Audio

Chine: de l’usine du monde vers un laboratoire de l’économie verte?

Pékin noyée dans un épais brouillard de pollution.
Pékin noyée dans un épais brouillard de pollution.
Jason Lee/REUTERS
Dans le cadre de l’accord de Paris signé lors de la conférence sur le climat en décembre 2015, la Cop21, la Chine s’est engagée à inverser la courbe de ses émissions avant 2030. Un changement de cap important car, jusque-là, le plus grand pays pollueur du monde avait toujours mis en avant son statut de pays en développement pour justifier son peu d’entrain pour lancer la transition vers une économie plus respectueuse de l’environnement. Aujourd’hui, l’usine du monde serait-elle en train de devenir le laboratoire du monde pour la croissance verte ? La Chine, poussée par une population exaspérée par la pollution, tiendra-t-elle ses promesses? Aujourd’hui, l’Empire du Milieu est déjà le plus grand producteur du monde des énergies renouvelables, mais les autorités locales font de la résistance contre cette transition verte.

19'30'' - Première diffusion le 14/11/2016

Visualisez la carte mondiale de la pollution.

Publié le 15/02/2017 - Modifié le 15/02/2017 - Par Heike Schmidt

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Chine: de l’usine du monde vers un laboratoire de l’économie verte?

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.