#تعلم الفرنسية من خلال الأخبار

Déprime

mots-actu_d.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Deprime day chez Amazon ! Pourquoi déprime day ? D’abord pour faire un jeu de mots, et on sait bien que le calembour est un dispositif très fréquent dans les titres de presse. Et le déprime day succède au prime day, dont il est comme le pendant. Et ces deux mots prime et déprime, bien qu’ils ne soient pas du tout de la même famille, s’opposent évidemment par leur sens et leur image générale. Le clignotement entre les deux mots fonctionne évidemment mieux à l’écrit qu’à l’oral : si l’on prononce « praïme day », la symétrie est moins évidente ! Mais pour le sens l’opposition est bien nette : prime est positif ! Ça évoque la prime, l’avantage, l’aubaine, le jour à ne pas manquer, où l’on pourra faire des avantages. Le mot dérive du latin, mais l’anglais l’a emprunté en premier avant que le français ne l’annexe. Et si le sens est si positif, c’est qu’il évoque toujours un avantage qu’on a en plus de l’ordinaire : la prime est un bonus. Et les prime days chez Amazon sont donc ceux où les acheteurs peuvent bénéficier d’un service supplémentaire, ou simplement d’un rabais sur leurs achats. Ce qui bien sûr gonfle le volume des ventes. Amazon est donc apparemment en très bonne santé. Et cette belle allure financière ne se retrouve pas apparemment, dans les salaires ou les conditions de travail des employés. D’où la grogne et la grève ! D’où l’opposition entre prime day et déprime day.

Déprime donc pour les travailleurs d’Amazon. Déprime ? Un mot récent : les dictionnaires remarquent son existence à partir du milieu des années 70. Il est familier l’époque, et même s’il est plus courant aujourd’hui, il reste familier : un mot formé à partir du verbe déprimer ou du nom dépression. Et justement on voit qu’il fait légèrement concurrence à la dépression. Est-ce vraiment le même sens ? Pas exactement !

La dépression a plusieurs significations : le mot évoque un abaissement, un enfoncement : soit un creux dans la terre, une petite cuvette ; ou bien le mot a un sens météorologique : le mercure descend dans le baromètre, ce qui indique que la pression atmosphérique diminue. Mais le mot a également un sens psychologique, et même psychiatrique : la dépression est associée à un épisode de tristesse, et de manque d’intérêt pour les choses de la vie, en général associé avec un manque d’estime de soi : à quoi bon vivre, à quoi bon s’aimer ! C’est donc un moment grave et inquiétant dans une vie, dont l’issue n’est pas toujours le suicide, bien heureusement, mais qui regarde quand même dans cette direction.

Alors la déprime représente un état nettement moins grave : moins intense, et surtout plus passager : courte période d’abattement. On n’a pas le moral, on voit tout en noir, on se trouve bon à rien, ce qui est même parfois lié à des circonstances extérieures : petite déprime hivernale, coup de cafard, coup de blues. Jamais agréable, mais dont on se dit qu’elle n’aura qu’un temps : après la pluie le beau temps !

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias