Audio
Un bébé né prématurément, dans une couveuse.
Un bébé né prématurément, dans une couveuse.
Blend Images/Getty
Une caméra vient d’être mise au point par des chercheurs américains pour détecter sur le visage des patients les signes avant-coureurs d’une maladie. Température, rythme cardiaque ou trouble de la respiration, ce nouveau système d’analyse, peu intrusif, sera utilisé pour surveiller les nouveaux-nés, en particulier les bébés prématurés, selon ses concepteurs.

02'09" - Première diffusion le 12/04/2015

On ne compte plus le nombre d’accessoires électroniques qui surveillent notre santé. Cette médecine connectée en permanence, qui se décline en montres, bracelets, smartphones, ou tatouages et décalcomanies corporelles, enrichit quotidiennement les immenses bases de données des géants du Web et de la High Tech. Rappelons que les Google, Apple, IBM et bien d’autres restent très vagues quant à l’utilisation qu’ils comptent faire de nos informations médicales.

Lire directement sur notre visage notre état de santé sans passer par un quelconque gadget électronique serait formidable, ont imaginé les chercheurs de l'Université Rice de Houston aux États-Unis. Aussitôt dit aussitôt fait, le dispositif mis au point par les scientifiques se nomme « DistancePPG ».

L’appareillage repose sur une caméra extrêmement sensible. Un programme informatique analyse les variations de température imperceptibles à l’œil nu, de la circulation du sang sous la peau et enregistre les modifications de la couleur du visage. Cette méthode originale développée par des chercheurs médecins et informaticiens permet de détecter toutes sortes d’anomalies et le système fonctionne aussi bien sur des peaux claires que foncées et dans un environnement faiblement éclairé.

L’analyse se déroule en quatre étapes et commence par la cartographie des yeux, du nez, de la bouche et du contour du visage de l’individu observé. L’ordinateur découpe l’image obtenue en sept régions qui sont subdivisées ensuite en plus petites zones, afin d'examiner en détail toutes les microvariations de température. Le dispositif expérimenté atteint une précision de « qualité clinique » selon les chercheurs. Ils prévoient que leur système permettra aux thérapeutes de diagnostiquer des maladies à distance. Grâce à un logiciel installé sur un Smartphone, une tablette ou un ordinateur, un patient serait même en mesure de détecter les signes avant-coureurs d’une maladie.

« Notre dispositif de détection de signes vitaux sera particulièrement utile pour surveiller les nouveau-nés, en particulier les bébés prématurés », concluent les inventeurs en publiant leur étude. Si la vérité a plusieurs visages, selon un dicton populaire, la santé désormais, n'en a plus qu'un, il suffit de se filmer pour le constater !

Publié le 15/02/2016 - Modifié le 16/11/2017 - Par Dominique Desaunay

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Filmer la bonne santé de son visage

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.