Audio

Francophonie: pourquoi Michaëlle Jean perd ses soutiens

Michaelle Jean, secrétaire générale de l'Organisation internationale de la francophonie, à Vancouver, au Canada, le mardi 14 novembre 2017.
Michaelle Jean, secrétaire générale de l'Organisation internationale de la francophonie, à Vancouver, au Canada, le mardi 14 novembre 2017.
Ben Nelms/Bloomberg via Getty
Le Canada et le Québec ont annoncé le 9 octobre 2018 qu'ils ne soutenaient plus la candidature de la secrétaire générale sortante Michaëlle Jean, à la direction de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), lors du prochain sommet (octobre 2018). L’ancienne gouverneure générale sera candidate à sa succession. Pourquoi a-t-elle été lâchée de la sorte si près du but ? Éléments de réponse avec l’invité de la mi-journée de RFI, Christian Bouquet , professeur émérite de géographie politique à l'Université de Bordeaux et chercheur au laboratoire des Afriques dans le Monde (LAM).

Publié le 11/10/2018 - Modifié le 19/10/2018 - Par Edouard du Penhoat

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias