#تعلم الفرنسية من خلال الأخبار

Journal en français facile 01/04/2020 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Vous êtes bien sur Radio France Internationale. Il est 22h ici à Paris, 20h en temps universel et c’est l’heure de votre Journal en français facile.

Jérome Bastion : L’actualité de la planète ce mercredi, c’est toujours la pandémie de coronavirus avec un nombre de morts qui a doublé en une semaine.
- la France a passé le cap des 4 000 victimes et multiplie les transferts de malades de l’Ile de France et du Grand Est vers l’Ouest moins touché. Le premier ministre dit prévoir une fin de confinement sans la dater mais qui devrait être progressive.
- l’Espagne, pays le plus touché après l’Italie en Europe, enregistre plus de 9 000 décès et 100 000 contaminations, mais place ses espoirs en une légère diminution du nombre des admissions aux urgences.
- et puis conséquence de cette pandémie qui n’ignore aucune partie du monde, le tournoi de tennis de Wimbledon a été annulé au Royaume-Uni où plusieurs autres manifestations culturelles ont également disparu des calendriers.   

------

JB : L'OMS, l'Organisation mondiale de la Santé s'inquiète d'une progression quasi-exponentielle de la pandémie causée par le nouveau coronavirus. Le nombre des décès a plus que doublé en une semaine, a souligné son directeur général Tedros Adhanom Ghebreyesus, qui prévoit pour les prochains jours le cap des 50 000 victimes et du million de cas confirmés. On en est pour l'instant à 905 000, selon un décompte de l'AFP.

La France, notamment, a franchi la barre des 4 000 morts, 4 032 exactement, avec un bond de 509 décès entre mardi et mercredi, un record. Des chiffres qui ne prennent pas en compte les décès dans les maisons de retraite, mais ce système de comptage sera révisé à partir de jeudi, ont annoncé les autorités. Et, alors qu'il était interrogé ce mercredi par la mission d'information de l'Assemblée nationale sur l'épidémie de Covid-19, Édouard Philippe a pour la première fois évoqué le futur déconfinement. Le premier ministre juge « probable » qu’il ne soit pas généralisé, ne concerne pas tous les Français en même temps. On l'écoute.

[Transcription manquante]  

JB : Propos recueillis par Julien Chavanne. Déconfinement : c’est la sortie du confinement, autrement dit la fin de l’interdiction de sortir de son domicile.

864 morts, c'est en tous cas le bilan des dernières 24h en Espagne, soit un total de 9 053 victimes dans ce pays qui a franchi le cap des 100 000 contaminations par le coronavirus. Des chiffres qui correspondent uniquement aux cas testés. Le pays se situe juste derrière l’Italie en nombre de victimes, et ses services de soins intensifs fonctionnent toujours à plein. Mais, bonne nouvelle, Juliette Gherbrandt, le nombre des admissions aux urgences diminue

[Transcription manquante]  

JB : Le pic des contaminations parait donc atteint, selon les autorités sanitaires espagnoles. Le ministre de la Santé Salvador Illa s'est félicité du ralentissement de la propagation du virus. « La deuxième étape consistera à l'inverser et la troisième à éradiquer le virus », a-t-il dit.

En Italie, pays qui enregistre le plus grand nombre de décès (plus de 12 400 en un peu plus d'un mois), le confinement commence à produire des résultats encourageants, après trois semaines. Mais la péninsule a encore compté 837 nouveaux morts en 24 heures et a observé une minute de silence devant toutes ses mairies en « souvenir des victimes du coronavirus » et en hommage aux professionnels de santé.

Le continent américain est loin d'être épargné, et les États-Unis connaissent également une envolée du nombre de décès journaliers, avec 865 morts en 24h et un total de 3 873 décès pour plus de 188 000 cas officiellement recensés. Le Covid-19 pourrait emporter jusqu'à 240 000 personnes, selon des projections de la Maison Blanche. Le pic de l'épidémie est attendu entre 7 et 21 jours.

L'Amérique latine est elle aussi gagné, avec un total à ce jour de 20 000 cas.

Le Pérou, par exemple, est à l’arrêt depuis 3 semaines. Pour faire face au coronavirus, le gouvernement péruvien a déclaré l’état d’urgence et imposé le confinement à toute sa population. Résultat, l’économie aussi est à l’arrêt. Une situation critique pour les 12 millions de travailleurs informels du pays. Reportage de notre correspondante à Lima, Wyloën Munhoz-Boillot.

[Transcription manquante]  

JB : L’annulation des compétitions sportives liée à la crise sanitaire se poursuit. C’est au tour du tournoi de Wimbledon d’annoncer aujourd'hui qu’il n’aura pas lieu cette année. Le prestigieux Grand Chelem sur gazon devait se dérouler du 29 juin au 12 juillet. Une décision inévitable et douloureuse pour le circuit tennistique en panne depuis le 9 mars dernier. Éric Mamruth.

[Transcription manquante]  

JB : Au chapitre des annulations également, Le festival d'Edimbourg, plus grand événement mondial de spectacle vivant prévu au mois d'août, a été annulé en raison du nouveau coronavirus, selon ses organisateurs.Le festival d'Opéra de Glyndebourne a lui choisi d'annuler une partie de ses spectacles.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias