#Français de l’actualité

Présidentiel, présidentielle

mots-actu_p.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Un référendum vient d’être proposé aux électeurs turcs : il s’est agi de transformer le régime qui est à l’œuvre actuellement en un régime présidentiel.  Et un régime présidentiel fort.
Mais quel est le sens de ce mot présidentiel dans cette expression ?
Présidentiel, ça a d’abord un emploi tout à fait neutre : est présidentiel ce qui se rapporte au président. On peut parler de voyage présidentiel, d’une escorte présidentielle, d’une suite présidentielle. Lorsqu’on emploie le mot en général, c’est à propos d’un président qui a du pouvoir, en général un président de la République.
Mais ce terme a donc aussi acquis un sens tout à fait politique, et qualifie certaines institutions. Dans un régime parlementaire, qui s’oppose au régime présidentiel, eh bien le parlement, c'est-à-dire la représentation nationale, les chambres, est important : il s’agit en général de la chambre des députés et du Sénat.
Des élus donc, qui à leur tour peuvent désigner le gouvernement par un vote interne. C’est donc le chef du gouvernement, le Premier ministre, qu’on a parfois appelé Président du Conseil, notamment en France sous la 3e République,  qui dirige l’action gouvernementale. Mais ces gouvernements n’ont pas toujours une grande longévité : l’Assemblée qui les a mis là où ils se trouvent, peut les démettre. On ne sait donc pas au départ combien de temps ils resteront aux affaires. D’autre part, ce type de pouvoir favorise les combinaisons entre partis, pour essayer de mettre en place des majorités plus ou moins hasardeuses. Dans un régime parlementaire, n’a-t-on pas de président de la République ? Si bien sûr, mais son pouvoir n’est pas très étendu : on dit qu’il inaugure les chrysanthèmes, c'est-à-dire qu’il a une action purement symbolique – il va inaugurer des monuments et notamment des monuments aux morts. Ce n’est pas toujours vrai : il peut avoir plus de pouvoir que ça. Mais c’est souvent une autorité morale, un grand référent, qui ne peut prendre des décisions importantes, et ne participe pas à la marche de l’exécutif.
La Reine d’Angleterre serait-elle le dernier président de la République de ce type en Europe ? Pas vraiment, les apparats de la royauté sont là pour démontrer le contraire.
Le régime présidentiel est donc le garant d’un pouvoir en place pour un mandat bien défini : quatre, cinq, parfois sept ans. Et c’est le président qui conduit la politique, en concertation bien sûr avec les assemblées. Mais pas toujours. En France par exemple, plusieurs possibilités s’offrent pour éloigner ce contrôle. Le fameux article 16 de la Constitution par exemple permet au président de diriger pratiquement seul,  pour une période donnée s’il considère qu’une crise très grave nécessite cette prise en mains.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Présidentiel, présidentielle

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.