Bouteilles, sacs et bouchons en plastique, cotons-tiges sont «les premiers prédateurs des océans», affirme l'association Surfrider.
« Les premiers prédateurs des océans » selon l'association Surfrider.
Keren Su / Getty
Article

Pollution marine: les ravages des déchets en plastique de l'homme

Huit millions de tonnes de déchets arrivent chaque jour dans les océans. C’est le constat que fait l’association Surfrider qui a publié un rapport détaillant la pollution sur cinq sites français et espagnols, en Bretagne et au Pays Basque, le 12 avril 2016. L’ONG a mené en 2015 ce premier recensement des déchets, avec l’aide de centaines de bénévoles. L’objectif : collecter et analyser des données à l’échelle européenne.
Par RFI -

Le principal responsable de la pollution marine est facile à désigner. En effet les déchets plastiques humains sont clairement les premiers prédateurs de l'océan : sur les plages et les fonds marins, les bénévoles de l'association Surfrider ont trouvé une quantité impressionnante de détritus qui sont en majorité des articles de la vie quotidienne.

Au total, en quatre campagnes de prélèvement, l'association a récupéré près une quantité impressionnante de déchets sur la côte Atlantique ; déchets qui vont des mégots, des cotons-tiges, des cordages et des filets de pêche à des sacs ou des bouteilles en plastique.

À Anglet, dans le sud-ouest de la France, près de 95% des détritus sont en plastique et en polystyrène. Autre exemple en Espagne, sur la plage d’Inpernupé à Zumaya, en plus de ces déchets il y a aussi du verre qui représente près de la moitié des débris ramassés. Les conséquences sont importantes pour l'environnement et désatreuses pour les écosystème car selon l'ONG Surfrider, les déchets plastiques humains qui salissent les plages, mettent plusieurs centaines d’années à disparaître et menacent 690 espèces marines.

Participer à une collecte de déchets plastique avec l'ONG Surfrider
Lire aussi Des chalutiers espagnols, pêcheurs de plastique en Méditerranée

Publié le 19/04/2016 - Modifié le 06/11/2018

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Pollution marine: les ravages des déchets en plastique de l'homme

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.