#Français de l’actualité

Midterms

mots-actu_m.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

C’est aujourd’hui qu’ont lieu les élections dites de midterms aux Etats-Unis, importantes, puisqu’elles renouvellent une partie du personnel politique américain. Importantes aussi puisqu’elles sont un bon baromètre pour évaluer la position du président en place. Baromètre ! Un terme bien français qu’on emploie souvent quand il s’agit de se faire une idée de la popularité, de la stabilité d’une situation politique.

En revanche midterms est un mot tout à fait anglais. Et même s’il est souvent traduit, en français courant, par l’élection mi-mandat, on l’emploie fréquemment dans sa langue d’origine. En effet, le mot term désigne le mandat du président américain : il est aux affaires pour quatre ans.

Comment expliquer ce recours si usuel au mot américain ? Plusieurs raisons : D’abord, une telle disposition n’existe pas dans les institutions françaises : c’est bien une spécificité américaine. Pour s’ancrer davantage dans l’ambiance du pays, on se sert de l’anglicisme.

Et ce n’est pas une pratique uniquement liée à l’Amérique : on parle de Bundestag à propos de l’Assemblée parlementaire allemande, de Knesset pour le parlement israélien par exemple. Et il ne s’agit pas (ou pas seulement) d’un snobisme journalistique : cette intrusion d’un mot étranger dans notre français donne un certain accent à l’information, et permet souvent de mieux comprendre des mentalités forgées par toute une culture politique différente de la nôtre.

Mais il est vrai que l’anglais vient souvent s’inviter dans notre langue : même si on le comprend peu ou mal, il a fini par avoir une certaine familiarité, on le prononce à la française…

Et en ce qui concerne les États-Unis, on a plusieurs d’exemples de ces emprunts fréquents : l’impeachment par exemple. Le plus souvent, pour en parler, on garde le terme anglais, ce qui peut se comprendre. Comme cette procédure appartient à la Constitution américaine et on manque d’un mot exact pour la traduire. Destitution est possible bien sûr, mais n’évoque pas absolument le processus à l’américaine. Et empêchement, qui serait le calque français d’Impeachment, n’a pas vraiment de sens.

Avertissement !

Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr  

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Midterms

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.