Le typhon Mangkhut s'approchant de la ville de Tuguegarao, le 14 septembre 2018.
Le typhon Mangkhut s'approchant de la ville de Tuguegarao, le 14 septembre 2018.
Ted Aljibe / AFP
Article

Philippines: le typhon Mangkhut fait ses premières victimes

Après avoir touché terre dans la nuit de vendredi à samedi 15 septembre 2018, l'œil du typhon Mangkhut, le plus gros de l'année aux Philippines, se dirige désormais vers les zones densément peuplées de la Chine. Au moins quatre personnes ont trouvé la mort selon la police de l'archipel philippin. Une autre victime est recensée à Taïwan.
Par RFI -

Avec notre correspondante à Manille, Marianne Dardard.

Le typhon Mangkhut a fait ses premières victimes aux Philippines. Deux femmes ont été retrouvées ensevelies à Baguio, la « capitale d'été », après l'effondrement d'un pan de colline fragilisé par les fortes pluies.

Une jeune fille s'est également noyée et un agent de sécurité a été tué par la chute d'un mur. Quant à Taïwan, une femme y a été emportée par les vagues. Ces bilans humains devraient évoluer, prévient le chef du bureau national de la défense civile.

Le typhon s'éloigne désormais du littoral philippin en direction du nord-ouest. Mais certaines régions du nord restent sous les eaux. Une partie de Luzon, la plus grande et la plus peuplée des îles de l'archipel, reste en alerte de niveau 3 sur 5.

Plusieurs provinces ont subi de lourds dégâts. C'est le cas de Cagayan, la plus au nord, où l'électricité et les lignes de téléphone ont été coupées. Des dommages importants ont été constatés à l'aéroport de Tuguegarao, la capitale provinciale.

Les pluies diluviennes ont causé de fortes inondations et des écoulements de terrain, en particulier dans cette province où le typhon a touché terre. Cagayan a d'ailleurs officiellement demandé de l'aide au gouvernement.

Ailleurs, le cyclone a aussi déraciné des arbres et arraché des toits. Les barrages sont surveillés de près. Les autorités craignent d'autres inondations et glissements de terrain ; elles anticipent des pertes substantielles dans le secteur agricole.

Toujours de fortes pluies dans la capitale du pays, Manille

Les effets de ce typhon - le plus fort de l'année - se sont également ressentis à Manille, en alerte de niveau 1 au plus fort de la crise, mais sujette aux inondations par endroits, avec de fortes pluies toute la nuit dernière.

À l'est de la capitale, des riverains ont été contraints ce samedi d'évacuer les abords du fleuve Marikina à cause de la montée des eaux. Les autorités ont commencé à déblayer les routes, assurant la liaison avec le nord du pays.

L'alerte de tempête devrait être levée la nuit prochaine aux Philippines. Après le passage de Mangkhut, il faudra néanmoins atteindre plusieurs jours avant la fin des inondations. Et c'est désormais la République populaire de Chine qui est menacée.

Les vents pourraient en effet se maintenir voire se renforcer en mer avant d'arriver vers les zones densément peuplées du continent. La compagnie aérienne hongkongaise Cathay Pacific prévoit d'annuler plus de 400 vols sur trois jours.

Environ 4 millions d'habitants se trouvaient sur le passage du typhon dans le nord de Luçon, la plus grande île des Philippines. Chaque année, une vingtaine de cyclones passent dans ce pays. En 2013, Haiyan avait fait plus de 7 000 morts.

À Taïwan, la présidente Tsai Ing-wen ne prend pas les choses à la légère. Elle a appelé sur Facebook les habitants à la prudence : « Le typhon est puissant et même s'il ne devrait pas toucher Taïwan, nous devons nous tenir prêts. »

Publié le 18/09/2018 - Modifié le 18/09/2018

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Philippines: le typhon Mangkhut fait ses premières victimes

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.