Audio
Le président du nouvel État indépendant, Ahmadou Ahidjo, échange avec Louis Jacquinot, délégué français pour les cérémonies de l'indépendance, à Douala le 3 janvier 1960.
Le président du nouvel État indépendant, Ahmadou Ahidjo, échange avec Louis Jacquinot, délégué français pour les cérémonies de l'indépendance, à Douala le 3 janvier 1960.
Bettmann / Getty
« C'est une guerre dont on ne parle jamais. Du milieu des années 50 à la fin des années 70, la décolonisation du Cameroun s'est faite dans la violence… en silence. Trente mille morts, cinq cent mille, peut-être davantage : les décomptes sont flous, même pour les historiens. En 1952, Um Nyobé (leader du premier parti d’opposition) part plaider la cause de l’indépendance à la tribune de l’ONU. (…) Um Nyobé tombe sous les balles de l’armée coloniale en 1958. Il sera interdit de prononcer son nom au Cameroun jusqu’en… 1991 ». Ainsi est présenté en quelques mots le documentaire co-réalisé par Gaëlle Le Roy et Valérie Osouf, « Cameroun Autopsie d’une Indépendance ». Née le 11 avril 1974, Gaëlle Le Roy est autrice et réalisatrice documentaire, après avoir été Journaliste Reporter d’Images. Dans ce film qui défraie la chronique depuis sa première diffusion en juin 2008, les réalisatrices lèvent courageusement un pan du voile qui entoure un sujet encore tabou aujourd’hui, en donnant la parole aux historiens, politiques et victimes d'une sanglante répression orchestrée depuis Paris…

38'57'' - Première diffusion le 7 juillet 2008

Émission "Reines d'Afrique" de Kidi Bebey

Publié le 10/07/2018 - Modifié le 10/07/2018 - Par Kidy Bebey

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias