À propos du contributeur

Portrait de Isabelle Cros
Isabelle Cros
Expert
Europe
Langue maternelle : Français
Niveau de français : Français langue maternelle
Centre(s) d'intérêt : Culture, Langue française, Littérature
Activité au sein de la communauté :
Membre depuis le 18/11/2015
Publications : 53

Apprendre

le français avec RFI SAVOIRS

Voir plus

#Français général

CHRONIQUE LEXICALE. À la croisée des mots : au pied de la lettre (script)

Vous aimez la chronique d’Yvan Amar Les Mots de l’actualité ? Nous aussi ! Et, à son instar, nous vous emmenons À la croisée des mots ! Vous êtes du genre à vous demander pourquoi une "fourchette" ne s’appelle pas un "zglub", pourquoi il n’est pas bon d’être un "bellâtre" ou pourquoi on va "au boulot" (au lieu de "se la couler douce") ? Alors partez à l’aventure à la croisée des mots avec comme guides les étudiants en traduction de l’Université de la Sorbonne nouvelle (ESIT). Explorez avec eux des contrées philologiques nouvelles comme les territoires linguistiques (mé)connus qui ont dessiné le monde d’hier et façonnent celui d’aujourd’hui. Le temps d’un voyage de quelques minutes, découvrez sans sortir de chez vous les mille et un secrets de la langue française !

Au pied de la lettre  

 

Les mots les plus courants d’une langue vivante sont les plus fructueux : ils peuvent fournir à leurs utilisateurs un nombre incalculable de sens différents, de dérivés, d’expressions ou de jeux de mots qui parfois deviennent la norme. Leur répétition constante les rend plus souples que les mots rares et précieux qu’on ose à peine prononcer, et ils se plient donc plus facilement aux exigences de ceux qui les emploient. Et pour cela, ils vont jusqu’à se laisser déformer voire transformer. Les mots courants s’usent et se renouvellent, changent de forme, d’orthographe, de prononciation ou de sens, mais parviennent toujours à être transmis pour continuer à vivre sous une autre identité.

 

Prenons par exemple l’expression « au pied de la lettre ». Prendre quelque chose au pied de la lettre, c’est l’interpréter littéralement, dans le sens strict des mots. On peut aussi exécuter un ordre au pied de la lettre, ce qui veut dire qu’on l’exécute scrupuleusement. « Au pied de la lettre » s’oppose donc au sens figuré que peut avoir un discours, sens figuré qui n’est pas toujours compris par celui à qui l’on s’adresse, ce qui peut créer des confusions comiques ou tragiques selon le contexte.

 

La magie des expressions courantes, c’est qu’on peut les employer de manière tout à fait juste sans pour autant comprendre le sens de chaque élément qui les composent. Le sens peut se déformer, et certains mots ne survivent dans la langue actuelle que grâce à l’expression qui leur est attachée. Leur origine est d’ailleurs souvent obscure ou surprenante. Alors, ici, justement, de quel pied parle-t-on ? Le sens premier du mot « pied » désigne bien sûr une partie du corps, et puisque nos pieds nous servent non seulement à marcher mais aussi à nous tenir debout, il est tout naturel que le sens se soit étendu à la base d’une structure ou tout simplement au bas, à ce qui nous relie au sol. C’est l’idée que l’on retrouve par exemple dans le mot « piédestal ».

 

Mais revenons un peu en arrière, c’est-à-dire à l’origine latine du mot français. On a tellement l’habitude d’employer celui-ci, qu’on en oublie son orthographe qui est pourtant assez éloignée de sa prononciation. En fait, ce mot vient donc du latin « pes » et plus précisément de son accusatif « pedem », mot qui a le même sens en latin qu’en français. Au fil du temps, il a subi des modifications phonétiques, et pour simplifier sa prononciation, un « i » s’est glissé entre le « p » et le « e ». Le « d » final est resté malgré son inutilité phonétique, comme c’est assez souvent le cas dans des mots français qui conservent apparentes leurs origines et ainsi leur histoire. De ce radical, le français a créé toute une série de mots très différents, comme « expédition », « empiètement », « pédestre » ou encore « pédicure » –  mot qu’on ne doit pas confondre avec « podologue ». En effet, « podologue » se base sur la racine grecque « pous », qui veut aussi dire pied, un mot phonétiquement proche de la racine latine puisque les deux langues ont la même origine indo-européenne. En règle générale, les mots les plus savants sont fondés sur le grec, ce qui est aussi le cas pour « gastéropode », qui signifie littéralement « ventre-pied » pour désigner ces mollusques qui rampent sur leur ventre.

 

Il nous reste un troisième sens du mot « pied » à explorer, et c’est celui qui nous intéresse pour l’expression « au pied de la lettre ». En réalité, cette expression fait référence à un passage de la Bible qui fait la différence entre la lettre et l’esprit, c’est-à-dire entre le littéral et le figuré qui se cache derrière. Et le pied désigne alors une unité de mesure. Il faut prendre les choses à la mesure du texte original, sans l’interpréter, en le respectant scrupuleusement. Le pied est donc une unité de mesure, comme le coude ou le pouce. Il est d’ailleurs encore utilisé aujourd’hui au Québec.

 

Cette histoire de mesure, on la retrouve aussi en poésie, lorsqu’on parle de pieds pour mesurer le rythme d’un vers. En fait, la plupart du temps, c’est un abus de langage. En effet, le pied ne concerne que la versification de la poésie grecque et latine, deux langues qui structurent le rythme de leurs vers en fonction de l’alternance entre syllabe accentuée et non accentuée, comme l’anglais et l’allemand. Un pied peut désigner une suite de deux ou trois syllabes, une mesure qui n’a pas d’équivalent dans la versification française. Nos alexandrins ne comptent donc pas douze pieds mais douze syllabes, mais ils tiennent quand même debout. 

0
Aucun vote

Publié le 27/02/2017 - Modifié le 27/02/2017

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

CHRONIQUE LEXICALE. À la croisée des mots : au pied de la lettre (script)

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.