la dette que s’est accumulée dans le pays. les gens à l’étranger qui nous ont prêté, ils veulent récupérer leur argent » . En Jordanie, la dette s’élève à 90% du produit intérieur brut. Malgré la hausse des prix, le principal syndicat de boulangers jordaniens ne proteste pas. Abdullah el-Hamawi, son président :  «  Nous sommes satisfaits. Nous sommes des boulangers du secteur privé. Nous avons maintenant le droit d’acheter la farine où nous souhaitons. Nous ne sommes plus obligés de nous fournir auprès des entreprises d’Etat, donc cela va permettre une meilleure concurrence et en fin de compte, cela va permettre d’augmenter nos profits ». Le gouvernement jordanien est prudent. Pour compenser l’inflation, il a mis en place un système d’aide pour les plus démunis, une trentaine d’euros par an. Plus de 350.000 personnes ont déjà déposé une demande pour recevoir cette aide. » 

SB : Au Cameroun, le ministre de la communication annonce qu'un groupe de 47 personnes, comprenant  le président du mouvement séparatiste anglophone, a été extradé à Yaoundé. Ce groupe était détenu au Nigeria depuis le 5 janvier dernier. « Les terroristes répondront de leurs crimes devant la justice camerounaise », a souligné le ministre.

SB : Le président colombien Juan Manuel Santos annonce le gel des négociations de paix avec l'Armée de Libération Nationale.

GM : L'ELN est l'autre grande guerilla en Colombie avec les FARC. La décision du chef de l'Etat  a été prise après les récents attentats contre la police, qui ont fait ce week-end sept morts et des dizaines de blessés. Ces violences ont choqué la population, Stefanie Schüler :     

"Je peux vous dire que l'Armée de libération nationale est responsable de ces terribles faits de terrorisme". Voilà ce qu'a déclaré le ministre colombien de la Défense dans un entretien à la radio privée Caracol ce lundi. Dimanche, un groupe de l'ELN avait en effet revendiqué le premier attentat, intervenu samedi. Mais selon Luis Carlos Villegas, la guérilla est bien responsable des trois attaques commises ce week-end dans le nord de la Colombie. La question est maintenant de savoir quelle sera la réponse du gouvernement. Juan Manuel Santos, le président à l'origine des pourparlers de paix, d'abord avec les Farc puis avec l'ELN, est sous pression. La Colombie est en pleine campagne présidentielle. Les candidats conservateurs n'ont pas hésité à utiliser à des fins politiques l'émotion qui s'est emparée des Colombiens. Ils demandent au chef de l'Etat de se retirer immédiatement des négociations avec l'ELN qui devraient reprendre ce mercredi à Quito. Une réunion de crise se tient en ce moment à Bogota. Selon le ministre de la Défense, Juan Manuel Santos devrait faire des annonces concernant le processus de paix et une éventuelle offensive militaire contre l'ELN. »

GM : Juan Manuel Santos a donc annoncé le gel des négociations de paix avec l'ELN.

SB : En France, l’actualité est encore dominée par les inondations, consécutives aux abondantes chutes de pluie.

GM : À Paris, la Seine est au plus haut : 5,85 m.  Ce niveau, mesuré au pont d'Austerlitz, devrait rester stable avant de redescendre très lentement à partir de demain. "La situation est sous contrôle", selon le ministre de la Transition écologique [et solidaire] Nicolas Hulot, qui s'est rendu en Seine-et-Marne, en région parisienne, dans des communes qui bordent le fleuve.

GM : C’est demain que sera donné en Slovénie le coup d'envoi de l' Euro de futsal, du foot pratiqué sur des terrains de handball où deux équipes de cinq s'affrontent. Des stars comme Ronaldinho et Neymar Jr ont commencé avec le futsal !
C’est la fin du Journal en français facile. Bonsoir à tous !

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias