#تعلم الفرنسية من خلال الأخبار

Journal en français facile 01/06/2021 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Vous écoutez RFI, il est 22h à Paris, 20h en temps universel.

Romain Auzouy : Bonsoir à tous, bienvenue dans votre Journal en français facile. Présenté ce soir en compagnie de Zéphyrin Kouadio, bonsoir Zéphyrin.

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir Romain, bonsoir à toutes et à tous.

RA : À la Une ce soir, un deuxième vaccin chinois autorisé par l'OMS. L'Organisation mondiale de la santé a donné son feu vert au vaccin Sinovac.

ZK : Également en lien avec le Covid-19, l'inquiétude du Royaume-Uni. Londres craint une troisième vague alors que le nombre des cas de contamination sont en hausse, en raison notamment du variant indien.

RA : En Russie, c'est une nouvelle illustration d'une répression toujours plus forte : des perquisitions ont été menées au domicile de plusieurs opposants ce matin, et un opposant a été interpellé alors qu'il se trouvait dans un avion en partance pour la Pologne. Les explications de Daniel Vallot à Moscou.

ZK : Nous serons également en direct de Roland-Garros où le numéro 1 mondial Novak Djokovic affronte actuellement l'Américain Sandgren. Premier set remporté par Djokovic.

-----

ZK : Pour la première fois depuis dix mois, aucun décès lié au coronavirus n'a été enregistré en 24 heures au Royaume-Uni

RA : Information communiquée aujourd'hui par les services de santé britannique, mais c'est une information en trompe-l'œil. Cela veut dire que cette information ne reflète pas la réalité. Car actuellement le Royaume-Uni fait face une nouvelle hausse des cas de Covid-19. On craint même une troisième vague de coronavirus au Royaume-Uni. Pourquoi cette situation ? Les explications à Londres de Muriel Delcroix.

Le principal suspect est le variant indien, rebaptisé le variant Delta par l'OMS. Quasiment indétecté fin mars, il est désormais responsable de 75% des nouvelles contaminations et progresse du nord du pays vers le sud et notamment la région de Londres. Ce variant est plus contagieux que la souche britannique et échappe partiellement à la vaccination : les premières données suggèrent que les vaccins AstraZeneca et Pfizer ne sont efficaces qu’à 33% après une seule dose. Or, si la vaccination va bon train au Royaume-Uni, les près de 60% d’adultes vaccinés n’ont pour l’instant reçu qu’une première dose. Les autorités sanitaires s’efforcent donc désormais d’accélérer la campagne de vaccination pour la seconde dose et le gouvernement est de plus en plus sous pression pour retarder de quelques semaines le déconfinement total prévu le 21 juin. Mais Boris Johnson qui l’a annoncé comme le jour de la délivrance hésite à modifier ses plans de peur d’un retour de bâton de la part de britanniques lassés par des mois de restrictions. Muriel Delcroix, Londres, RFI.

RA : Et rappelons que le Royaume-Uni reste le pays le plus endeuillé d'Europe, avec presque 128 000 morts dus à la pandémie.

ZK : Également dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, l'homologation d'un nouveau vaccin.

RA : Un vaccin est homologué quand il est accepté par les autorités sanitaires, en l'occurrence par l'Organisation mondiale de la Santé. L'OMS qui a donc donné son autorisation pour le vaccin chinois Sinovac, pour une utilisation en urgence. C'est le deuxième vaccin chinois homologué par l'OMS. Quelles sont ses particularités. Présentation à Genève de Jérémie Lanche.

Avec un taux d'efficacité de 57% pour prévenir les cas symptomatiques et 100% pour éviter les cas les plus graves, le vaccin de Sinovac n'est, sur le papier, pas celui qui possède les meilleurs résultats. On ne connait pas non plus son efficacité chez les plus de 60 ans à cause du peu de données disponibles. Mais, veut croire l'OMS, le vaccin possède de nombreux avantages. Sa technologie déjà bien maitrisée, puisqu'il s'agit d'un vaccin à virus inactivé, comme de nombreux vaccins conventionnels, à l’image de celui contre la polio ou la grippe. Surtout, il est facile à stocker, ce qui le rend particulièrement adapté aux pays à faible revenus et qui manque cruellement de doses. Plus rien n'empêche désormais le vaccin de Sinovac d'être distribué par le biais du programme Covax de l'OMS comme un autre vaccin chinois, celui de Sinopharm. Pékin a annoncé qu'il allait en donner 10 millions de doses à l'OMS. Jérémie Lanche, Genève, RFI.

RA : Dernière information liée au coronavirus, cette fois sur le plan économique : le gouvernement français a présenté aujourd'hui toute une série de mesures de sortie de crise. L'objectif est d'aider les entreprises qui ont souffert de la crise, notamment le fait de rééchelonner la dette, réduire son montant et prolonger la durée de remboursement.

ZK : En Russie, nouvelle illustration aujourd'hui de la fermeté du Kremlin vis-à-vis de l'opposition.

RA : Avec des perquisitions menées au domicile de plusieurs militants de l'opposition. Et puis l'arrestation d'un militant, membre d’une organisation qui ne plait pas du tout aux autorités. Il a été interpellé alors qu’il se trouvait dans un avion en partance pour la Pologne. Correspondance à Moscou de Daniel Vallot.

Andreï Pivovarov est l’ancien directeur de l’organisation Open Russia qui s’était auto-dissoute le mois dernier pour échapper à d’éventuelles poursuites judiciaires. La mesure n’aura pas suffi à lui épargner ces poursuites, puisque l’opposant a été arrêté hier soir alors qu’il se trouvait dans un avion, en partance pour Varsovie. Des policiers sont montés à bord de l’appareil qui s’apprêtait à décoller de l’aéroport Poulkovo à Saint-Pétersbourg, et ont emmené, menotté, l’ancien responsable de l’organisation fondée par l’oligarque en exil Mikhaïl Khodorkosvksi. Selon son entourage, Andreï Pivovarov a été transféré dans le sud de la Russie où il sera poursuivi pour « collaboration à une organisation indésirable », une accusation qui peut lui valoir jusqu’à six années de prison. Cette arrestation sera sans nulle doute interprétée, dans les milieux de l’opposition à Vladimir Poutine, comme une nouvelle marque de durcissement du régime. Ce matin, les domiciles de plusieurs opposants ont été perquisitionnés. Sont visés deux anciens députés Dmitri Goudkov et son père Guennadi, ainsi que leurs collaborateurs. Daniel Vallot, Moscou, RFI.

ZK : La Russie qui est accusée d'être à l'origine d'une cyberattaque contre un géant mondial de la viande.

RA : Attaque qui touche la filiale américaine du groupe brésilien de la viande JBS. Hier, les activités de sites de JBS en Australie ont été paralysées. Aujourd'hui, des lignes de production voire de sites entiers ont été arrêtées. Il s'agit d'une attaque avec demande de rançon, c'est ce qu'indique ce soir la Maison Blanche qui est en contact avec JBS. Washington qui affirme que cette attaque vient d'une « organisation criminelle probablement basée en Russie ».

ZK : Enfin, en tennis, la troisième journée des Internationaux de France de Roland-Garros. Fin du premier tour aujourd'hui. Et encore un bilan mitigé pour les Français.

RA : Mitigé, cela veut dire pas satisfaisant, mais pas mauvais non plus. Ainsi, ils sont sept à avoir été éliminés, aujourd'hui, notamment Lucas Pouille, Ugo Humbert et Adrian Mannarino. Défaite également de Hugo Gaston qui avait fait sensation l'an dernier, mais il a été battu par un autre Français Richard Gasquet. Qualification de Gaël Monfils et, dans le tableau féminin, Kristina Mladenovic. À retenir également, les très bons débuts de Rafael Nadal, treize fois vainqueur du tournoi, et d'Ashleigh Barty, la numéro 1 mondiale. Actuellement, c'est le numéro 1 mondial qui se trouve sur le court, le Serbe Novak Djokovic. On retrouve en direct de Roland-Garros Olivier Pron. Olivier, ça se passe plutôt bien pour Novak Djokovic.

(Transcription manquante)

RA : Olivier Pron en direct de Roland-Garros.
Un coup d'œil au programme de demain mercredi : à suivre Serena Williams, Caroline Garcia, Stefanos Tsitsipas, ou encore Alexander Zverev.

ZK : Enfin, en football, le successeur de Zinedine Zidane au Real Madrid a été annoncé aujourd'hui

RA : Il s'agit de Carlo Ancelotti qui devient donc le nouvel entraîneur du club madrilène. Il a été nommé pour trois ans. Il revient au Real Madrid dont il avait été limogé en 2015.

C’est la fin du Journal en français facile.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias