#Французский язык в новостях

Journal en français facile 18/07/2019 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

GN : Il est 20h en temps universel, 22h ici à Paris. Bonsoir et bienvenue dans le journal en Français facile avec ce soir Marie Casadebaig. Bonsoir Marie.

MC : Bonsoir.

GN : Dans l’actualité de ce jeudi, il y a Carola Rackete devant les juges. La capitaine allemande du bateau seawatch s’est expliquée après avoir débarqué des migrants sur l’île de Lampedusa.

MC : Un incendie criminel meurtrier au Japon. C’est un studio de film d’animation qui a brûlé. Il y a au moins 33 morts.

GN : Des manifestations à Porto Rico. Les protestataires veulent le départ du gouverneur qui a envoyé des messages, racistes, sexistes et homophobes.

MC : La chute en bourse de Netflix. Le service de vidéo à la demande a moins de nouveaux abonnés que prévu.

-----

MC : Carola Rackete devant les juges italiens.

GN : Après quatre heures d’interrogatoire portant sur deux délits présumés :'aide à l’immigration clandestine et de refus d’obéissance à un bateau militaire pour être entrée de force dans le port de Lampedusa, le 29 juin, la capitaine du seawatch est sortie libre du Palais de justice. Elle a lancé un appel à l’Union européenne pour que les ONG qui sauvent des vies humaines n’affrontent plus des situations semblables à celle qu’elle vient de vivre. Rome, Anne Le Nir.

Carola Rackete est apparue beaucoup détendue après son interrogatoire qu’au moment où elle franchissait la porte du tribunal d’Agrigente. Elle était accompagnée de son avocat qui a affirmé qu’elle pouvait rentrer en Allemagne dès qu’elle le voudrait, qu’elle n’est plus capitaine, car l’équipage du Sea-Watch a changé et qu’elle a envie de se consacrer à d’autres activités. Pour sa part, la jeune femme a parlé du soulagement qu’elle ressentait après s’être expliquée devant les juges, avant de lancer cet appel à Bruxelles « J’espère sincèrement que la Commission européenne et le Parlement européen, nouvellement élu, feront le maximum pour éviter, qu’à l’avenir une telle situation ne se reproduise. Et que tous les pays européens vont travailler de concert pour accueillir les personnes secourues par des bateaux civils ». Pour le moment ici en Italie, aucun représentant de parti politique n’a réagi à cet appel, mais on sait que le ministre de l’Intérieur, Matteo Salvini, est bien décidé à camper sur ses positions hostiles à l’accueil de navires de secours. Anne Le Nir Rome RFI.

MC : Le Japon sous le choc.

GN : Un incendie dans un studion de films d’animation de Kyoto a causé la mort de 33 personnes selon le dernier bilan. Le feu est à l’évidence d’origine criminelle. À Tokyo les précisions de notre correspondant Frédéric Charles.

[Transcription manquante]

MC : Un pétrolier étranger aux mains de l’Iran.

GN : Les gardiens de la révolution, force idéologique du régime annoncent que le navire et son équipage soupçonnés de contrebande ont été arraisonnés le 14 juillet au sud de l’île de Lark dans le détroit d’Ormuz. Le nom et le pavillon du navire ne sont pas précisés. Le 4 juillet, un pétrolier iranien avait été intercepté par les autorités britanniques au large de Gibraltatr. Ce soir, Donald Trump annonce que les États-Unis ont abattu un drone iranien, un avion sans pilote, qui menaçait un navire de guerre américain, au-dessus du détroit d’Ormuz.

MC : Des chants qui font du bruit lors d’un discours de Donald Trump.

GN : « Renvoyez là » ont scandé hier en Caroline du Nord les spectateurs au sujet d’Ilhan Omar, de l’une des quatre élues démocrates mises en cause par le président depuis plusieurs jours. Ilhan Omar est d’origine somalienne et elle est fille de réfugiés. Donald Trump dit désapprouver ces chants.

MC : La pression s’accentue sur le gouverneur de Porto Rico.

GN : Il s’appelle Ricardo Rossello. Et des milliers de Portoricains sont descendus dans les rues de la capitale San Juan, ce mercredi, pour réclamer sa démission. Le dirigeant de cette île autonome associée aux États-Unis est au pouvoir depuis fin 2016. Si la colère des Portoricains grondait depuis longtemps, c’est la révélation de messages privés homophobes, sexistes et racistes par un groupe de journalistes indépendants créé en 2007 et très actif dans les médias portoricains, qui a mis le feu aux poudres. Margot Turgy.

Ces messages insultants s’étalent sur 889 pages. Dans leur conversation sur l’application Telegram, Ricardo Rossello et une douzaine de ses collaborateurs n’épargnent personne : les élus d’opposition - dont une opposante traitée de « pute » - , les figures de la communauté LGBT comme le chanteur Ricky Martin et même les victimes de l’ouragan Maria. Ce mercredi, les manifestants ont donc scandé des « Ricky, démissionne ! ». Ricky, c’est le surnom du gouverneur. Une manifestation très suivie, car la colère gronde sur l’île depuis longtemps. Les Porto-Ricains reprochent aux autorités leur gestion de l’après-Maria. Cette énorme tempête avait fait plus de 3 000 victimes, il y a deux ans. Enfin, le gouverneur Ricardo Rossello fait aussi face à des accusations de corruption, alors que Porto Rico est criblée de dettes depuis des années. Plusieurs artistes se sont joints à la mobilisation, comme l’acteur Benicio Del Toro, et trois rappeurs ont même écrit une chanson pour l’occasion. Le morceau, intitulé « Affûter les couteaux », interpelle directement le gouverneur Rossello. Mais le dirigeant de 40 ans, qui s’est excusé, n’entend pas se plier aux appels de la rue.

GN : La manifestation s’est terminée par des tirs de gaz lacrymogènes, tirés par les policiers. 5 personnes ont été arrêtées.

MC : Le G7 finances à Chantilly près de Paris.

GN : Les ministres de finances des 7 pays les plus riches du monde ont discuté taxation du numérique. Ils ont trouvé un consensus à ce sujet. Ils s’engagent à taxer les grandes entreprises là où elles créent de la valeur et non plus dans les paradis fiscaux où elles cherchent à rapatrier leurs profits. Le sujet divise notamment la France qui voit le résultat des discussions comme une avancée et les États-Unis dont le secrétaire au trésor parle de progrès significatifs, mais avec du travail restant à accomplir.

MC : Coup de frein inattendu pour Netflix. Le service de vidéo à la demande a enregistré deux fois moins de nouveaux abonnés que prévu entre avril et juin. Et elle en a même perdu aux États-Unis. Ce n’était jamais arrivé depuis 2011. L’entreprise a été immédiatement sanctionnée à Wall Street. Les explications de Mathilde Warda.

Les contenus ont moins séduit que prévu, c’est une des explications données par le groupe. Et cela, malgré le succès important de quelques séries et documentaires. L’augmentation du prix des abonnements entre 1 et 2 euros dans certains pays a aussi joué un rôle dans ce ralentissement. Netflix refuse d’accuser la concurrence pour cette contre-performance. Pourtant, avec Amazon, Hulu ou encore la BBC, elle est de plus en plus forte. Disney et Apple sont sur le point d’arriver sur le marché. La guerre du streaming n’est pas prête de s’arrêter. Difficile donc pour Netflix, d’autant plus que la plateforme va perdre des séries phares comme Friends ou The office. Elle souhaite se rattraper sur le prochain trimestre et mise sur le lancement des nouvelles saisons de ses séries les plus populaires ainsi que sur les sorties exclusives du film de Martin Scorsese et celui de Micheal Bay. Malgré ce coup de mou, Netflix vient de dépasser la barre des 150 millions d’abonnés, un record.

MC : Le dossier explosif de la réforme des retraites en France.

GN : Le haut-commissaire Jean-Paul Delevoye a présenté son rapport aujourd’hui. D’abord aux partenaires sociaux, puis au Premier ministre. Objectif, l’instauration un système unique par points dès 2025 pour remplacer les 42 régimes existants et supprimer les régimes spéciaux. Il s’agit aussi d’inciter les Français à prolonger leur activité jusqu’à 64 ans, tout en maintenant l’âge légal de départ à 62 ans. Les préconisations de Jean-Paul Delevoye vont servir de base à la future réforme des retraites qui sera présentée en conseil des ministres à l’automne.

Les sports et le football. Le Nigéria sur la troisième marche du podium de la coupe d’Afrique des Nations en Égypte. Hier soir dans le match pour la 3e place les Nigérians ont battu les Tunisiens 1 à 0. La grande finale, c’est demain. Elle oppose l’Algérie au Sénégal à 19h temps universel. Ce sera à suivre en direct et en intégralité sur les antennes africaines de RFI.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias