#تعلم الفرنسية من خلال الأخبار

Journal en français facile 25/03/2020 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription
Anne Verdaguer : Vous écoutez RFI, il est 21h à Paris, 20h en temps universel. L'heure de retrouver comme tous les soirs votre Journal en français facile. Bonsoir à toutes et à tous ! À la une de l'actualité en ce mercredi 25 mars 2020 :
- le chef de l’État français Emmanuel Macron annonce un plan massif d'investissement pour l'hôpital, le chef de l'État s'exprimait de Mulhouse où il a visité l'hôpital militaire installé sur place pour faire face à la situation très critique de la région du grand est face à la crise du coronavirus. L'armée sera aussi mobilisée à travers une nouvelle opération appelée Résilience. 
- à l'étranger, l'Espagne aussi s'organise et mobilise toutes les structures disponibles pour accueillir des malades. 
- et puis en Russie, le président Vladimir Poutine semble lui aussi prendre en compte l'ampleur de l'épidémie et demande aux russes de rester chez eux, il repousse aussi le vote sur la réforme de la constitution.
 
-----
 
AV : En France, le directeur général de la santé publique estime que la crise sera longue et que les prochains jours seront particulièrement difficiles. Le bilan est désormais de 1 331 morts et 2 827 patients sont en réanimation. Le chef de l'État a visité aujourd'hui l'hôpital militaire de Mulhouse, installé en quelques jours sur le parking d'un centre hospitalier et qui doit accueillir simultanément 30 patients. Déjà 10 malades y sont hospitalisés. Sur place, il a appelé à l'union contre le coronavirus, et a promis « un plan massif d'investissement » pour l'hôpital, réclamé depuis des mois par les soignants. Emmanuel Macron. 
 
[Transcription manquante] 
 
AV : Et une prime exceptionnelle pour le personnel soignant est également prévue. Le chef de l'État a aussi annoncé le lancement d'une opération appelée « Résilience ». L'armée sera ainsi mobilisée en soutien aux populations et en appui aux services publics, deux porte-hélicoptères seront déployés.
  
L'Europe est désormais le principal foyer de l'épidémie de coronavirus, on y comptabilise plus de 20 000 morts. Les mesures de confinement concernent désormais plus du tiers de l'humanité. En Italie, principal pays touché d'Europe, la hausse du nombre de cas positifs est constante ce qui donne de l'espoir mais le gouverneur de Lombardie, région la plus touchée insiste pour ne surtout pas lâcher prise.
 
En Espagne, le nombre de morts est désormais plus important qu'en Chine, on y comptabilise 3 434 décès.Un bilan qui comme ailleurs ne prend pas en compte les personnes âgées décédées dans les maisons de retraite. Dans la  région de Madrid, principale région touchée, les infrastructures sont submergées. L’armée et les ONG sont appelées à la rescousse et plusieurs hôpitaux de campagne devraient être opérationnels rapidement. Juliette Gheerbrant.
 
[Transcription manquante]
 
AV : En Afrique, le coronavirus est arrivé au Mali et en Libye, deux pays en guerre où l'instabilité sécuritaire accentue les craintes concernant la capacités de réponse face à une éventuelle épidémie de grande ampleur. 
 
L'ONU d'ailleurs se mobilise pour venir en aide aux pays les plus vulnérables. Ce matin, en visio-conférence de presse conjointe, le secrétaire général des Nations, Antonio Guterres, la directrice de l’Unicef, et les patrons de l’OMS et des Affaires humanitaires ont demandé 2 milliards de dollars aux pays contributeurs. Une somme qui sera coordonnée par les Nations Unies et redistribuée aux ONG sur le terrain pour permettre de freiner la progression du coronavirus. Les explications de notre correspondante à New York, Carrie Nooten.
 
[Transcription manquante] 
 
AV : Au Brésil, le président Jair Bolsonaro a qualifié d'hystérie les mesures générées par le coronavirus, et a appelé au maintien de l'activité économique.
 
Même son de cloche aux États-Unis où le sénat doit voter ce mercredi le plus vaste plan de soutien à l’économie jamais adopté : 2000 milliards de dollars vont être débloqués pour venir en aide aux entreprises et aux particuliers affectés par la crise due à la pandémie. Sur place, le nombre de cas positifs explose et passe à 60 000 contre 53 000 hier pour 827 morts. 
 
L'Allemagne aussi a sorti les grands moyens, avec un plan de soutien de 1 100 milliards d'euros.  
 
En Russie, après quelques jours de flottement, le président Vladimir Poutine a lui recommandé à la population de rester chez elle et décrété une semaine chômée. Le vote sur sa réforme constitutionnelle est lui reporté. S'adressant aux Russes dans un discours télévisé, le chef du Kremlin a également annoncé des mesures de soutien au pouvoir d'achat et aux entreprises. Anastasia Becchio. 
 
[Transcription manquante]
 
AV : C’est la fin de ce Journal en français facile.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias