Audio
Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, lors de la séance d'ouverture du Forum Ceinture et Route sur la coopération juridique à Beijing le 2 juillet 2018.
Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, lors de la séance d'ouverture du Forum Ceinture et Route sur la coopération juridique à Beijing le 2 juillet 2018.
Greg Baker / AFP
En 2013, le président chinois lançait le projet « one belt, one road » en invoquant comme source d'inspiration les anciennes routes de la soie. Renommée depuis Belt and Road Initiative, la stratégie est ambitieuse. À quelles logiques répond ce projet considéré comme le plus important depuis la Seconde Guerre mondiale ? Prestige, développement économique, outil de domination chinoise à l'étranger ? Volonté d'expansion sûrement qui n'est pas et ne sera pas sans rencontrer des obstacles.

39'00" - Première diffusion le 30/09/2018

Invités :
- Angélique Palle, chercheuse énergie et matières premières à l'Institut de recherche stratégique de l'École militaire, l'IRSEM.
- Jean-Joseph Boillot, spécialiste de l'Asie, conseiller pays émergents au club CEPII, chercheur associé à l'Iris. Auteur de plusieurs ouvrages dont Chindiafrique, la Chine, l'Inde et l'Afrique feront le monde de demain, éditions Odile Jacob.
- Emmanuel Hache, professeur et directeur de recherche à l'IRIS, économiste-prospectiviste au sein d'un centre de recherche spécialisé dans l'énergie.
- Alain Frachon, éditorialiste de politique étrangere au journal Le Monde.

La carte de la nouvelle route de la soie

Publié le 23/11/2018 - Modifié le 23/11/2018 - Par Marie-France Chatin

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias