À propos du contributeur

Portrait de Isabelle Cros
Isabelle Cros
Expert
Europe
Langue maternelle : Français
Niveau de français : Français langue maternelle
Centre(s) d'intérêt : Culture, Langue française, Littérature
Activité au sein de la communauté :
Membre depuis le 18/11/2015
Publications : 63

Apprendre

le français avec RFI SAVOIRS

Voir plus

#Français général

BON A SAVOIR. "Ça a eu payé !" Les temps surcomposés, une tournure orale ?

Pour Mathilde, ma grand-mère et les autres... "Ca a payé" ou "ça a eu payé" ? Oui, les temps surcomposés s'emploient encore, mais...

Vous voulez exprimer une action accomplie dans le passé ? C'est possible grâce aux temps surcomposés... Mais attention, la tournure est orale et plutôt dialectale. 

Késako que les temps surcomposés ?

CONSTRUCTION

Ce sont les verbes conjugués avec un double auxilaire, "être" ou "avoir".  Autrement dit, au lieu de dire : 

"Je suis partie" on dit "J'ai été partie".

"Ça a payé"  on dit "Ça a eu payé"

[À ce propos, profitez-en pour regarder le sketch Le Paysan de ce grand humoriste qu'était Fernand Raynaud : https://www.youtube.com/watch?v=t9VHOj0ZsnU]

EMPLOI :

Selon Damourette, Pichon et le Grevisse (788), les temps surcomposés expriment le bisantérieur, c'est-à-dire des faits antérieurs et accomplis par rapport à des faits déjà antérieurs à d'autres faits (vous suivez toujours ?).  

C'est pourquoi on les retrouve souvent après des expressions exprimant l'antériorité : après que / aussitôt que / dès que / quand ; ou précisant le délai d'accomplissement : bientôt / vite...

REGISTRE : 

Oui, on l'utilise, mais le Grevisse et l'Académie française sont d'accord : la tournure appartient au langage parlé même si on le trouve chez les plus grands noms de la littérature tels qu'Hugo et Proust.

Voici un extrait du site de l'Académie française - Questions de langue - temps surcomposé :

À lire au complet ici : http://www.academie-francaise.fr/la-langue-francaise/questions-de-langue...

" Bien qu’ils appartiennent principalement au langage parlé, les temps surcomposés se rencontrent chez les meilleurs auteurs, de Stendhal à Mauriac en passant par Balzac, Hugo, Renan ou Proust.

C’est surtout dans le Midi que l’on emploie le passé surcomposé au lieu du passé composé pour insister sur le caractère révolu et lointain des faits évoqués : « Je l’ai eu su » (sous-entendu : il y a bien longtemps, et j’ai tout oublié). Chez l’humoriste F. Raynaud : « Ça a eu payé » (et non, comme on le voit parfois écrit, « ça eut ou eût payé »). On considère généralement cet emploi comme dialectal.

L’éminente linguiste Henriette Walter signale enfin un malaise assez répandu vis-à-vis de ces temps et remarque à propos du passé surcomposé :

Posez donc la question autour de vous et vous constaterez que beaucoup de personnes cultivées l’emploient en toute bonne conscience, aussi bien à l’oral qu’à l’écrit, en étant intimement persuadées que c’est la seule forme correcte. Mais d’autres personnes, tout aussi cultivées, et avec le même sentiment de détenir la vérité, refusent de l’employer, en affirmant avec la même vigueur que ce sont là des formes incorrectes et absolument non conformes à la norme. D’autres encore, dont je suis, tout en les jugeant tout à fait utiles, ne peuvent se résoudre à les utiliser."

Puisque c'est Henriette Walter qui m'invite à le faire, eh bien je vous le demande, à vous, Français, Sénégalais, Belge, Américain, Tunisien, Marseillais, Parisien, Argentin que vous êtes... Est-ce que vous utilisez les temps surcomposés ? Et trouvez-vous que son emploi soit connoté ?

5
Moyenne : 5 (2 votes)

Publié le 07/12/2015 - Modifié le 20/12/2015

10 commentaires
Portrait de Yves
Il y a 1 année 5 mois
Yves Loiseau
Merci pour la présentation de cette forme verbale peu souvent abordée. Cette présentation aurait aussi été l'occasion de parler de la transformation de « ça » en « ç' » : « ç'a eu payé » au lieu de « ça a eu payé », de même qu'on entend « ç'a été ? » au lieu de « ça a été » ? Reste, pour le passé surcomposé, la plus difficile construction des verbes pronominaux (se lever).
Portrait de Mohi Mooto
Il y a 1 année 4 mois
Hilaire Mambe
Ton observation est pertinente. Car on ne parle pas comme on écrit.
Portrait de Solange
Il y a 1 année 4 mois
Solange Esteves
Bonjour! Je tiens à vous dire que je ne connaissais pas ce temps "surcomposé" et que je ne l'avais pas remarqué chez Proust ou Balzac, par exemple. Je ne savais pas que cette expression avait un nom. Je me demande si son correspondant "savant" ne pourrait pas être le plus que parfait. Merci d'avoir attiré notre attention sur un sujet qui, autrement, resterait toujours inconnu.
Portrait de Isabelle Cros
Il y a 1 année 3 mois
Isabelle Cros
Expert
Merci beaucoup, mon cher Yves, pour ta visite sur le blog et pour cette remarque en effet fort utile. Sur tes conseils, voici donc un rajout sur la question de l'élision du pronom neutre CE/ÇA ( Source : Le Bon usage, § 695) 1. Quand CE est sujet > élision rare devant une consomme / élision (à l'écrit et à l'oral) devant le verbe être commençant par une voyelle + le pronom "en" + le semi-auxiliaire "aller". N'oubliez pas la cédille devant un "a" ! Ex. : C'est moi ! C'en est assez ! C'eût été difficile ! Ç’a été la cause de bien des malheurs (Ac. 2001). 2. Ça > normalement, pas d'élision. Ex. : Ça a mal tourné. MAIS : Parfois, il s'élide, soit par analogie avec "ce", soit pour éviter la répétition de deux voyelles/groupes de voyelles identiques (= haplologie), surtout devant "a". Ex. : Ç’avait duré une petite heure ( Echenoz, Je m’en vais, p. 80). Ç’a de la gueule (H. Bazin, Vipère au poing, xix).
Portrait de Isabelle Cros
Il y a 1 année 3 mois
Isabelle Cros
Expert
Bonjour Solange. Merci beaucoup de votre message. L'équivalent du passé surcomposé serait plutôt le passé composé. Mais il existe bel et bien une nuance de sens, qui se perd dans ce cas-là ! Bien à vous.
Portrait de Oï
Il y a 3 mois 3 semaines
Esther Nyacke Ntah
Je dois dire que c'est avec vous que je découvre ces formes surcomposées, qui sonnent encore à mes oreilles comme des fautes de conjugaison. Heureusement, qu'il s'agit de phrases dialectales. C'est la preuve que nos dialectes s'imposent souvent dans notre français parlé avec forte autorité, en y introduisant des significations nouvelles. Au Cameroun par exemple, l'usage dialectale de la locution "sauf que" renvoie non pas à une idée d'exception, mais plutôt d'obligation. Exemple: "Tu vas "sauf que " me payer mon argent, autrement dit: "tu es obligé de me rembourser l'argent que je t'ai prêté" ."Sauf que" (excepté que) pour les puristes de la langue françaises cette langue courante reste inapproprié!
Portrait de Oï
Il y a 3 mois 3 semaines
Esther Nyacke Ntah
Je dois dire que c'est avec vous que je découvre ces formes surcomposées, qui sonnent encore à mes oreilles comme des fautes de conjugaison. Heureusement, qu'il s'agit de phrases dialectales. C'est la preuve que nos dialectes s'imposent souvent dans notre français parlé avec forte autorité, en y introduisant des significations nouvelles. Au Cameroun par exemple, l'usage dialectale de la locution "sauf que" renvoie non pas à une idée d'exception, mais plutôt d'obligation. Exemple: "Tu vas "sauf que " me payer mon argent, autrement dit: "tu es obligé de me rembourser l'argent que je t'ai prêté" ."Sauf que" (excepté que) pour les puristes de la langue française cette langue courante reste inapproprié!
Portrait de Oï
Il y a 3 mois 3 semaines
Esther Nyacke Ntah
Je dois dire que c'est avec vous que je découvre ces formes surcomposées, qui sonnent encore à mes oreilles comme des fautes de conjugaison. Heureusement, qu'il s'agit de phrases dialectales. C'est la preuve que nos dialectes s'imposent souvent dans notre français parlé avec forte autorité, en y introduisant des significations nouvelles. Au Cameroun par exemple, l'usage dialectale de la locution "sauf que" renvoie non pas à une idée d'exception, mais plutôt d'obligation. Exemple: "Tu vas "sauf que " me payer mon argent, autrement dit: "tu es obligé de me rembourser l'argent que je t'ai prêté" ."Sauf que" (excepté que) pour les puristes de la langue française cette langue courante reste inappropriée!
Portrait de Isabelle Cros
Il y a 3 mois 3 semaines
Isabelle Cros
Expert
Esther, merci pour cette information très intéressante sur cet emploi insolite de "sauf que" au Cameroun ! Les dialectes et les variantes linguistiques, même si elles sonnent parfois mal (et qu'il vaut mieux en effet veiller à ne pas les employer dans toutes les circonstances), conservent beaucoup de charme.
Portrait de farida
Il y a 3 mois 2 semaines
farida kurbanova
Esther, vous avez bien vu.

Pour commenter ce contenu, veuillez vous connecter avec votre compte RFI Savoirs.

Se connecter
Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

BON A SAVOIR. "Ça a eu payé !" Les temps surcomposés, une tournure orale ?

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.