Des mesures de sécurité sont prises à l'entrée de l'hôpital de Wangata où sont traités les malades atteints d'Ebola, à Mbandaka, le 20 mai 2018.
Des mesures de sécurité sont prises à l'entrée de l'hôpital de Wangata où sont traités les malades atteints d'Ebola, à Mbandaka, le 20 mai 2018.
Junior Kannah / AFP
Article

Ebola en RDC: à Mbandaka, l’hôpital de Wangata en première ligne

Le ministre de la Santé, le docteur Oly Ilunga, a annoncé le 21 mai 2018 qu’une nouvelle personne est décédée des suites d’Ebola. Décès enregistré la veille à Mbandaka, capitale de la province de l’Équateur, dans l’ouest du pays, et qui fait désormais passer le bilan officiel à 26 morts. En attendant la finalisation de la mise en place du centre de traitement d'Ebola à 15 km de Mbandaka, les cas suspects et les cas confirmés sont pris en charge à l'hôpital général de Wangata où un bâtiment a été isolé et équipé.
Par RFI -

C'est un bâtiment totalement isolé du reste de l'hôpital général de Wangata qui a été emménagé et équipé pour abriter cette unité de traitement d'Ebola. « C'était un bâtiment qui accueillait des salles de réunion et une unité de nutrition. On l'a fait évacuer pour qu'il serve de centre de traitement et d'isolement », explique le docteur Mazibu Hilaire, médecin directeur de l'hôpital.

Le personnel médical des trois principaux hôpitaux de Mbandaka est associé aux experts de Médecins sans frontières pour la prise en charge des cas. Le circuit est organisé de manière à éviter que le personnel soignant soit contaminé ou ne contamine le reste de l'hôpital. « Il y a un circuit où il peut sortir et être désinfecté, et le reste est brûlé », indique le docteur Mazibu Hilaire.

La tâche n'est pas facile pour l'hôpital général de Mbandaka qui abrite également une unité de traitement de choléra depuis avril 2018. « On n'a pas choisi Wangata par hasard. Nous avons eu à gérer des épidémies de choléra à maintes reprises. En 2014, on avait aussi géré un cas suspect d'Ebola », note le directeur de l'hôpital. Le docteur Mazibu Hilaire ne s'alarme pas. Ses équipes, dit-il, sont habituées à gérer les épidémies.

Deux personnes parmi les agents de santé ont d’ailleurs été vaccinées à l’Hôtel de ville de Mbandaka, où a lieu la cérémonie officielle du lancement des opérations de vaccination. Par la suite, 73 autres personnes doivent recevoir une dose à l'hôpital général de Wangata. Les experts guinéens présents en RDC vont piloter cette vaccination qui concerne d’abord le personnel médical, avant de s’étendre sur une liste de 700 personnes identifiées à Mbandaka.

J'ai entendu les gens parler d'Ebola, des épidémies. Moi, je n'ai pas peur parce que je marche avec mon Seigneur. Comment je peux avoir peur avec mon Dieu ?

signe plus

 [Reportage] Dans les ports de Mbandaka, les voyageurs inconscients du danger, par Patient Ligodi (01'16")

Publié le 23/05/2018 - Modifié le 23/05/2018

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias