#Français de l’actualité

Soulèvement

mots-actu_s.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

L’attaque d’un village au Burundi soulève un certain nombre de questions apprend-on sur RFI. Et justement on l’apprend dans une phrase typique d’un français assez surveillé, pas forcément médiatique, mais qui correspond à une langue très correcte, et en fait assez lisse. Pas une langue parlée spontanément, avec des mots, mais surtout des expressions, une grammaire assez conventionnelles, qui vont avec un langue écrite, ou un écrit oralisé, c’est-à-dire des phrases d’abord écrites et lues ensuite.

L’attaque de ce village soulève des questions. Tout le monde comprend : cette attaque pose des questions, laisse non résolues des questions : elle les soulève ! Voilà un mot qui, dans cet usage, ne se rencontrera que dans ce genre de texte. Avec une signification assez précise : les questions semblent surgir les unes après les autres, apparaître alors qu’auparavant on n’y pensait pas. Et avec ce verbe soulever, on a bien sûr ce mouvement de bas en haut : les questions qui étaient enterrées, en tout cas trop bas pour qu’on puisse les voir, émergent !

On ne soulève pas que des questions. Le mot s’utilise pour exprimer la naissance d’un sentiment, mais toujours négatif : on dira qu’un spectacle ou des propos odieux soulèvent un sentiment d’effroi, de rejet, de dégoût. Comme s’il évoquait un tressaillement, un mouvement effectif extrêmement déplaisant et qu’on aurait bien envie de faire disparaitre.

Mais ce verbe a bien d’autres usages, et évoque évidemment une révolte qui gronde : la population s’est soulevée, c’est-à-dire a décidé de lutter, en général les armes à la main. Et un soulèvement est le plus souvent populaire : il ne s’agit pas d’une mobilisation décrétée par un gouvernement, mais d’une colère qui s’exprime, soudainement et de façon spontanée. Et surtout en dehors de toute hiérarchie officielle : il s’agit justement de rejeter un pouvoir qui est devenu si insupportable qu’il a déclenché ce sursaut. Là encore c’est  le mouvement qui donne du sens à cette expression : un jaillissement qui saute de bas en haut, comme une source irrépressible.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr 

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Soulèvement

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.