Audio
Fresque de Chéri Samba à la porte de Namur et les pagneuses de chez Maman Tsala, chaussée de Wavre (Matonge).
Fresque de Chéri Samba à la porte de Namur et les pagneuses de chez Maman Tsala, chaussée de Wavre (Matonge).
Elise Picon / RFI
Dans la commune d’Ixelles, bat le cœur africain, congolais surtout, de la ville : Matonge. Le nom vient d’ailleurs d’un quartier de Kinshasa réputé pour son ambiance et ses artistes. C’est là, au beau milieu de la capitale européenne que, depuis les années 60, se retrouve la communauté congolaise parmi les boutiques de wax, les restaurants, les clubs de rumba et les coiffeurs africains.

1h30 - Première diffusion le 10/02/2018

Objet de toutes les curiosités, le quartier a longtemps traîné une réputation de «quartier chaud». Or, depuis quelques années, sa situation centrale, toute proche des institutions européennes aiguise les appétits immobiliers. Mais Matonge résiste, fier de sa culture et sa diversité. On y organise des visites guidées à la découverte de son histoire africaine, certaines orientées spécifiquement sur la question (dé)coloniale.

Cette question émerge de plus en plus à Bruxelles, une ville qui doit ses vastes parcs, sa majestueuse avenue Louise ou son musée de Tervuren à Léopold II, « roi bâtisseur », et figure très contestée de la colonisation belge au Congo. La société civile belgo-congolaise s’invite alors dans le débat, et revendique sa place dans le récit national, mais aussi dans les musées.

Le poussiéreux Musée Royal d’Afrique Centrale, longtemps présenté comme le dernier musée des Colonies d’Europe, a également fait peau neuve, remisant par exemple, à la cave son emblématique « Homme Léopard », représentation raciste et dépassée de l’homme noir. Parmi les Congolais de Belgique, la question identitaire demeure et les fantômes du passé ne sont jamais loin.
Un reportage d’Elise Picon.

Ce dyptique s’inscrit dans le cadre de notre série de voyages à la rencontre des diasporas africaines en Europe et dans le monde.

Pour préparer en un clic votre balade à Bruxelles l’africaine :
- Le collectif Mémoire Coloniale et Lutte contre les discriminations organise des visites guidées du quartier royal, de Matonge et des casernes d’Etterbeek du printemps à l’automne.
- Le Kuumba, la maison africaine flamande, organise également des visites du quartier Matonge et des expositions.
- Le Musée Royal d’Afrique Centrale situé à Tervuren rouvre ses portes dans une nouvelle muséographie au printemps 2018.
- Le Musée du Palais des Beaux-arts organise régulièrement des évènements culturels autour de l’Afrique.

Nos bonnes adresses à Matonge :
- Le restaurant historique du quartier c’est Inzia, 37 rue de la Paix à Ixelles.
- Horloge du Sud, un café tenu par le sénégalais Ken Ndiaye, 141 rue du Trône, Ixelles.
- Mpoko Bazar, un restaurant qui sert de la chèvre grillée, 19 rue Francart, Ixelles.
- Galerie d’Ixelles, là où on retrouve les meilleurs wax de Belgique.

À lire :
- Mathématiques Congolaises, Actes Sud, 2008, de In Koli Jean Bofane.
- Congo Inc, Actes Sud, 2014, de In Koli Jean Bofane.
- Congo, une histoire, Actes Sud Babel, 2012 de David Van Reybrouck.
- Chronique du rattachement de la Belgique au Congo, Édition Maelström par le Collectif Manifestement.
- Créer en post-colonie, Editions Africalia, Bozar, 2015, de Gia Abrassart et Sarah Demart.

À écouter et à voir :
- Badi, autre rappeur « Belgicain » qui navigue entre Kinshasa et la Belgique.
- Afropolitan, c’est l’évènement musical et culturel afro-contemporain. Trois jours dédiés à la pensée, la créativité et l’art afropolitain. Du 23 au 25 février 2018 au Bozar à Bruxelles.

Publié le 05/07/2018 - Modifié le 05/07/2018 - Par Céline Develay Mazurelle

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Bruxelles l’africaine

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.