#تعلم الفرنسية من خلال الأخبار

Humoriste

mots-actu_h.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

C’est bien Voldymyr Zelensky qui affrontera au deuxième tour de l’élection présidentielle ukrainienne le président sortant Petro Porochenko. Non pas un politicien professionnel, ni même chevronné, mais quelqu’un qui vient du monde du spectacle, célèbre, populaire, peut-être, mais pas à cause de son action sur la scène publique. Comment le désigne-t-on, quel métier lui donne-t-on ? Un comédien, c’est ce qu’on dit de lui le plus souvent. Et parfois on en parle comme d’un humoriste, ou encore comme d’un acteur. Trois mots assez différents en français dont les échos d’ailleurs ne sont pas les mêmes.

Un humoriste, c’est quelqu’un qui pratique l’humour. Et il est vrai que l’humour est bien difficile à définir : une certaine tournure d’esprit qui consiste à regarder la réalité, à la présenter avec une certaine distance ironique, en s’en moquant. On sourit, mais surtout on fait sourire quand on pratique l’humour. Mais ce qu’on appelle un humoriste est quelqu’un qui en a fait son métier : il fait sourire son public. Alors le mot a pu s’appliquer à des écrivains : Alphons Allais au début du 20e siècle est le type même de l’humoriste : il écrit des contes, des nouvelles, de petites histoires qui jouent avec l’absurde, l’inattendu. Aujourd’hui encore on peut parler d’humoriste à propos de quelqu’un qui écrit pour faire rire, sourire, ou amuser. Mais le mot a tendance à) se spécialiser : on l’emploie surtout à propos de celui ou de celle qui monte sur une scène pour faire rire ses spectateurs. Et le genre se développe et devient de plus en plus populaire : un homme ou une femme, solitaire sur la scène qui parle et déchaîne des tempêtes de rire, dans le meilleur des cas. Alors l’affaire n’est pas récente. Et longtemps d’ailleurs, on a eu des duos sur scène, qui faisaient rire : de Pierre Dac et Francis Blanche, à Eric et Ramzi. Aujourd’hui, ces numéros « seul en scène » qu’on appelle ainsi pour éviter l’anglicisme one man show ont beaucoup de succès. Et un autre anglicisme vient éliminer le one man show : il s’agit du stand-up, qui représente justement la situation du comique, seul sur scène, en général sans décor et sans costume particulier, debout devant son micro et son public. Mais ce qu’on nomme humoriste, c’est aussi quelqu’un qui incarne des personnages dans des pièces de théâtre, des films ou des séries pour la télévision par exemple. Ce qui correspond très bien au profil de Volodymyr Zelensky. Et on en parle également comme d’un comédien. C’set à dire quelqu’un qui joue la comédie, qui joue au théâtre, éventuellement au cinéma. Mais en français la plupart du temps on parle d’acteur pour le cinéma, et de comédien pour le théâtre, ou éventuellement pour ceux qui se consacrent à ces deux genres. Mais comédien n’implique pas qu’on n’incarne que des rôles comiques : une grande comédienne peut jouer la tragédie, incarner Chimène, Phèdre ou Médée. Et dans un contexte théâtral, les mots comédie ou comédien se sont totalement détachés du mot comique.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias