#تعلم الفرنسية من خلال الأخبار

Journal en français facile 05/08/2017 20h00 GMT

Image par défaut des émissions / éditions
RFI
Transcription

 

Philippe Lecaplain : RFI, il est 22heures. C'est l'heure du Journal en français facile avec Sylvie Berruet, bonsoir.

Sylvie Berruet : Bonsoir Philippe, tout d'abord les titres de l'actualité.

pl L'ONU décide des sanctions à l'encontre de la Corée du Nord afin de la punir pour ses tirs de missiles balistiques le mois dernier. Au Venezuela, malgré les critiques, l'assemblée constituante a commencé ses travaux et révoque la procureure générale. En Afghanistan, un attentat visant les soldats de l'OTAN a été déjoué. En France, la naissance pour la première fois d'un bébé panda, au zoo de Beauval.

-----

SB : L'ONU adopte à l'unanimité de nouvelles sanctions sévères contre la Corée du Nord

PL : C'est la conséquence des tirs de missiles balistiques effectués ces dernières semaines sur ordre du dictateur Kim Jong Un. La résolution présentée par les États-Unis va réduire d'un tiers le montant des exportations nord-coréennes, actuellement estimées à 3 milliards de dollars par an. Ces nouvelles sanctions proscrivent l'exportation de charbon, fer, minerai de fer, plomb, minerai de plomb et fruits de mer coréens.

SB : Première décision de la nouvelle assemblée constituante qui divise le Venezuela et qui ne va pas apaiser les tensions.

PL : Elle limoge la procureure générale qui était devenue l'une des principales adversaires du président Nicolas Maduro. Laquelle avait affirmé plus tôt que l'armée assiégeait les bureaux du ministère public à Caracas. Luisa Ortega avait demandé hier l'annulation de l'installation de cette constituante, deux jours après avoir ouvert une enquête pour de possibles irrégularités lors de l'élection de cette assemblée, le 30 juillet. Par ailleurs, le Mercosur suspend le Venezuela du marché commun sud-américain pour, explique-t-il, « rupture de l'ordre démocratique ». Julien Gonzalez.

La nouvelle Constituante n'a donc pas tardé à mettre sa menace à exécution. À la manœuvre : l'homme fort du parti chaviste au pouvoir Diosdado Cabello qui fait partie des nouveaux élus. C'est lui qui avait été le premier à lancer un avertissement à l'encontre de la procureure générale de la République... ses jours à son poste seraient comptés dès que l’Assemblée constituante serait investie. La mesure a été prise à l'unanimité par les élus de la Constituante après la lecture de la décision rendue par le Tribunal Suprême de Justice. La plus haute autorité judiciaire a suspendu ce samedi Luisa Ortega Diaz à la tête du Ministère Public pour de supposées « fautes graves dans l'exercice de ses fonctions ». Mais selon la Constitution, c'est à l'Assemblée Nationale de destituer la procureure générale de la République. Or les députés, majoritairement d'opposition, avaient déjà affirmé tout leur soutien à Luisa Ortega Diaz. Un obstacle que le Constituant Diosdado Cabello a contourné en invoquant le statut de « souveraineté » de la Constituante par rapport aux autres pouvoirs. Répétant qu'il ne s'agit pas d'un « lynchage personnel », il a immédiatement proposé le nom de son successeur, précisant que ce serait « à titre provisoire » : Tareck William Saab est l'actuel Défenseur du Peuple, sorte de médiateur, fortement critiqué par l'opposition.

PL : J'ajoute que Luisa Ortega déclare refuser son limogeage.

SB : Opération de force et de communication aussi à Rio, décidée par les autorités.

PL : Le gouvernement a envoyé à l'aube plusieurs milliers de militaires et de policiers, appuyés par des hélicoptères dans plusieurs favelas de la ville, c’est-à-dire des bidonvilles. Martin Bernard.

L’opération a été déclenchée à l’aube. 5000 hommes ont été déployés dans des quartiers pauvres, situés dans le nord et dans l’ouest de Rio – des zones dominées par les trafiquants de drogue. Une opération militaire conduite par la nouvelle force déployée à Rio depuis le mois dernier pour tenter de rétablir l’ordre, avec l’appui de dizaines de blindés, et de plusieurs hélicoptères pour surveiller l’espace aérien. Le ministre de la Défense, Raul Jungmann, a indiqué que cette intervention durerait le temps qu’il faudrait. L’armée a été envoyée pour la deuxième fois en un an à Rio, après la recrudescence de la violence qui a fait plus de 3500 morts dans la ville, au cours du premier semestre. Près de 100 policiers ont été tués depuis le début de l’année. L’opération vise également à combattre le vol de camions de marchandises, qui s’est intensifié au cours des derniers mois. Un camion de la Poste a notamment été volé puis pillé dans un quartier pauvre de la ville cette semaine. Les forces de l’ordre affirment avoir remis la main sur une partie du butin. Martin Bernard, Sao Paulo, RFI.

SB : Un attentat déjoué en Afghanistan. Cela s'est passé à Kandahar.

PL : Des soldats roumains appartenant à la mission de l'OTAN ont tiré sur un policier afghan qui s'apprêtait à mener une attaque contre des hommes de l'Alliance atlantique après un entraînement. Cet homme a été tué.

SB : Un vote en Mauritanie.

PL : Il s'agissait d'un référendum sur une révision de la Constitution prévoyant notamment la suppression du Sénat. La campagne électorale avait été houleuse ; émaillée de tensions, voire de violences lors de manifestations de l'opposition.

SB : Pas facile d'être syndiqué aux États-Unis.

PL : Par environ 60% des votants, les salariés de l'usine Nissan située dans le Mississippi ont rejeté la création d'une section syndicale. Pour les représentants du syndicat automobile UAW, c'est la peur qui l'a emporté dans cette région des États-Unis ou beaucoup de gens sont noirs et pauvres. Francine Quentin

Une majorité des 3400 salariés titulaires de l'usine Nissan se sont donc opposés à l'implantation d'une section syndicale. Les 3000 salariés à temps partiel et les temporaires ne pouvaient pas prendre part au vote. Le constructeur japonais qui a ouvert l'usine en 2003 se félicite du résultat et appelle le syndicat automobile à cesser de vouloir syndicaliser le site. Mais pour les responsables du syndicat qui avaient imposé ce vote, c'est la peur de perdre leur emploi qui a motivé les ouvriers, à 80% des noirs, bien que la direction nie avoir brandi la menace de licenciements ou de fermeture de l'usine. Dans cette région traditionnellement cotonnière, la mécanisation a entraîné chômage et pauvreté. Or Nissan crée de l'emploi et propose des salaires relativement élevés. Plusieurs constructeurs étrangers ont choisi le sud des États-Unis pour s'implanter. Là où les salaires sont plus bas et la main-d'œuvre plus docile que dans le nord-est des États-Unis où se situe le cœur historique de l'industrie automobile américaine.

SB : La France n'est, « à ce jour », pas concernée par le scandale des oeufs contaminés par un insecticide qui touche en particulier l'Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas.

PL : Plusieurs pays européens ont lancé préventivement la traque dans les rayons de leurs supermarchés de plusieurs millions d'oeufs néerlandais suspectés de contenir des traces d'insecticide. À l'origine de cette affaire, des éleveurs néerlandais de volailles ont fait appel à Chickfriend, une société spécialisée dans l'éradication du pou rouge, qui a employé dans son produit du fipronil, une molécule interdite dans le traitement des animaux destinés à la chaîne alimentaire.

SB : Les incendies en Corse où la canicule a fait monter le thermomètre jusqu'à 43 degrés à Figari.

PL : Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, qui s'est rendu sur place appelle les habitants à "faire preuve d'attention" alors que les pompiers ont lutté contre les flammes en Corse-du-Sud. Traversés par des flammes, les sentiers de randonnée du célèbre GR- 20 ont dû être fermés aux touristes.

SB : Un seul des jumeaux a survécu. L'autre bébé panda est "vigoureux" et "tête sa mère" assure le zoo de Beauval.

PL : C'est la première fois qu'il y a une naissance de panda en France. Les parents ont été prêtés par la Chine en 2012 pour dix ans. Et puis, Brigitte Macron se dit "très heureuse" d'être la marraine du nouveau venu.

SB : À Londres, les championnats du monde d'athlétisme.

PL : Christophe Jousset est sur place pour RFI.

[Transcription manquante]

PL : du football…

SB : « Je suis venu ici pour un grand défi. Paris est magique ! », a lancé Neymar au parc des Princes, lors de sa présentation au public parisien après son transfert au PSG pour un montant record de 222 millions d'euros.

PL : Puis il a lancé le traditionnel « Ici c'est ? » complété d'un rugissant « Paris ! » de la part des supporters. Il a ensuite fait un tour du stade pour saluer chaque tribune. Le premier match du PSG a ensuite eu lieu face à Amiens pour une victoire 2 buts à 0. 

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias