Les coulées de lave du volcan Kilauea, à Hawaï, photographiées le 23 mai 2018.
Les coulées de lave du volcan Kilauea, à Hawaï, photographiées le 23 mai 2018.
USGS/J. Ozbolt, Hilo Civil Air Patrol/Handout via Reuters
Article

À Hawaï, l'éruption du volcan Kilauea

Cela fait trois semaines et demie que l'éruption du volcan Kilauea a démarré sur l'île américaine d'Hawaï. Ayant déjà ravagé des dizaines de kilomètres de terrain et provoqué l'évacuation de milliers de personnes, la lave menace désormais une centrale géothermique. Une coulée s'approche en effet doucement de cette usine électrique, faisant craindre l'émission de vapeurs de sulfures d'hydrogène, un gaz très toxique.
Par RFI -

Avec notre correspondant aux États-Unis,  Grégoire Pourtier.

Jusqu'à présent, les conséquences pour la population de l'éruption du volcan Kilauea sont très limitées. Certes, quelques familles ont eu le malheur de perdre définitivement leur maison ou leur exploitation agricole, de rares personnes ont été blessées, mais il n'y a pas eu de drame majeur, les rivières de lave avançant dans une zone peu peuplée.

Toutefois, depuis trois jours, l'inquiétude augmente, à mesure qu'une coulée se rapproche dangereusement de l'usine électrique de Puna. D'autant qu'il s'agit d'une centrale géothermique. Dimanche soir, la lave n'était plus qu'à quelques dizaines de mètres des protections érigées en urgence.

→ À relire sur FRance 24 : Séisme de magnitude 6,9 à Hawaï, Kilauea entre en éruption

Du personnel doit rester sur place aussi longtemps que nécessaire pour surveiller de possibles émissions de vapeur de sulfures d'hydrogène. Plus de 200 000 litres de gaz potentiellement toxiques ont été préventivement éloignés du site et les habitants de la zone ont été prévenus qu'ils devaient se préparer à évacuer à tout moment, comme des milliers de personnes l'ont déjà fait depuis trois semaines et demie.

Les îles d'Hawaï, Etat américain au cœur de l'océan Pacifique, sont connues pour leurs volcans, parmi les plus actifs du monde. Mais l'intensité de l'activité actuelle du Kilauea fait penser aux scientifiques qu'une éruption majeure pourrait se déclencher, comme la grande île d'Hawaï n'en a pas connu depuis près de 100 ans.

 

diaporama: irruption du volcan Kilauea, à Hawaï

Hannique Ruder fait partie de ceux qui ont eu de la chance. Volcan Kilauea, à Hawaï, le 27 mai 2018. | REUTERS/Marco Garcia

 

Publié le 23/07/2018 - Modifié le 23/07/2018

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias