Audio

Bangalore: la ville épuise son eau

ISKCON (Temple de la Conscience Internationale de Krishna) à Bangalore, Inde
ISKCON (Temple de la Conscience Internationale de Krishna) à Bangalore, Inde.
Amith Nag Photography / Getty
Bangalore fait figure de modèle de développement de l'Inde moderne. Cette ville est la silicon valley indienne, l'une des cités les plus dynamiques du sous-continent grâce à ses milliers d'entreprises informatiques. Mais cette explosion économique a entrainé une croissance démographique excessive et anarchique : la population de Bangalore dépasse aujourd'hui les 11 millions d'habitants.

19'30" - Première diffusion le 31/05/2018

Le béton a dévoré ses parcs et ses lacs et les nappes phréatiques sont en train de s'assécher. Dans certains quartiers, il faut aller chercher l'eau à plus de 600 mètres de profondeur. Comme l'eau souterraine ne suffit plus, les autorités pompent ce précieux liquide dans une rivière située à plus de 100 km de la ville. Les eaux usées, quant à elles, sont en grande partie relâchées dans les lacs sans être traitées. Ces rejets toxiques créent maintenant une situation apocalyptique : certains lacs prennent feu à Bangalore.

Publié le 05/07/2018 - Modifié le 05/07/2018 - Par Sébastien Farcis

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias