#تعلم الفرنسية من خلال الأخبار

Journal en français facile 01/09/2019 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Vous écoutez RFI il est 22h à Paris, 20h en temps universel.

Romain Auzouy : Bonsoir à tous, bienvenue dans votre journal en français facile. Présenté ce soir en compagnie de Sylvie Berruet, bonsoir Sylvie.

Sylvie Berruet : Bonsoir Romain, bonsoir à tous.

RA : À la une de l’actualité ce soir : Échange de tirs entre Israël et le Hezbollah. Ce soir le calme est de retour, mais ces tensions font craindre une escalade entre l’État hébreu et le mouvement chiite.

SB : En Allemagne, la poussée de l’extrême droite. Deux élections avaient lieu aujourd’hui dans des régions de l’est du pays, et l’Afd fait plus que doubler son score.

RA : Enfin le Pape François va nommer le mois prochain 10 nouveaux cardinaux. Parmi eux l’archevêque de Kinshasa Mgr Ambongo.

-----

SB : La crainte d’une escalade des tensions entre Israël et le Liban.

RA : Depuis la semaine dernière, le Hezbollah libanais promettait une riposte, après une attaque de drone attribuée à Israël. Le mouvement chiite est donc passé des paroles aux actes, puisqu’aujourd’hui il a tiré plusieurs missiles vers Israël. Il n’y a pas eu de victimes, mais des dégâts, et surtout Israël a répondu en menant des bombardements. On fait le point sur ce qui s’est passé aujourd’hui, avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh.

Au moins un missile anti-char a été tiré dimanche après-midi par des combattants du Hezbollah contre des véhicules militaires israéliens près du village d’Avivim, qui fait face au secteur central du Liban-Sud. L’attaque a été lancée à partir d’une région située à la frontière libano-israélienne, dans la zone d’action de la Force des Nations Unies déployée après la guerre de 2006 pour surveiller l’arrêt des hostilités entre le Hezbollah et Israël. L’armée israélienne a riposté à l’attaque par un tir d’artillerie. Selon l’armée libanaise, « plus de 40 roquettes et grenades incendiaires » ont été lancées par les Israéliens autour de trois localités, « provoquant des incendies » dans les champs et les vergers. C’est la première fois depuis 2006 que l’armée israélienne pilonne le territoire libanais. Les responsables libanais ont rapidement réagi pour éviter une escalade d’envergure à la frontière méridionale. Le Premier ministre Saad Hariri est entré en contact avec le secrétaire d’État américain Mike Pompeo et avec l’ambassadeur Emmanuel Bonne, conseiller du président Emmanuel Macron, pour demander leur intervention afin d’éviter l’escalade. Les Casques bleus ont aussi renforcé leur présence à la frontière entre les deux pays. Le commandement de la force des Nations Unies intensifié ses contacts avec les parties libanaise et israélienne pour désamorcer la situation et rétablir le calme. Paul Khalifeh-Beyrouth-RFI.

SB : Également concernant Israël : le Premier ministre éthiopien se trouve actuellement à Jérusalem.

RA : C’était la première journée du déplacement d’Abiy Ahmed aujourd’hui, et comme le veut la tradition il a commencé par effectuer une visite au mémorial de Yad Vashem qui est un mémorial de la Shoah. Il a ensuite parlé économie et cyber sécurité. Le compte-rendu de Michel Paul à Jérusalem.

Le but déclaré de la visite du Premier ministre éthiopien en Israël est d’obtenir l’élargissement de la coopération entre les deux pays. Notamment dans le domaine de la cyber sécurité. Abiy Ahmed rencontre également des hommes d’affaires israéliens désireux d’investir en Éthiopie notamment dans le domaine de l’agriculture et des télécommunications. C’est en fait une déclaration d’intention qui a été signée à Jérusalem. Les deux pays s’engagent à renforcer les liens économiques qui les unissent. Une coopération qui va au-delà des relations entre nos deux pays affirme le Premier ministre éthiopien. « Je voudrais souligner que la coopération entre l’Éthiopie et Israël n’est pas limitée à la scène bilatérale. Elle s’étend également à des affaires régionales et internationales. Je peux vous assurer que l’Éthiopie va toujours œuvrer pour un partenariat dynamique et efficace pour la promotion de la paix et de la sécurité régionale et globale. » Abiy Ahmed s’est intéressé de près à la situation de la communauté juive éthiopienne dont il a rencontré plusieurs membres. Et il a qualifié d’incident tragique la mort de Salomon Tikka un jeune juif éthiopien tué par un policier il y a tout juste deux mois. Un événement qui avait donné lieu à de violentes manifestations de la communauté éthiopienne en Israël. Michel Paul Jérusalem RFI.

RA : Et dans le même sens que son homologue éthiopien, Benjamin Netanyahu le Premier ministre israélien a appelé à renforcer la coopération sécuritaire avec l’Éthiopie. C’est ce qui ressort d’un communiqué officiel de son bureau publié ce soir.

SB : Également dans l’actualité internationale de ce dimanche soir : les Bahamas qui ont commencé à être frappés par l’ouragan Dorian.

RA : Cet ouragan est annoncé comme le plus puissant de l’histoire des Bahamas. Il est classé en catégorie 5, qui est la catégorie la plus élevée. Les vents peuvent atteindre les 300 km/h, on parle de pluies torrentielles c’est-à-dire des pluies qui créent un véritable torrent. La vigilance est maximale, dans la journée le Premier ministre a lancé un appel à la population, pour qu’elle se mette à l’abri le plus rapidement possible. Et après les Bahamas, c’est la côte est des États-Unis qui devrait être touchée par l’ouragan Dorian, les États menacés sont la Floride, les Caroline du Nord, la Caroline du Sud, la Géorgie et l’Alabama.

SB : En Allemagne, comme annoncé l’extrême droite fait une poussée importante lors de deux élections régionales ce dimanche.

RA : Des élections dans deux Länder (région). Il s’agit de la Saxe et de Brandebourg, tous deux situés dans l’est de l’Allemagne et où les parlements régionaux étaient élus. Les observateurs annonçaient effectivement une augmentation du score de l’AfD qui est le parti d’extrême droite, cela s’est vérifié puisque l’AfD a plus que doublé son score réalisé lors des précédents scrutins de 2014, c’est ce qui ressort des premières estimations. La correspondance de Pascal Thibaut.

L’AfD est la grande gagnante de ces deux scrutins. L’Alternative pour l’Allemagne multiplie son score de 2014 par trois en Saxe et par deux dans le Brandebourg. Le parti d’extrême-droit malgré ce succès indéniable échoue toutefois à s’imposer comme la première force dans ces deux régions ce qui aurait constitué une humiliation pour les autres forces. La participation sensiblement plus élevée qu’il y a cinq ans en raison de scrutins très polarisés par ce succès attendu de l’AfD a profité visiblement à ce mouvement comme à ceux qui gèrent ses régions, la CDU en Saxe et le SPD dans le Brandebourg. Ils suffisent un recul, mais améliorent leurs scores par rapport aux sondages d’il y a quelques semaines. La pilule est amère, mais elle aurait l’être encore plus. Les plus petits partis ont souffert de cette course en tête qu’il s’agit du parti de gauche Die Linke qui perd son rôle traditionnel de défenseurs des Allemands de l’Est au profit de l’AfD. Les Verts progressent, mais moins que ce que les sondages leur permettaient d’espérer. Pour la grande coalition au pouvoir à Berlin, la soirée est mitigée. CDU et SPD reculent, mais limitent la casse et pourront conserver avec des coalitions plus larges leurs fiefs respectifs. Pascal Thibaut Berlin RFI.

SB : Sur le continent africain, le déplacement ce dimanche du Secrétaire général de l’ONU dans l’un des épicentres de l’épidémie d’Ebola, en République démocratique du Congo

RA : L’épicentre c’est la zone où l’épidémie a débuté. À Mangina, qui est une ville située à 30 km de Béni, dans l’est de la RDC. Il a visité un centre de traitement Ebola, et de là il a lancé un appel, « il faut faire plus » a déclaré le Secrétaire général des Nations unies, il demande davantage de coopération entre la Monusco la mission de l’ONU en RDC, et les forces armées du pays.

SB : Et puis le Pape François crée la surprise au Vatican.

RA : Après la prière de l’angélus qui est la traditionnelle prière hebdomadaire au Vatican, il a annoncé qu’il nommerait le mois prochain 10 nouveaux cardinaux. Les nominations auront lieu le 5 octobre prochain. Des futurs cardinaux qui viennent d’Afrique, d’Indonésie, de Cuba ou du Luxembourg. Le détail avec notre correspondant au Vatican Eric Sénanque.

L’une des figures de cette liste annoncée par le pape est assurément celle de Mgr Fridolin Ambongo, l’archevêque de Kinshasa, qui comme son prédécesseur Laurent Monsengwo va revêtir la pourpre, signe de l’importance pour François de l’Eglise congolaise. L’Afrique qui sera doublement représentée au prochain consistoire puisque l’archevêque de Rabat, Mgr Cristobal Lopez Romero sera aussi créé cardinal, c’est lui qui avait accueilli le pape en mars dernier lors de sa visite au Maroc. Un archevêque fortement engagé dans l’accueil des migrants du sous-continent africain. Cette liste de futurs cardinaux envoie d’ailleurs un message d’une Église toujours prête à ouvrir ses portes, l’une des surprises est en effet la nomination comme cardinal de celui en charge des migrations au sein de la Curie, le jésuite Michael Czerny, sous-secrétaire de la section Migrants du Dicastère pour le service du développement humain intégral. Autre figure dans cette liste, celle de Mgr Jean-Claude Hollerich, archevêque de Luxembourg qui préside également les conférences épiscopales de l’Union européenne, un jésuite lui aussi, comme le pape argentin. Eric Sénanque Rome RFI.

SB : Enfin en sport, football, actuellement le dernier match comptant pour la 4e journée de Ligue 1.

RA : L’Olympique de Marseille reçoit l’AS Saint-Étienne. Un peu plus tôt dans la journée, Lille avait été battu par Reims 2-0. Autre résultat, le match nul de Monaco à Strasbourg 2-2. Monaco n’a toujours pas gagné le moins match en Ligue 1 depuis le début de la saison. Fin de ce journal en français facile.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias