#تعلم الفرنسية من خلال الأخبار

Journal en français facile 09/02/2020 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Adrien Delgrange : RFI 20h en temps universel, 21h à Paris. À la Une de ce dimanche 9 février pour vous présenter ce Journal en français facile avec Sylvie Berruet. Nous allons vous parler de la tempête Ciara.
Des rafales de vent soufflent fort en ce moment sur le nord de l’Europe, de nombreux moyens de transport sont interrompus.
Le Bénin frappé par une attaque aujourd’hui à la frontière avec le Burkina : au moins un mort.  
La guerre au Yémen. 24 Yéménites évacués de la capitale Sanaa, ils sont arrivés en Jordanie à Amman pour être soignés dans des hôpitaux jordaniens. 
Foot ! Psg-Lyon, c’est l’affiche de la soirée en Ligue 1 et nous serons au Parc des princes. 
Voilà pour les titres, bienvenus à tous.

 ------

SB : La tempête Ciara se déchaîne sur le nord — ouest de l’Europe. Des vents très violents sont attendus dans la soirée.

AD : Des rafales à 120-130 peut-être 140 km/h, le tout accompagné d’averses pluvieuses. En France, 42 départements de la moitié nord sont désormais en alerte orange. L’Allemagne, Les Pays-Bas, la Belgique et la Grande-Bretagne sont également touchés par la tempête. Les Britanniques, craignent dégâts, inondations, et coupures de courant. Alexandre Ravasi, ils ont déjà pris des mesures de précaution.

Londres tourne au ralenti ce dimanche, parcs royaux fermés, course à pied annulée, et même des matchs de football reportés comme dans le reste du pays, le Royaume-Uni, particulièrement touché par la tempête Ciara et ses rafales à plus de 130 km/h. Ainsi, un toit de pub s’est effondré en Écosse, bilan trois blessées. En Irlande voisine, plus de 10 000 foyers sont privés d’électricité et Galway, désignée capitale européenne de la culture, devait lancer ses célébrations hier soir. Elles ont été annulées. Les Britanniques sont donc invités à éviter le train sauf en cas de nécessité absolue. Leur trafic pourrait même être perturbé. Les ferries sont eux à l’arrêt depuis ce midi, impossible de traverser la Manche, et ce jusqu’à nouvel ordre. La faute à des conditions de navigation trop dangereuses selon la porte-parole du port de Calais. Prudence aussi dans les aéroports de Bruxelles, Francfort et Londres où une centaine de vols sont annulés à cause du vent. Un vent qui peut pousser les avions qui parviennent à décoller ainsi, un Boeing 747 a mis 4 heures 56 pour relier New York et Londres cette nuit. Si l’on exclut les vols du Concorde, il s’agit du record de traversée de l’Atlantique. Aux Pays-Bas, environ 240 vols au départ et à destination de l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol ont été annulés en raison de la tempête Ciara. Une tempête qui devrait durer plusieurs jours d’après les services météorologiques. 

SB : Dans l’actualité africaine, attaque ce matin à l’aube d’un poste de police à Kérémou. 

AD : Ça s’est passé à près de 700 km au nord de Cotonou près du parc W une réserve naturelle que le Bénin partage avec le Burkina Faso. Bilan un policier mort tué et un autre blessé. Sur l’identité des auteurs et leurs motivations, à ce stade nous ignorons s’il s’agit d’une attaque terroriste ou non. Des sources proches du pouvoir parlent d’attaques de braconniers ou de trafiquants. En fin d’après-midi de ce dimanche, le gouvernement n’avait encore publié aucun communiqué au sujet de cette attaque mortelle. 

SB : RFI à Sanaa, il est 23h. C’est un signe d’espoir dans le conflit au Yémen, Adrien. 

AD : Cette semaine, deux liaisons aériennes ont permis à des malades yéménites de quitter la capitale, Sanaa, pour se rendre à Amman, la plus grande ville de Jordanie, située à environ 2000 km, afin d’y être soignés. Correspondance à Amman, Jérôme Boruszewski. 

Amman a accueilli hier samedi 24 malades du Yémen, ils ont été pris en charge dans des hôpitaux de la capitale. Lundi dernier, un premier avion avait transporté sept enfants yéménites souffrants afin qu’ils reçoivent, en Jordanie, les soins dont ils avaient besoin. Ce pont aérien médical entre Sanaa et Amman a été difficile à mettre en place puisqu’il suppose l’accord des deux parties au conflit au Yémen. De précédents vols avaient été reportés puis annulés et certains malades étaient décédés faute de traitement. Début 2019, Amman avait déjà participé au rapprochement entre le gouvernement yéménite et les rebelles houthis, la capitale jordanienne avait réuni des émissaires des deux camps. Pendant plusieurs jours, ils avaient passé en revue des listes de milliers de prisonniers afin de procéder à un échange de détenus. Officiellement, la Jordanie fait partie de la coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite au Yémen, mais dans les faits, le royaume n’est guère engagé dans ce conflit. C’est ce qui lui a permis de gagner la confiance des deux camps pour organiser des négociations et soigner ces malades. Cette bonne volonté tranche avec le sort réservé aux réfugiés du Yémen en Jordanie, la plupart d’entre eux ne peuvent pas travailler contrairement aux Syriens par exemple. Ils vivent donc dans des conditions extrêmement précaires. 

AD : Les premiers résultats d’élections ce dimanche en Azerbaïdjan. Le parti au pouvoir a emporté — sans surprise — les législatives anticipées dimanche selon des sondages à la sortie des urnes, l’opposition dénonce son côté de vastes fraudes. 

SB : Football ! C’est la rencontre au sommet de la 24e journée de championnat de football de Ligue 1.

AD : Malgré la mauvaise météo du moment. La tempête Ciara. Le match Psg Lyon est maintenu. Le Paris Saint-Germain rencontre l’olympique Lyonnais en ce moment, le match vient de débuter. Tom Rosi dans les tribunes du parc des princes pour RFI.

[Transcription manquante]

AD : Et puis l’expression de la semaine peut-être employée pour le foot, mais pas que ! Yvan Amar, vous avez retenu l’expression, lever de rideau.

Lever de rideau sur le 33e Sommet de l’Union Africaine. C’était le titre de l’article qui annonçait cette manifestation, importante, et qui se tient durant plusieurs jours. Et le premier épisode de cette réunion, le premier « temps fort » comme le faisait remarquer l’article, c’était la passation de pouvoir entre le président égyptien sortant et le Sud-africain que prenait sa suite. C’est en fait cette cérémonie qui était appelée « lever de rideau ». Avec une expression qui est empruntée au vocabulaire du théâtre. Ce qu’on appelle un lever de rideau, c’est une première pièce, courte, en un acte, qui précède la pièce principale. Cette tradition se perd : de moins en moins de représentations théâtrales s’organisent ainsi, en deux parties, une première qui sert d’apéritif, de mise en bouche, et une seconde qui présente l’œuvre la plus importante. Cela rappelle évidemment les séances de cinéma de jadis : on avait un court-métrage avant le grand film. Mais pourquoi « lever de rideau », cela se comprend facilement : la scène est cachée aux spectateurs par un rideau qui se lève quand le spectacle commence. Le lever de rideau signifie donc le commencement, le début. Et on retrouve ce mot dans d’autres expressions qui viennent aussi du monde du spectacle : on s’exclame « Rideau ! » pour dire « Assez ! Ça suffit ! » Sous-entendu « Baissez le rideau ! Arrêtez cette pièce désastreuse ! » Mais le mouvement change lorsqu’on dit « tirer le rideau sur quelque chose ». L’image est proche, mais on voit bien qu’on n’imagine plus un rideau de théâtre qui tombe, descend des cintres, c’est-à-dire du plafond. On tire le rideau comme dans une habitation ordinaire, pour cacher quelque chose, le masquer, donc pour dire qu’on ne s’en occupe plus, que l’affaire est close.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias