Greffes rénales robotiques sur des obèses à Toulouse: une première européenne
Intervention de chirurgie cardiovasculaire au bloc opératoire hybride ThérA-Image. (Photo d'illustration)
CHU de Rennes / Université de Rennes1 / Inserm
Article

Greffes rénales robotiques sur des obèses à Toulouse: une première européenne

Le CHU de Toulouse a réalisé deux greffes rénales assistées par un robot chirurgical chez des patients obèses, exclus normalement de la transplantation à cause de leur surpoids. Dans le monde, seul l'hôpital universitaire de Chicago aux États-Unis avait jusqu'ici osé ce geste qui exige une perfection technique.
Par RFI -

Les deux opérations ont eu lieu à l’hôpital Rangueil à Toulouse. Pour réaliser une transplantation du rein chez des patients chez qui l’accès aux organes est difficile à cause de l’épaisseur de leur paroi abdominale, le docteur Nicolas Doumerc a utilisé un robot.

« Ce sont des patients qui étaient en dialyse, contre-indiquée à la chirurgie classique, chez qui on a pu greffer un rein et qui à l'heure actuelle vont très bien puisqu'on a à peu près deux mois de recul, et qui ont des reins qui marchent très bien grâce à cette technologie », explique le docteur joint par RFI.

« S'affranchir des incisions »

Cette technologie est un robot chirurgical. Ses bras articulés permettent d’atteindre, à travers de toutes petites incisions, des zones en profondeur. « L'intérêt c'est d'utiliser ce robot pour s'affranchir des incisions, ajoute Nicolas Doumerc. Bien sûr, il faut rentrer le rein dans l'abdomen, à travers une petite incision de quatre centimètres et ensuite on a connecté ce robot sur l'abdomen des patients à travers des petits orifices d'un centimètre. Donc on a réalisé une chirurgie de transplantation rénale à ventre fermé. Chez l'obèse, c'est quelque chose qui est idéal. »

L’hôpital de Toulouse compte poursuivre les transplantations robotiques. Dans les mois à venir, une vingtaine de patients obèses pourraient en bénéficier.

A (ré)écouter : Le don d'organes et la greffe

Publié le 13/09/2016 - Modifié le 22/12/2017

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias