Préparer en enregistrer mon reportage.
© RFI Savoirs
Fiche pratique
#Éducation aux médias

Préparer et enregistrer mon reportage

Vous allez bientôt réaliser un reportage, mais avant, le radioLab vous propose un entraînement. Dans cette fiche pratique, vous allez trouver de nombreux conseils pour choisir le sujet et l'angle de votre reportage, puis vous confronter au terrain et à l'exercice de l'interview. Vous voilà dans la peau d'un/e reporter !

1. Définir le sujet

#Compréhension écrite

Dans tous les médias, radio, presse écrite ou télévision, les journalistes et leur chef de service se réunissent chaque jour pour des « conférences de rédaction ». C'est là qu'ils décident quels sujets d'actualité ils vont traiter.

Imaginez que vous participez à une conférence de rédaction : quel sujet de reportage aimeriez-vous proposer ?

Pour trouver une idée, inspirez-vous de l'actualité : de quoi parle-t-on en ce moment dans les médias ? Qu'est-ce qui se passe autour de vous ? Soyez curieux : regardez du côté du sport, de la culture, de l'économie, de l'environnement, etc.

Important : plus un sujet sera proche de vous, plus il vous sera facile d'aller à la source de l'information.

Vous pouvez opter pour un sujet « d'actualité chaude » – lié à un événement de la vie politique ou économique, à l'éducation ou la santé – qui a lieu au moment même où vous en parlez et qui va évoluer rapidement. Exemple : J-2 avant les élections sénatoriales en France.

Ou bien vous pouvez opter pour un sujet plus « pérenne », lié à un fait de société ou une tendance actuelle plus durable dans le temps. Exemple : L'orthorexie, ou l'obsession de manger sain.

Important : quel que soit le type de sujet, il est nécessaire de vérifier vos sources pour éviter de faire circuler de fausses informations.

2. Choisir un angle

La durée des reportages courts sur RFI est de une minute à deux minutes et trente secondes. En si peu de temps, impossible de couvrir un sujet dans son intégralité. Il va donc falloir choisir quel(s) aspect(s) du sujet vous souhaitez mettre en valeur, autrement dit quel sera votre angle (ou vos angles).

Si votre sujet est « le vélo électrique », vous pouvez centrer votre reportage sur les raisons du boom (ou essor rapide) de ce nouveau moyen de déplacement. Ou bien si vous parlez de l'événement de la Foire aux vins 2017, vous pouvez « angler » votre reportage sur la place des vins étrangers.                                                

Choisir un angle, c'est parfois choisir un point de vue : sur un sujet comme la crise des migrants, la journaliste Alice Pozycki donne la parole aux migrants eux-mêmes et aux associations qui les aident pour dénoncer la « chasse à l'homme » qui a lieu à Paris

Souvent, des points de vue opposés (le pour et le contre) sont présentés dans un même reportage, surtout quand le sujet prête à débat, comme c'est le cas pour l'ouverture des bibliothèques le dimanche.                                      

Pour aller plus loin sur l'angle d'un reportage, consultez cette fiche pratique :

3. Cibler les personnes interviewées

Le choix du sujet et de l'angle va vous amener à décider qui enregistrer : avez-vous besoin de témoignages personnels, d'explications d'experts ou encore de déclarations de personnes engagées ? Essayez de sélectionner des personnes aux profils variés.

Dans la plupart des reportages courts de RFI, on peut entendre deux ou trois personnes différentes. Dans celui sur la Foire aux vins par exemple, on entend un client, un journaliste spécialisé en œnologie, le directeur commercial d'un réseau de cavistes et le responsable des vins d'un supermarché.

Il est donc nécessaire de prendre des contacts à l'avance, et idéalement, de fixer des rendez-vous. Mais souvent, ce n'est pas possible de tout préparer. Il vous fait alors trouver les intervenants/es directement sur place. Dans ce cas-là, demandez autour de vous et laissez le hasard des rencontres opérer. Si vous avez bien défini votre angle, il vous sera facile de savoir à qui tendre votre micro.

4. Préparer les questions

Voici la formule à retenir : un interlocuteur = une idée. Autrement dit, chaque personne interviewée doit apporter un point de vue différent sur le sujet. Pour cela, variez vos questions. Si vous interrogez deux personnes ayant le même profil, par exemple deux agricultrices bio, vous pouvez demander à la première quelles ont été ses motivations pour passer au bio et à la deuxième quelles difficultés elle rencontre au quotidien. L'important est d'éviter les répétitions.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias