Audio
Une famille de migrants syriens, le long du mur de barbelés érigé par la Hongrie, à sa frontière avec la Serbie, le 29 août 2015.
Une famille de migrants syriens, le long du mur de barbelés érigé par la Hongrie, à sa frontière avec la Serbie, le 29 août 2015.
Bernadett Szabo / Reuters
Passé l’enthousiasme de la fin de l’été, Angela Merkel promet désormais « de réduire de manière perceptible » le flot des réfugiés. Depuis le début de l’année 2015, ils sont plus de 800 000 à avoir déposé leur demande d’asile auprès de l’Union européenne, surtout en Allemagne. L’Europe est débordée et divisée. Si les pays d’Europe centrale et orientale laissent passer les réfugiés, ils refusent à l’image de la Hongrie ou de la Slovaquie d’en accueillir. La tendance est à la fermeture des frontières, l’espace Schengen craque de partout, et la Commission européenne vient de lancer l’idée d’un corps européen de garde-frontières et de garde-côtes.

46'00" - Première diffusion le 20/12/2015

Invités : 
- Matthieu Tardis, chercheur  au «Centre migrations et citoyennetés» de l’IFRI (Institut français des relations internationales).
- Jacques Rupnik, directeur de recherche à Sciences-Po. Son dernier livre Géopolitique de la démocratisation, l’Europe et ses voisinages aux Presses de Sciences-Po.   
- Sylvie Guillaume, eurodéputée socialiste, en ligne du Parlement européen à Strasbourg.
- Pascal Thibaut, correspondant de RFI en Allemagne, en ligne de Berlin.

Le + de Maria Afonso et le regard d’Eric Chol de Courrier International.

Publié le 17/05/2018 - Modifié le 25/06/2018 - Par Daniel Desesquelle

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Réfugiés, le grand embarras

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.