#Français de l’actualité

Président

mots-actu_p.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

PRÉSIDENT

 

Ça y est, la Ve République vient de voir élire son huitième président. Et cela n’étonne personne qu’une République ait besoin d’un président. Comme si c’était dans un ordre des choses absolu. Comme si une République était nécessairement dirigée par un président, ce qui n’est pas le cas : toute république n’a pas forcément un président. La Première République, en France par exemple, n’a pas été dirigée par une personne qui avait officiellement cette fonction. Elle date du 22 septembre 1792, dirigée dans un premier temps par ceux qu’on appelle les Girondins, des députés de l’Assemblée constituante relativement modérés, puis par les Montagnards, nettement plus radicaux. En 1793, la Convention élit un Comité de salut public qui apparemment gouverne de façon collégiale. Bien sûr, une personnalité domine de Comité : celle de Robespierre. Mais il n’a nullement le titre de président de la République. On a ensuite l’élimination des Montagnards, au mois de thermidor du calendrier révolutionnaire (fin juillet 1794). Mais ce qu’on appelle la réaction thermidorienne n’a pas de président non plus. Et on a ensuite le Directoire, puis le Consulat. Mais jusqu’à la prise de pouvoir de Bonaparte, on n’aura pas eu de président de la République.

Pour la seconde République, les choses sont différentes : première campagne électorale pour élire un président, et première élection. Louis-Napoléon Bonaparte est donc le premier président de la République de l’histoire de France, avant qu’il ne devienne empereur sous le nom de Napoléon III : il l’avait emporté sur les autres candidats parmi lesquels un poète fort connu à l’époque et encore aujourd’hui : Lamartine... La IIIe et la IVe République ont également des présidents, qui ont du prestige et relativement peu de pouvoir : on en parlait récemment à propos de l’expression régime présidentiel.

Et depuis 1958, avec la Ve République c’est vraiment le Président qui dirige le pays ! On voit bien que le titre de président de la République n’est pas si ancien : il date du 19e siècle et a fleuri au 20e. Et aujourd’hui, il représente quelque chose : au-delà de sa signification technique, il incarne le summum du pouvoir, et on l’utilise parfois presque ironiquement, un peu on fait de la reine d’Angleterre : « Tu sais je vais épouser Miss France. - C’est ça, ! Et moi je suis le président de la République. »

Alors qu’est-ce que c’est qu’un président : celui qui dirige ? D’abord celui qui est assis, celui qui siège, mais qui siège devant les autres ! prae sedere. Et si le titre existe sous l’Ancien Régime, souvent dans le pouvoir judiciaire (président d’un Tribunal…) on l’a souvent employé à propos de la personne qui dirige des débats, qui distribue la parole, veille au bon déroulement d’une séance publique sans pour autant en être le maître, ou le chef.

 

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Président

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.