#Français de l’actualité

Journal en français facile 17/04/2017 20h00 GMT

Image par défaut des émissions / éditions
RFI
Transcription

Céline PELLARIN :
Vous écoutez RFI, il est 20h en temps universeil, 22h à Paris. Bienvenue dans votre journal en français facile présenté avec Sylvie Berruet. Bonsoir Sylvie.

Sylvie BERRUET :
Bonsoir Céline, bonsoir à tous.

CP
En Turquie, le président Erdogan qui aura bientôt de nouveaux pouvoirs grâce à la victoire du oui au référendum de dimanche. Le président Erdogan prend une première décision: prolonger l'Etat d'urgence. Mais que va-t-il se passer avec ce changement politique important dans le pays ? Les précisions d’Istanbul dès le début de ce journal.

SB
En Irak, les habitants de Mossoul fuient en masse les combats entre l'armée et les djihadistes. Plus d'un demi-million de personnes selon l'ONU.

CP
Le président américain qui ne fait pas l'unanimité, inspire un de ses farouches opposants: Kendrick Lamar. Le rappeur sort un nouvel album qui critique le nouveau chef de l'Etat et met en avant sa fierté d'appartenir à la communauté noire des Etats Unis.

____________________________________________

SB
L'Etat d'urgence en Turquie est prolongé de trois mois.

CP
Décision prise au lendemain de la victoire du "oui" au référendum sur le renforcement des pouvoirs du président Erdogan. Que va-t-il se passer maintenant en Turquie? Que va changer ce résultat électoral ? La réponse de notre correspondant à Istanbul Alexandre Billette.

Certains changements vont prendre effet immédiatement : d'abord le président va pouvoir redevenir chef de son parti, l'AKP, alors qu'il était jusqu'à maintenant, officiellement, tenu au droit de réserve, ce sera fait d'ici la fin du mois. Par ailleurs la justice sera encore davantage sous les ordres de l'exécutif, avec l'équivalent du Conseil supérieur de la magistrature contrôlé dans les faits désormais, par la présidence puisque Recep Tayyip Erdogan pourra nommer directement ou indirectement la moitié de ses membres, tandis que les autres le seront avec l'aide du parlement. Enfin la réforme évince de la cour constitutionnelle deux juges militaires, une autre façon de limiter les pouvoirs de l'armée, après la tentative de putsch raté. Bref, des mesures qui vont déjà changer l'équilibre des pouvoirs, en attendant la mise en place du système présidentiel à proprement parler, ce sera lors d'élections législatives et présidentielle en 2019. Sauf si le pouvoir turc décidait d'accélérer le processus, en organisant des scrutins anticipés.

CP
Porté par la victoire du oui à ce referendum, le président turc envisage une autre consultation populaire: pour ou contre continuer les négociations afin de faire entrer la Turquie dans l'Union Européenne.

SB
Dans les prisons israéliennes, se déroule depuis aujourd'hui la plus importante grève de la faim de ses vingt dernières années.

CP
Plus de mille détenus palestiniens y participent selon l'administration pénitentiaire israélienne. Mille cinq cent selon les associations de défense des prisonniers. Un mouvement collectif qui débute donc aujourd'hui. C'est la réponse à l'appel de Marwan Barghouti, qui est le dirigeant emblématique du Fatah, qui a été condamné à la prison à perpétuité. Avec un objectif, ce mouvement: dénoncer les conditions de détention des six mille trois cent palestiniens incarcérés en Israël.

SB
En Irak, l'offensive de l'armée pour reprendre Mossoul provoque le départ forcé d'un demi-million de personnes.

CP
Cinq cent mille déplacés, un chiffre "ahurissant", selon Lise Grande, qui est la coordinatrice humanitaire de l'ONU en Irak. Lancée le 17 octobre, la bataille de Mossoul a permis aux troupes gouvernementales de Bagdad de chasser le groupe état islamique en janvier de la partie est de son dernier grand bastion, fief irakien. Les combats se concentrent depuis février sur la rive ouest du fleuve Tigre, qui coupe la ville en deux.

SB
Au Paraguay, pas de réélection présidentielle.

CP
Horacio Cartés a finalement  décidé de ne pas se représenter en 2018. Une réforme constitutionnelle approuvée, validée par le Sénat qui permettait de briguer un nouveau mandat présidentiel avait provoqué des violences. Des protestations qui ont fait un mort et des centaines de blessés.

SB
La Chine a de nouveau une économie positive.

CP
L'inquiétude des autorités chinoises fut de courtes durée. Si l'année 2016, la croissance économique fut la plus faible de ces vingt-cinq dernières années, en ce début d'année 2017, tous les voyants sont au vert. Francine Quentin.

Les investissements repartent à la hausse en Chine, notamment dans les infrastructures, secteur soutenu par la dépense publique qui progresse de plus de 20% sur un an. A cela s'ajoute la bulle immobilière qui gonfle toujours, alimentée par la spéculation et qui fait s'envoler les prix dans les grandes villes. Le secteur du bâtiment en bénéficie pleinement. La production industrielle est aussi sur une pente ascendante, à près de 8% d'augmentation sur un an, beaucoup plus que ce que prévoyaient les analystes. De plus la consommation des ménages, longtemps négligée par les autorités avant qu'elles n'en fassent un élément du rééquilibrage de l'économie, cette consommation répond désormais aux sollicitations : les ventes au détail ont progressé en mars de plus de 10%, après au hausse de 9,5% en janvier et février. Là encore la réalité dépasse les prévisions. Au total avec une croissance au premier trimestre de 6,9%, la Chine affiche le rythme de croissance économique le plus soutenu depuis la fin de l'année 2015.

SB
Les États-Unis et leurs alliés mais avec la Chine également, les Etats-Unis étudient plusieurs options face aux essais de missiles nord-coréen. Et le président américain a appuyé ses avertissements lors d'un événement qui était bien loin de la politique étrangère.

CP
C'est en effet, lors de la traditionnelle chasse aux œufs de Pâques dans le jardin de la Maison Blanche, que le président américain a répondu à un journaliste. Ce journaliste lui demandait s'il avait un message pour le dirigeant nord-coréen. Donald Trump a conseillé à Kim Jong-Un de, je cite, "bien se tenir".

SB
Aux États-Unis, la liste des visiteurs de la Maison Blanche redevient secrète.

CP
Cette liste était pourtant devenue transparente et publique pendant les deux mandats de Barack Obama. L'administration Trump a en effet décidé de ne plus révéler le nom des personnes qui viennent rendre visite au président ou à ses collaborateurs. Réaction immédiate: des groupes qui militent pour la transparence ont immédiatement saisi la justice américaine. À Washington Anne-Marie Capomaccio.

C'est un retour à d'anciennes méthodes, le secret absolu sur les visiteurs de la Maison Blanche : les officiels étrangers, lobbyistes, contributeurs de fonds pour la campagne, et autres chefs d'entreprises. L'administration Obama, qui avait gagné en justice contre les groupes demandant la transparence, avait toutefois décidé  de continuer à publier ce registre sur le site de la présidence, à l'exception des noms de personnes privées. Les groupes de pression estiment que cette liste est une base de données inestimable, pour comprendre quel sont les canaux du pouvoir, les lobbies en cour et les alliances. Un guide officieux du pouvoir à Washington. La Maison Blanche répond « sécurité nationale ». Le registre ne sera accessible que cinq ans après la fin de la présidence Trump, et plus, si le chef de l'Etat en fait la demande. Des actions en justice sont déjà en cours, pour revenir à la transparence, à la Maison Blanche et désormais à Mar-a-Lago en Floride, où le président passe beaucoup de temps. Ce sont les mêmes organisations qui se battent pour obtenir la publication de la déclaration de revenus de Donald Trump.

SB
Et la contestation du pouvoir de Donald Trump est devant les tribunaux, on vient de l'entendre, dans la rue mais également dans un album de rap.

CP
Et ce n'est pas n'importe quel artiste, Sylvie, qui s'attaque en musique au président américain. Il s’agit de Kendrick Lamar. C’est l'un des rappeurs les plus importants de la scène américaine. Dans son quatrième album, DAMN, que l'on peut traduire par « zut » pour rester poli, le chanteur californien se montre plus que jamais militant. Dans ce disque, c'est son appartenance à la communauté noire qu'il revendique. Sophie Torlotin.

Damn est un album créé dans l'urgence. Le rappeur préféré de Barack Obama, explique en avoir ressenti la nécessité après l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis. Dès les deux premiers morceaux de cet album de quatorze titres, Kendrick Lamar s'en prend à un journaliste de Fox News, qui avait accusé le rappeur de pervertir la jeunesse afro-américaine. Dans DNA, il célèbre son héritage noir, une façon pour lui de prôner l'excellence noire face au racisme et aux brutalités policières aux Etats-Unis. Kendrick Lamar profite de sa musique pour partager son opinion sur notre société. Avec Humble, il vise l'abus de Photoshop et les diktats de beauté. Kendrick Lamar varie les ambiances et les couleurs. L'enfant de Compton, cité chaude de Californie, chante en duo avec Rihanna sur Loyalty. Ou bien déplore la déperdition des Etats-Unis avec U2 sur le titre XXX.

CP
Kendrick Lamar sur RFI, l'album DAMN dans le journal en français facile.

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Journal en français facile 17/04/2017 20h00 GMT

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.