#Французский язык в новостях

Journal en français facile 13/02/2019 20h00 GMT

13 февраля 2019
Studio RFI
Transcription

Loïc Bussières : 21h à Paris, 1h de moins temps universel. Bonsoir et bienvenue si vous nous rejoignez pour cette nouvelle édition de votre Journal en français facile. Journal que je vous présente en compagnie de Zéphyrin Kouadio. Bonsoir Zéphyrin.

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir.

LB : À la une : l’Espagne qui s’apprête à retrouver le chemin des urnes. Le chef du gouvernement Pedro Sanchez pourrait convoquer des élections anticipées. La raison : son projet de budget, rejeté notamment par les députés indépendantistes catalans.

ZK : Le dossier iranien au centre d’une réunion à Varsovie. Une conférence co-organisée par la Pologne et les États-Unis qui comptent bien à cette occasion accentuer la pression sur Téhéran.

LB : Et Puis en France, Alain Juppé quitte la Mairie de Bordeaux. L’ancien Premier ministre de Jacques Chirac va remplacer Lionel Jospin au Conseil Constitutionnel.

-----

ZK : En Espagne, c’est un retour aux urnes qui se profile après le rejet du budget du gouvernement socialiste aujourd’hui par l’assemblée.

LB : Un vote qui force Pedro Sanchez à quitter le pouvoir, il annoncera vendredi la date des législatives anticipées qui se tiendront sans doute fin mars. Ce sont les voix des indépendantistes catalans qui ont fait défaut au gouvernement minoritaire, mais à dire vrai, cet échec des socialistes était attendu depuis quelques jours. Juliette Gheerbrant.

Depuis la rupture des discussions entre les séparatistes catalans et le gouvernement vendredi dernier Pedro Sanchez savait que les heures de son équipe étaient comptées. Les partis nationalistes avaient posé comme condition à leur soutien au budget l’organisation d’un référendum d’autodétermination. Le chef du gouvernement s’était certes montré ouvert au dialogue, mais l’option du référendum était exclue. D’autant que le climat était de plus en plus tendu. La récente irruption de l’extrême droite sur la scène politique a fait monter la pression, Pedro Sanchez a été accusé de haute trahison parce qu’il acceptait le débat avec les nationalistes catalans. Et l’ouverture du procès des séparatistes cette semaine a achevé de radicaliser les positions. Socialistes et nationalistes catalans s’accusent mutuellement d’avoir fait le jeu de l’extrême droite. Cette dernière, elle se réjouit. Le parti vox espère que ce qui s’est passé en Andalousie se reproduira au niveau national, c’est-à-dire qu’il monnayera cher son soutien au Parti Populaire et à Ciudadanos. Les sondages indiquent que les deux formations de la droite pourraient être en mesure de former un gouvernement avec l’appui de Vox. sont données en tête renouveler au niveau national sa performance andalouse, à savoir monnayera cher son soutien à la droite, c’est. Et le parti Vox, lui, peut se réjouir. Les sondages donnent la droite.

ZK : À la une également, une conférence consacrée à un « avenir de paix et de sécurité au Moyen-Orient organisée par la Pologne et les États-Unis.

LB : Et à Varsovie, il devrait notamment être largement question du dossier iranien. On rappelle que l’an passé, les États-Unis s’étaient retirés de l’accord sur le nucléaire iranien. Washington accusant la République islamique de semer l’instabilité dans sa région et de développer un dangereux programme de missiles. De fait, à Téhéran, les habitants peuvent actuellement visiter une exposition présentant une bonne partie des armements de leur pays et notamment les missiles. Notre envoyé spécial Nicolas Falez s’est rendu sur place.

À l’entrée du Parc, un écran géant détaille les prouesses des différents missiles de l’armée iranienne. Juste derrière les engins sont présentés sur leurs rampes de lancement mobiles avec un chaque fois un panneau affichant leur portée, quelques centaines de kilomètres pour les uns, jusqu’à 2000 km pour d’autres. Mohammad observe tout cela avec un intérêt prudent. “Les missiles iraniens sont défensifs, ils ne seront pas utilisés contre des cibles civiles. Ils serviront seulement si un ennemi nous attaque. Ces missiles sont conçus pour nous défendre…” L’exposition se visite en famille, les enfants se font photographier sur les véhiculés blindés garés non loin des missiles. Mais pour Reza, cela n’est pas un jeu dans le climat de tension qui règne dans la région. “C’est un sentiment de force, nous pouvons aisément attaquer Israël et les navires américains et tous les pays traîtres n’importe quel pays qui oserait nous attaquer.” Cette semaine, à l’occasion du 40e anniversaire de la Révolution en Iran, le Président Hassan Rohani a assuré que son pays continuerait à développer son programme de missile, malgré les critiques des Occidentaux qui s’inquiètent du risque de prolifération balistique dans la région.

LB : Par ailleurs, toujours concernant l’Iran, un attentat suicide a tué au moins 20 personnes dans une province du sud-est du pays, une région régulièrement secouée par des violences. C’est un bus des Gardiens de la révolution, l’armée d’élite du régime qui a été pris pour cible. Selon l’Agence de presse iranienne Fars, l’attaque a été revendiquée par le groupe jihadiste sunnite Jaish al Adl.

ZK : L’actualité politique en France et le départ annoncé d’Alain Juppé, l’ex Premier ministre de Jacques Chirac va quitter la mairie de Bordeaux...

LB :... pour siéger au Conseil constitutionnel. Il annonce aujourd’hui avoir accepté la proposition du président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand, l’ancienne figure des Républicains, qui a pris ses distances avec le parti de Laurent Wauquiez pour se rapprocher d’Emmanuel Macron. Il va remplacer Lionel Jospin au Conseil constitutionnel. Sa candidature est toutefois inattendue au moment où son nom circulait pour les prochaines Européennes, Julien Chavanne.

Oui, c’est la première surprise : Alain Juppé ne sera pas sur les affiches de la République en Marche. Le maire de Bordeaux était pourtant souvent cité par les stratèges du parti présidentiel pour être l’un des visages de la future campagne. Certains rêvaient devant les micros d’un axe Juppé-Cohen Bendit. Mais à 73 ans, après avoir connu plusieurs traversées du désert et un échec cuisant face à François Fillon, l’ancien Premier ministre de Jacques Chirac préfère se retrancher derrière les murs du Conseil constitutionnel, loin des secousses électorales puisqu’il sera soumis à un strict devoir de réserve. Il a jusqu’au 12 mars pour annoncer publiquement son soutien à une liste de rassemblement derrière Emmanuel Macron. L’autre surprise, c’est son choix de quitter Bordeaux. Alain Juppé en est à son quatrième mandat et il répète souvent son attachement pour la ville... Il a même publié en octobre dernier un" Dictionnaire amoureux de Bordeaux". Dans un communiqué, Alain Juppé explique avoir pris sa décision de ne pas se représenter à la mairie" il y a plusieurs mois". Il comptait l’annoncer après les Européennes. Richard Ferrand lui a finalement proposé un rôle de sage qu’il n’a pas pu refuser.

ZK : Toujours en France, deux ans de prison ferme requis contre Christophe Dettinger.

LB : Les images le montrant en train de frapper des gendarmes en marge d’une manifestation de gilets jaunes, le 5 janvier dernier, avaient fait le tour des réseaux sociaux. L’ex-boxeur professionnel comparaissait aujourd’hui devant le tribunal correctionnel de Paris pour" violences volontaires en réunion sur personnes dépositaires de l’autorité publique". Un délit passible de sept ans d’emprisonnement. 

ZK : On s’intéresse au sort des insectes pour refermer ce journal. Des insectes dont le nombre est en chute libre, et ce dans le monde entier.

LB : C’est le bilan que font des chercheurs australiens qui se basent sur 73 études. Le résultat de leur recherche paraît dans la revue Biological Conversation sous forme de mise en garde contre un effondrement catastrophique. Christine Siebert.

C’est le plus massif épisode d’extinction depuis la disparition des dinosaures, selon Francisco Sanchez-Bayo et Kris Wyckhuys des chercheurs au sein des universités de Sydney et du Queensland. Selon leur calcul environ un tiers des espèces sont menacées d’extinction". Et chaque année environ 1 % supplémentaire s’ajoute à la liste". Leur conclusion est claire : à moins que nous ne changions nos façons de produire nos aliments, les insectes auront pris le chemin de l’extinction en quelques décennies. Car pour ces chercheurs, c’est l’agriculture intensive et donc le recours aux pesticides de synthèse, qui est la principale cause de ce déclin. La perte des insectes aurait des conséquences désastreuses, insistent ces chercheurs :" Quand on parle de perte de biodiversité, le sort des grands animaux capte souvent l’attention. Or les insectes sont" d’une importance vitale pour les écosystèmes planétaires" :” un tel événement ne peut pas être ignoré et devrait pousser à agir pour éviter un effondrement des écosystèmes naturels qui serait catastrophique". Les études se basent notamment sur les cas de l’Europe et des États-Unis, où l’on dispose des suivis les plus réguliers. Mais pour ces chercheurs, les causes du déclin s’observent dans tous les pays du monde : les insectes subissent donc le même sort dans les pays tropicaux et en développement".

LB : Du football avec la suite des 8es de finales aller de la Ligue des Champions. À l’affiche : Tottenham-Borussia Dortmund, Ajax Amsterdam-Real Madrid. Les deux rencontres viennent de commencer. Hier, je le rappelle, le PSG a pris une sérieuse option pour les quarts en allant battre Manchester United, 2-0. L’AS Roma s’est quant à elle imposée 2-1 face au FC Porto. Les sports encore avec le rugby, le sélectionneur de l’équipe de France de rugby conserve sa confiance à son groupe malgré deux défaites dans le Tournoi des 6 Nations. Jacques Brunel convoque les mêmes 31 joueurs pour préparer le prochain match. Ce sera contre l’Écosse, au Stade de France, le 23 février prochain.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias