Audio
Le palais de Kadhafi aux mains des rebelles
Le palais de Kadhafi aux mains des rebelles. Octobre 2011.
Aris Messinis/AFP
La journaliste Annick Cojean a recueilli le témoignage de Soraya, une jeune femme alors âgée de 15 ans enlevée à sa famille puis violée, humiliée et battue pendant 5 ans. Elles furent des dizaines à connaître le même sort... Un récit douloureux qui met en exergue un aspect méconnu et presque tabou de la période du règne de l'ex homme fort de Tripoli.

36'58'' - Première diffusion le 04/10/2012

Annick Cojean, journaliste, grand reporter au Monde et auteur de Les proies, dans le harem de Kadhafi  (Grasset), a mené une enquête pendant plusieurs mois après la mort Mouammar Kadhafi sur ses crimes sexuels. Elle a recueilli de nombreux témoignages de jeunes filles violées, mais aussi de pères dont les filles ont été kidnappées et de maris rendus fous de douleur.

Grande illusion et paradoxe d’un homme qui paradait à la Une des médias occidentaux avec ses « amazones » en treillis militaire (1) et prônait l’égalité homme/femme. Le harem du guide était connu de presque tous à Tripoli. Logé dans les sous-sols de son palais, il était constitué de jeunes filles séquestrées pendant des années. 

Le témoignage de Soraya est édifiant : elle raconte comment l'année de ses 15 ans, le colonel Kadhafi l’a repérée dans son école, lui a caressé les cheveux - la désignant ainsi à ses gardes comme son esclave sexuelle à vie. Violée, battue, forcée par son maître à consommer avec lui alcool et cocaïne, et intégrée dans les troupes des «amazones», elle ne pourra s'échapper de cet enfer que peu avant la Révolution.

Plongée dans les coulisses d'une dictature, dans le lit d'un chef d'Etat, drogué en permanence, pratiquant un système d'esclavagisme, entre corruption, terreur, viols, crimes. Un système aux complicités multiples qui utilise le viol comme moyen de gouvernance.

(1) Les « amazones »  étaient la garde rapprochée féminine de Mouammar Kadhafi. Issues de l’Académie militaire pour femmes fondée en 1983, les quelques quarante soldates de ce corps d’élite avaient pour mission d’assurer la protection du Guide dans tous ces déplacements.

Publié le 17/01/2017 - Modifié le 17/03/2017 - Par Emmanuelle Bastide

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Dans le harem de Kadhafi

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.