#تعلم الفرنسية من خلال الأخبار

Journal en français facile 10/03/2020 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Vous écoutez RFI, il est 21h à Paris, 20h en temps universel.

Julien Coquelle Roehm : L’heure de retrouver comme tous les soirs votre Journal en français facile que j’ai le plaisir de présenter ce soir avec Zephyrin Kouadio. Bonsoir Zephyrin.

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir Julien, bonsoir à toutes et à tous.

JCR : À la une de ce journal, une longue page sur le coronavirus, plus de 114 000 cas dans le monde et notamment plus de 10 000 malades et 631 décès en Italie. Le pays est au ralenti depuis ce matin, vous l’entendrez.

ZK : La suite de la primaire démocrate aux États-Unis. Six Etats votent ce soir pour désigner le candidat à la présidentielle contre Donald Trump. Désormais c’est un duel entre Bernie Sanders et Joe Biden.

JCR : Et puis en France, la justice demande deux ans de prison ferme pour François Fillon dans l’affaire des emplois fictifs de sa femme. Nous en parlerons à la fin de ce journal.

------

ZK : Et on commence avec l’Union européenne qui salue aujourd’hui les mesures audacieuses de l’Italie.

JCR : Oui, le gouvernement italien a décidé hier soir d’étendre à tout le pays, les mesures prises dans le nord. Pour la première fois depuis le début de l’épidémie de coronavirus, c’est donc dans tout un pays que les déplacements sont limités et que les habitants doivent rester chez eux le plus possible. Il faut dire qu’en Italie, il y a plus de 10 000 malades et 631 morts. Comment s’est passée cette première journée de quasi-quarantaine ? À Rome, correspondance de Anne le Nir.

[Transcription manquante]

ZK : Et nous vous l’annoncions hier soir déjà, l’épidémie touche maintenant toute l’Union européenne. Les dirigeants des 27 États membres se sont parlé par vidéo aujourd’hui.

JCR : Avec pour objectif de mieux coordonner la réponse de l’Union au virus. La France demande plus de coordination et plus de solidarité. L’UE prévoit 25 milliards d’euros en plus pour éviter la crise économique. Certains secteurs souffrent déjà beaucoup comme l’aviation ou le tourisme. Plusieurs compagnies aériennes ont décidé aujourd’hui de suspendre leurs vols vers l’Italie.

ZK : Et alors que le Liban déplore aujourd’hui un premier mort du virus, son voisin Israël annonce de nouvelles mesures pour se protéger.

JCR : Tous les voyageurs qui arrivent dans le pays doivent se placer en quarantaine, quel que soit le pays d’où ils viennent. La mesure est normalement déjà en vigueur pour les Israéliens et s’appliquera à partir de jeudi aux visiteurs étrangers. Israël est le premier pays à prendre une mesure aussi drastique. Et à l’aéroport de Tel-Aviv, les passagers alternaient entre compréhension et agacement. Reportage de notre correspondant Guilhem Delteil.

Meir Hacker arrive de Londres. Le Royaume-Uni n’était pas dans la liste des pays à risque lorsqu’il est parti, mais il se soumet volontiers aux nouvelles directives du gouvernement. « Je vais directement à la maison. C’est ce que tout le monde doit faire. C’est une bonne décision pour tout le monde, pour la santé. » Michel Benchetrit, lui, a plus de mal à accepter la situation. Ce chef de projet va se mettre en quarantaine, mais trouve la mesure excessive. « J’arrive d’Europe, Bruxelles et la France. Et là-bas, personne ne porte de masque. En Israël, c’est la panique. Je pense que c’est une erreur. Une grave erreur. Vous devez laver vos mains, mais être en quarantaine pendant 14 jours, ça rime à quoi ? » Mais les instructions restent confuses. Une passagère en provenance des États-Unis montre son téléphone portable. Un message récemment reçu, intitulé « alerte de santé », indique la nécessité de quarantaine uniquement pour les passagers en provenance de destinations asiatiques et européennes. « J’ai reçu ce message aujourd’hui, en atterrissant. C’est un message d’aujourd’hui. Je n’ai pas eu d’instruction de me mettre en quarantaine. On ne nous a dit pas dans l’avion de nous mettre en quarantaine. Et il y avait beaucoup de touristes dans l’avion qui ne seraient certainement pas venus s’ils devaient se mettre en quarantaine. » À défaut d’instructions plus claires, cette passagère ne compte pas se placer en quarantaine pour le moment. Guilhem Delteil, Tel-Aviv, RFI.

ZK : Et pour être complet sur l’épidémie de coronavirus, quelques chiffres. On compte plus de 117 000 cas dans 107 pays du monde aujourd’hui.

JCR : Avec des premiers cas annoncés notamment en République Démocratique du Congo ou au Burkina Faso. Parmi les grands foyers d’épidémie dans le monde, il y a désormais plus de 8 000 cas en Iran et plus de 800 morts. 7 513 en Corée du Sud et 54 décès. En France, le dernier bilan évoque 1 784 cas et 33 morts. En Chine, berceau de l’épidémie, plus de 80 000 cas ont été recensés depuis janvier, mais le président Xi Jinping affirmait aujourd’hui que l’épidémie est « pratiquement jugulée » dans le pays, c’est-à-dire qu’elle est presque maîtrisée.

ZK : C’est une étape de plus dans la primaire démocrate aux États-Unis. On vote ce soir dans six Etats pour choisir le futur rival de Donald Trump à la présidentielle.

JCR : Et après les retraits de presque tous les candidats, Joe Biden et Bernie Sanders se font vraiment face pour la première fois. Le choix est difficile pour les électeurs du Michigan, l’État qui peut rapporter le plus de délégués ce soir. Qui choisir entre le sénateur du Vermont et son programme progressiste et l’ancien vice-président de Barack Obama.Dwayne McGruder est un habitant de la grande banlieue de Détroit. Comme beaucoup d’autres afro-américains, il a finalement choisi de soutenir Joe Biden, et cela pour une raison précise.

« L’assurance santé ! Il faut protéger l’assurance santé et le droit d’en bénéficier à un prix accessible. Parce qu’une Amérique malade et une Amérique pauvre. Si les Américains sont en bonne santé, notre pays est fort ! » Avez-vous une assurance santé ? « Oui j’en ai une. Grâce à l’Obamacare. Sous le président Obama, j’ai pu avoir un travail mieux rémunéré et donc aussi une meilleure assurance santé. Avant, je n’étais pas assuré. J’ai toujours dû aller aux urgences, mais là on me disait : allez voir d’abord votre médecin traitant ! Et leur ai répondu : mais je n’ai pas de médecin traitant. Avec l’Obamacare j’ai pu enfin avoir un médecin traitant. Il m’a aidé pour mes problèmes cardiaques et aujourd’hui mon cœur va très bien. J’en remercie Dieu et je pense que Joe Biden conservera les acquis de l’Obamacare ».

JCR : Propos recueillis par Achim Lippold.

ZK : C’était bien ce que craignaient les opposants à Vladimir Poutine qui doit quitter le pouvoir en 2024. Le Parlement russe a ouvert la voie à de nouveaux mandats du président.

JCR : Un vrai coup de théâtre à la Douma, juste avant le vote de la réforme constitutionnelle. Une députée a proposé de remettre à zéro ses mandats. Une demie heure plus tard l’amendement était voté, il faudra tout de même l’accord de la Cour Constitutionnel et que les électeurs disent oui au référendum d’avril.

ZK : Et puis terminons en France avec le procès de l’affaire qui a tout changé dans la dernière présidentielle.

JCR : Celle des emplois fictifs de Pénélope Fillon, la femme de François Fillon. C’est-à-dire qu’elle est accusée d’avoir été payée pour un travail qu’elle ne faisait pas vraiment. Le parquet national financier demande des peines très lourdes et notamment de la prison ferme pour l’ancien premier ministre et candidat en 2017. Laura Martel était à l’audience.

[Transcription manquante]

JCR : Laura Martel du service France de RFI. C’est ainsi que se termine ce Journal en français facile, merci de l’avoir suivi et merci à vous Zéphyrin Kouadio.

ZK : Merci Julien ! 

JCR : On se retrouve sur le site RFI Savoirs quand vous voulez et dans cinquante minutes pour un nouveau journal sur RFI !  

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias