#تعلم الفرنسية من خلال الأخبار

Journal en français facile 13/08/2020 20h00 GMT

Image par défaut des émissions / éditions
RFI
Transcription

Fanny Bleichner : Vous écoutez RFI, il est 22h à Paris, 20h en temps universel. Bonsoir et bienvenue dans cette nouvelle édition du Journal en français facile. À la Une de l'actualité :

- Une annonce surprise, une avancée vers un accord de paix entre les Émirats arabes unis et Israël. Un accord pour une normalisation de leurs relations a été trouvé. C'est le président américain Donald Trump qui en a fait l'annonce. L'Autorité palestinienne y est opposée.

- Les Biélorusses restent mobilisés, quatre jours après la réélection d'Alexandre Loukachenko à la tête du pays. Des rassemblements pacifistes étaient organisés. Des experts des Nations unies s'inquiètent des milliers d'arrestations qui ont eu lieu cette semaine.

- Les corps des travailleurs humanitaires français tués au Niger seront rapatriés en France demain. Cette semaine un autre travailleur humanitaire français a été tué au Guatemala. Un hommage lui a été rendu.

- Les autorités allemandes reconnaissent une erreur de leur part. Des dizaines de milliers de vacanciers ont dû attendre de nombreux jours avant de recevoir les résultats de leurs tests. Plus de 900 étaient positifs au Covid-19.

-----

FB : Les réactions se multiplient après l'annonce d'une normalisation des relations entre Israël et les Émirats arabes unis. Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu y voit le début d'une nouvelle ère. Les Émirats arabes unis parlent d'une étape audacieuse. Tandis que l'Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas évoque une trahison. Elle rejette cet accord et appelle à une « réunion d'urgence » de la Ligue arabe. Accord envisagé sous l'égide des États-Unis, c'est à dire sous la protection des États-Unis. Notre correspondante Loubna Anaki revient sur cette annonce.

Depuis le bureau ovale, Donald Trump annonce un accord de paix historique : « Après 49 ans, Israël et les Émirats arabes unis vont entièrement normaliser leurs relations diplomatiques. C’est un moment historique. Il n’y avait pas eu un progrès pareil vers la paix au Proche-Orient, pas depuis l’accord de paix entre Israël et la Jordanie, il y a 25 ans ! » Israël et les Émirats arabes unis vont désormais échanger des ambassadeurs et entamer une coopération dans différents domaines tels que la sécurité, l’éducation ou encore la justice. L’accord prévoit aussi la suspension par Israël de ses projets d'annexion de territoires palestiniens sur certaines zones en Cisjordanie. Entouré de son beau-fils et conseiller Jared Kushner et d’autres membres de l’équipe qui a participé à la négociation de cet accord, le président américain a souligné le rôle important joué par son pays. Donald Trump dit espérer que cet accord sera le premier pas vers un avenir de paix dans la région : « Certains disaient que c’était impossible ! Maintenant que la glace a été brisée, j’espère que d’autres pays arabes et musulmans suivront l’exemple des Émirats arabes unis. » La signature officielle de cet accord de paix devrait avoir lieu à la Maison Blanche dans les semaines à venir.

FB : La mobilisation ne faiblit pas en Biélorussie. Quatre jours après la nouvelle victoire très contestée d'Alexandre Loukachenko. Des experts des Nations unies dénoncent les violences policières et les détentions « à grande échelle ». Plus de 6 000 personnes ont été arrêtées depuis dimanche et deux sont mortes. Les autorités annoncent ce soir avoir libéré plus de 1 000 manifestants. Ce jeudi encore de nouveaux rassemblements étaient organisés. La rue est difficile à occuper, mais les protestations se diversifient. Anissa el Jabri.

Les rues de Minsk notamment sont très longues, immensément larges. Les manifestants prennent un risque énorme dans cet espace face aux hommes en noir de la police anti-émeute. Ceux qu’on voit ce jeudi dans les rues sont, c’est nouveau, des ouvriers. L’appel à la grève générale date de mardi midi, il commence à prendre de l’ampleur, avec l’arrêt d’usines symboles : le fabricant de camions Belaz dans la région capitale, MTZ, une usine de tracteurs au centre de la capitale en activité depuis 1946. Ls grévistes sont sortis défiler en demandant le départ du chef de l’État. D’autres mouvements sont signalés dans d’autres usines du pays, on retrouve aussi encore ces chaînes humaines de foules avec des fleurs et des ballons blancs, des personnels médicaux rassemblés devant leurs établissements... Ce n’est plus la Biélorussie contestataire, les intellectuels et les ONG du mouvement de 2010, mais la Biélorussie des gens ordinaires qui proteste. La répression, elle est toujours féroce. Plusieurs manifestants libérés d’un centre de détention de Minsk ont déclaré à l’agence Reuters avoir été frappés et incarcérés dans des cellules bondées. Tous les soirs à 18h30, en Biélorussie, c’est couvre-feu et internet coupé.

FB : La Russie se dit préoccupée par la situation en Biélorussie, fragilisée selon Moscou par des forces extérieures. Ce sujet sera abordé demain par les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne.

C'est aussi ce vendredi que les corps des victimes françaises de l'attaque au Niger seront rapatriés, six humanitaires français tués près de Kouré, dimanche. Une cérémonie sera organisée à l'aéroport d'Orly, près de Paris, et présidée par le Premier ministre Jean Castex.

Au lendemain de cette attaque au Niger, un autre humanitaire français a perdu la vie. C'était lundi au Guatemala. Des indigènes et des travailleurs humanitaires ont rendu hier un dernier hommage à Benoît Maria. Le président français Emmanuel Macron a condamné « l'assassinat d'un homme qui par son engagement en faveur des communautés autochtones maya a fait honneur à la France ». Il a été tué près d'un village amérindien dans le nord-est du pays, une région où il travaillait depuis plus de vingt ans. Stefanie Schüler revient son assassinat.

Benoît Maria était le dirigeant de l'ONG française Agronomes et vétérinaires sans frontières au Guatemala où il résidait depuis 1990. Avec des programmes sur la diversification des cultures, l'utilisation des semences indigènes ou encore la préservation de l'environnement, il était devenu ces dernières années un fervent défenseur des communautés Ixil. Cette ethnie maya vit dans le département El Quiché, dans le nord du pays. Lundi, Benoît Maria était en route vers la municipalité d'Uspantan. Son corps sans vie a été retrouvé dans son véhicule sur une route de campagne. Le procureur de Quiché a écarté la possibilité d'un vol qui aurait mal tourné et a avancé l'hypothèse que Benoît Maria aurait été poursuivi par des criminels pour l'instant non identifiés. Onze impacts de balles ont été relevés sur l'arrière de son pick-up. L'enquête se poursuit. Agronomes et vétérinaires sans frontière va porter plainte en France et au Guatemala. L'ONG suspend temporairement ses activités dans ce petit pays d'Amérique central en attendant de savoir plus sur les circonstances de l'assassinat. La dépouille de Benoît Maria doit être rapatriée en France ce jeudi.

FB : Stefanie Schüler du service international de RFI.

Le Parlement libanais a entériné aujourd'hui l'état d'urgence à Beyrouth, un peu plus d'une semaine après l'explosion sur le port de la capitale qui a fait au moins 170 morts et plus de 6 000 blessés. Concernant l'enquête, le FBI va se joindre aux enquêteurs libanais et internationaux pour tenter de déterminer les causes de l'explosion et expliquer la présence d'un énorme stock de nitrate d'ammonium dans le port de la capitale. Le président Michel Aoun a refusé une enquête internationale, mais Paris mène aussi une enquête de son côté en raison de la présence de victimes françaises. Paris apporte également un soutien logistique à Beyrouth. Le porte-hélicoptère Tonnerre et ses tonnes d'aides d'urgence sont attendus. Florence Parly s'est rendue sur place. La ministre de la Défense française est arrivée dans l'après-midi pour un voyage officiel de deux jours.

Plus de 750 000 morts dans le monde depuis le mois de décembre. La pandémie de Covid-19 continue de faire des victimes. En Espagne, depuis aujourd'hui, il est interdit de fumer dans les rues et sur les terrasses de café dans la province de Galice et dans l'archipel des Canaries, lorsqu'une distance de sécurité d'au moins deux mètres ne peut pas être respectée.

Montrée jusqu'à présent comme un exemple dans sa gestion de la crise, l'Allemagne, elle, fait face à un scandale national. Les autorités reconnaissent un « gros dérapage » en Bavière. Les résultats de plusieurs milliers de tests ont mis beaucoup trop de temps à être envoyés aux personnes concernées. Pascal Thibaut.

Comme souvent, la Bavière voulait être dans la lutte contre la pandémie la première de la classe, à commencer par son ministre-président Markus Söder partisan de strictes mesures contre la Covid-19. Lundi encore, le patron des chrétiens-sociaux bavarois vantait sa région, la seule à offrir des tests très nombreux pour les vacanciers rentrant au pays. Trois aéroports, deux gares et trois aires d’autoroute hébergent des centres à cet effet. L’annonce que 44 000 personnes attendent parfois depuis deux semaines les résultats de leur test égratigne l’image de Markus Söder, sorte de Saint-Georges terrassant le dragon Covid. Pire encore, 900 de ces tests étaient positifs ce qui signifie que les personnes concernées ont pu en infecter d’autres depuis. La très moderne Bavière n’avait pas mis de logiciel à disposition. Les données manuscrites étaient souvent illisibles. L’opposition en Bavière met en cause la responsabilité de Markus Söder qui contrairement à ses habitudes avait préféré laisser sa ministre de la Santé expliquer seule l’affaire à la presse, hier. Le responsable bavarois voit sa gestion de la pandémie égratignée. Au-delà, cela pourrait nuire au chouchou des sondages alors que son nom est de plus en plus avancé pour être le candidat conservateur l’an prochain pour la course à la chancellerie après le retrait d’Angela Merkel. Pascal Thibaut, Berlin, RFI.

FB : À Paris, il est 22h et bientôt 10 minutes à Paris, 20h10 en temps universel.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias