#تعلم الفرنسية من خلال الأخبار

Journal en français facile 22/11/2019 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Fanny Bleichner : Vous écoutez RFi il est 21h à Paris, 20h en temps universel. Bonsoir et bienvenue dans cette nouvelle édition du Journal en français facile. Pour m’accompagner ce soir, Sylvie Berruet, bonsoir Sylvie.

Sylvie Berruet : Bonsoir Fanny, bonsoir à toutes et à tous

FB : À la une de l’actualité ce soir : le Liban qui fête son 76e anniversaire. Une fête de l’indépendance dans un contexte particulier en pleine mobilisation populaire. Nous serons en direct avec notre correspondant à Beyrouth dès le début de ce journal.
Le Pape François se rendra demain au Japon. Il était depuis 3 jours en Thaïlande où il a tenu à s’adresser à la jeunesse en particulier. 
Les victimes de mines sont de plus en plus nombreuses à travers le monde depuis 4 ans, en cause notamment l’usage d’engins explosifs rudimentaires, mais difficiles à détecter, précisions à suivre dans cette édition.
Emmanuel Macron est dans le nord de la France, le ton est monté à Amiens où le président a rencontré les anciens employés de l’usine Whirpool.

-----

SB : Le Liban fête aujourd’hui son indépendance.

FB : Il y a 76 ans exactement la République libanaise voyait le jour. Aujourd’hui cet anniversaire est célébré dans un contexte particulier puisque depuis maintenant plus d’un mois la population manifeste contre l’ensemble de la classe politique jugée incompétente et corrompue et pour des réformes politiques et économiques. Paul Khalifeh, vous êtes notre correspondant au Liban, Paul, cette fête nationale avait un parfum différent cette année.

La rue était au peuple ce 22 novembre au Liban. De Beyrouth à Tripoli, en passant par Saïda et d’autres villes, le mouvement de contestation, qui se poursuit depuis le 17 octobre a gagné son pari. La forte mobilisation populaire a éclipsé la célébration officielle organisée le matin au ministère de la Défense, dans une banlieue de la capitale. La journée s’est déroulée sans incident et a été marquée par de nombreuses activités qui ont attiré des foules nombreuses. Le point d’orgue des célébrations populaires a été le « défilé civil » dans le centre-ville de Beyrouth et celui de Tripoli, la deuxième ville du pays, au nord. Autre point fort, la marche des expatriés. Des dizaines de Libanaises et de Libanais venus spécialement des quatre coins du monde ont eu droit à un accueil triomphal dans le centre de la capitale. En fin de journée, l’emblème de la révolte, un point géant fermé, incendié à l’aube par des inconnus, avait de nouveau repris sa place, sous les acclamations de la foule. En soirée, la fête nationale qui a pris des airs de grande kermesse s’est transformée en concert en plein air, animé par le plus célèbre DJ du pays, Rodge.

FB : Paul Khalifeh en direct de Beyrouth pour RFI.

SB : Le mouvement de contestation se poursuit au Liban, mais aussi en Algérie.

FB : C’était le quarantième vendredi de mobilisation contre le système politique. Des dizaines de milliers d’Algériens sont descendus dans les rues dans plusieurs villes du pays. Ils sont opposés à l’élection présidentielle du 12 décembre.

SB : RFI, il est 3h à Bangkok en Thaïlande où le pape achève sa visite.

FB : Une visite de trois jours dans pays majoritairement bouddhiste. Avant de s’envoler pour le Japon, le Pape a surtout voulu s’adresser à un public particulier. Les précisions de notre correspondant Arthur Herlin.

C’est aux nouvelles générations que le pape François a dédié son voyage en Thaïlande. Dès son arrivée il ainsi délivré un message vidéo aux jeunes qui composent en grande partie l’Église du pays. »Un jeune ne peut prendre sa retraite à 20 ans », a-t-il considéré. Il doit être capable au contraire de s’engager. »Vis ta vie, construis ta vie, agis, avance », a-t-il encore martelé. Lors de la messe célébrée le jour suivant au stade national, le pape argentin a affirmé que la famille était beaucoup plus grande que celle créée par les liens du sang. Il a alors exhorté les Thaïs à ne pas oublier les plus fragiles. Il a évoqué en particulier le sort des enfants et des jeunes femmes exposés à la prostitution, « défigurés dans leur dignité la plus authentique “. Tous ces laissés-pour-compte ‘font partie de notre famille, ils sont nos mères et nos frères ‘ a-t-il estimé. Le fléau de la prostitution touche très fortement la jeunesse thaïlandaise. On estime à près de 200 000 le nombre de prostituées. 40 % d’entre elles sont mineurs. Lors de la messe dédiée le lendemain à la jeunesse, le pape a encouragé les jeunes à demeurer ‘enracinés dans la foi ‘de leurs aînés. Un message qui a dépassé les frontières de la Thaïlande puisque de nombreux jeunes venus du Cambodge, du Vietnam, mais aussi de Chine étaient présents.

SB : En Asie toujours, le président chinois Xi Jinping répond à Doanld Trump.

FB : ‘Nous ne voulons pas déclencher une guerre commerciale, mais nous n’en avons pas peur’, a-t-il déclaré. Une réponse aux propos du président américain qui affirmait qu’un accord commercial avec Pékin était proche. Donald Trump s’exprimait sur la chaîne télévisée Fox News. Il a évoqué la procédure de destitution contre lui, c’est-à-dire qui a pour objectif de lui faire perdre sa fonction. ‘Ces gens sont malades’, a-t-il affirmé.

SB : En Bolivie, le ministre de l’Intérieur accuse Evo Morales de terrorisme.

FB : L’ex-président en exil est accusé par le gouvernement par intérim d’avoir incité ses partisans à mettre en place des blocages autour de La Paz. Arturo Murillo a déposé plainte. Evo Morales est toujours en exil au Mexique, après avoir démissionné le 10 novembre face aux manifestations de grande ampleur et après avoir été lâché par l’armée.

SB : On se penche à présent sur un chiffre inquiétant : 6900 personnes sont mortes l’an passé à cause d’une explosion de mine.

FB : Un chiffre en hausse. Les 3/4 des victimes sont des civils et plus de la moitié sont des enfants. La plupart vit en Afghanistan, en Syrie ou au Yémen. Des engins explosifs très simples sont aussi utilisés dans les conflits. Loren Persi est l’un des experts de l’Observatoire des mines. Il s’inquiète de ces nouveaux usages.

Dans certains cas, ça veut dire qu’on va rendre les engins explosifs improvisés plus simples et plus bruts pour qu’ils ne soient pas détectés. Alors qu’auparavant on avait des systèmes avec des téléphones mobiles, de l’infrarouge, des détecteurs d’ouverture de porte, on fabrique maintenant des mines avec deux bouts de bois, du papier aluminium, une batterie de voiture et du fertilisant. C’est beaucoup plus difficile à détecter. En Syrie, en Libye, ou en Afghanistan on voit plein de mines de ce genre. Des choses qui ressemblent à des guirlandes de Noël ou des bombes qui peuvent être activées ou désactivées à volonté. Et tous ces explosifs, qui sont conçus pour pouvoir détruire des tanks bien souvent, tous ces explosifs sont si sensibles qu’ils peuvent être déclenchés au simple passage d’un enfant.

FB : Propos recueillis par Jérémie Lanche.

SB : C’est la fin d’une semaine de grève en Afrique du Sud, dans l’aviation.

FB : Un accord a été trouvé aujourd’hui entre la direction de la compagnie aérienne South African Airways et les syndicats. Les salaires vont être augmentés de presque 6 %. Presque tous les vols devraient reprendre dès demain.

SB : Une autre grève à venir, en France, ce sera le 5 décembre.

FB : Emmanuel Macron, en déplacement pour le second jour dans le nord de la France, à Amiens, a évoqué ce mouvement à venir. Il a critiqué une mobilisation contre la fin des régimes spéciaux, à savoir des régimes de retraite réservés à certaines professions. Un peu plus tôt dans la journée il a rencontré les anciens salariés de l’usine Whirpool. Des salariés en colère puisqu’en 2017 Emmanuel Macron avait présenté une entreprise intéressée par la reprise de cette usine, mais l’entreprise a finalement cessé son activité. Anthony Lattier a assisté à ces échanges plutôt tendus.

Ils sont une trentaine - massés autour du Président - dans un immense hangar vide. Ces anciens de Whirlpool reprochent Emmanuel Macron de s’être fait ‘berner’ par le repreneur de 2017. [...] Les échanges sont tendus. Le député insoumis François Rufin interpelle lui aussi le chef de l’État. Il faut purger le passé et se tourner vers l’avenir ! répond Emmanuel Macron. [...] Le président donne rendez-vous aux ex-salariés dans un an. [...] Anthony Lattier, Amiens, RFI.

SB : En France toujours, l’ancien ministre de la Justice, Michel Mercier est mis en examen.

FB : Dans le cadre d’une enquête sur des emplois présumés fictifs - de faux emplois donc - des assistants d’eurodéputés du MoDem, le parti centriste dont il était aussi le trésorier.

SB : Un mot de sport, du football, le PSG affronte en ce moment Lille.

FB : Avec côté parisien le retour de la star Neymar blessé, il n’est pas apparu sur les terrains depuis le mois de septembre. À noter aussi le retour de l’attaquant Kylian Mbappé. Et puis en tennis, en coupe Davis la Russie a éliminé la Serbie de Novak Djokovic aujourd’hui. RFI il est 21h et bientôt 10 minutes à Paris, 20h10 en temps universel, merci beaucoup Sylvie Berruet de m’avoir accompagnée pour ce Journal en français facile.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias