#Français de l’actualité

Miracle

mots-actu_m.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Sœur Bernadette a parlé, nous dit-on sur RFI. Et de son plein gré : nul ne l’y forçait. Sœur Bernadette, qui souffrait depuis quarante ans de problèmes neurologiques a donc fait un pèlerinage à Lourdes. Et voici ce qu’elle en dit : « J’étais à la chapelle, je rentrais de Lourdes. Je suis rentrée dans ma chambre. Et là, j’ai eu une voix intérieure qui m’a dit : enlève tes appareils. J’ai pensé : on dirait que je suis guérie». Lourdes a ramené notre attention sur cette ville française et pyrénéenne, que l’on dit propice aux miracles depuis que la jeune Bernadette Soubirous y eut, dit-elle, vu la vierge Marie. On s’y presse donc pour prier, surtout lorsqu’on est malade, parce qu’on espère un miracle, une guérison miraculeuse. Mais qu’est-ce donc qu’un miracle ? C’est un fait, un événement qui échappe aux lois ordinaires de la physique telle que la science la connaît aujourd’hui, un genre d’exception dans la marche ordinaire du monde. Mais ce qu’on entend par miracle quand on donne un sens religieux au mot, et même un sens chrétien, c’est que ce fait miraculeux est le résultat d’une intervention qui vient du ciel. Et pour les catholiques, ce n’est pas tellement Dieu le père qui s’occupe de faire des miracles, mais plutôt Jésus, ou sa mère la Vierge, ou encore les saints et les saintes. Tout d’un coup, ils peuvent changer l’ordre des choses, et par bonté, par bienveillance envers les humains, faire advenir quelque chose qui paraît impossible dans le cours normal des choses. Un miracle est donc quelque chose d’ « anormal », mais qui va toujours favoriser quelqu’un : un miracle est vu comme positif. Qui peut faire des miracles, toujours d’après la religion chrétienne ? Le Christ en a fait plusieurs d’après les Évangiles : changer l’eau en vin, marcher sur les eaux, ressusciter Lazare d’entre les morts, en lui disant « Lève-toi et marche ! », voici quelques miracles. Ils ont été accomplis, d’après la légende merveilleuse chrétienne, pendant la vie du Christ, mais on peut envisager qu’il soit susceptible d’en faire d’autres. Lui ou plus encore, ceux qui l’entourent. À Lourdes notamment, c’est surtout Marie qu’on implore pour qu’elle occasionne une guérison miraculeuse. Mais bien souvent on invoque les saints, dont beaucoup passent d’ailleurs pour avoir une spécialité. Et quand on a été bénéficiaire de l’un de ces fameux miracles, on est un miraculé ! Un mot qu’on utilise souvent au figuré pour parler de quelqu’un qui s’est sorti contre toute attente d’une situation qu’on jugeait désespérée.

Ce mot de miracle s’utilise également souvent au figuré, avec un sens affaibli : dans le vocabulaire courant, il désigne quelque chose de tout à fait improbable, et cela, en français comme dans les langues étrangères. Ce serait un miracle s’il avait son bac, peut-on dire d’un élève qui semble ne pas avoir le niveau pour réussir à cet examen. Ça tiendrait du miracle !

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

 

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Miracle

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.