Audio

L'Arménie, un pays très francophile mais peu francophone

Erevan, la capitale arménienne accueille le 17e sommet de la Francophonie.
Erevan, la capitale arménienne accueille le 17e sommet de la Francophonie.
Karen Minasyan/AFP
Moins d'une personne sur 10 a des notions de français en Arménie. Seuls 42 000 Arméniens sur 2,5 millions sont francophones, selon une étude de l'OIF parue en 2010. Dans la rue, les passants parlent l'arménien et le russe, parfois l'anglais. Pourtant, le « merci » est couramment utilisé, la preuve d'une francophilie arménienne. Des écoles, des universités françaises ou des classes francophones tentent de rectifier cette tendance. Une francophonie de façade donc pour l'Arménie, membre de l'OIF depuis 2008 et qui accueille dans sa capitale, le 17e sommet de l'Organisation.

02'30" - Première diffusion le 10/10/2018

 

Pour en savoir plus :

- Sommet de l'OIF : « L'Arménie a eu à cœur de soutenir les valeurs de la France ».

- L’Arménie accueille le 17 e sommet de la Francophonie à Erevan le 11 et 12 octobre 2018.

 

Publié le 12/10/2018 - Modifié le 19/10/2018 - Par Constance Léon

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias