#Français de l’actualité

Journal en français facile 13/05/2017 20h00 GMT

Image par défaut des émissions / éditions
RFI
Transcription

RFI, 20 h TU 22 h à Paris.
Céline Pellarin :
C'est l'heure de votre journal en français facile. Bienvenue et merci d'être en notre compagnie. A mes côtés Sylvie Berruet. Bonsoir Sylvie.

Sylvie Berruet ;
Bonsoir Céline, et bonsoir à tous.

CP :
Dans cette édition, nous allons parler de cette attaque informatique qui touche une centaine de pays dans le monde. Des milliers d'entreprises victimes d'un virus qui bloque les ordinateurs. Le groupe automobile français Renault est lui aussi visé par les pirates d'internet.

SB :
Dans l'actualité également, le pape François est à Fatima. Il a canonisé, rendu saint, deux bergers portugais. Des centaines de milliers de fidèles ont assisté à cette messe.

CP :
Nous sommes samedi, et pour ce 13 mai, Yvan Amar nous décrypte le mot de la semaine.

SB :
Cybercriminalité à l'échelle mondiale. Depuis hier, un piratage informatique sans précédent touche des dizaines de milliers d'ordinateurs à travers le monde.

CP :
Du Mexique à l'Australie, en passant par l'Italie, l'Allemagne et la France : « Plus de soixante-quinze mille victimes » recensées dans le monde à l'heure actuelle", selon la direction française de la lutte contre la cybercriminalité. C’est-à-dire les crimes commis sur internet. Et la plupart des victimes sont des organisations et des entreprises. Emmanuelle Raybaut.

Après les hôpitaux britanniques, le ministère de l'intérieur russe et de nombreuses organisations en Europe, c'est le constructeur automobile Renault qui vient d'être touché aujourd'hui par la vague de cyberattaques. Et le phénomène ne semble pas s'arrêter. Pour l'instant, il est assez difficile de déterminer qui est à l'origine de ce piratage informatique. Des experts en sécurité évoquent un logiciel volé à la NSA, l'agence de sécurité américaine, qui exploiterait une faille du système Windows, mais rien n'est moins sûr. Ce qui est certain en revanche, c'est que ce logiciel prend en otage les usagers et verrouille l'accès à leurs fichiers, avec une seule solution pour s'en débarrasser : payer une rançon. Le paiement qui s'effectue en « bitcoins » une monnaie virtuelle anonyme, doit intervenir dans les trois jours, sinon le prix double. Et si l’argent n’est toujours pas versé dans les sept jours, les fichiers piratés seront effacés, précise le message. Les autorités américaines et britanniques conseillent elles de ne surtout pas payer. Les services de sécurité informatique des pays les plus touchés comme la Grande-Bretagne ont ouvert une enquête. En France, des mesures ont été prises, notamment pour protéger le réseau des hôpitaux.

SB :
Emmanuelle Raybaut. Aux Philippines, l'île touristique de Palawan vit sous la menace terroriste.

CP :
Quelques semaines à peine après l'attaque déjouées de Bohol, ce sont plusieurs ambassades occidentales qui s'inquiètent de ce risque d'attentat. Les voyageurs ont été mis en garde notamment des risques d'enlèvement sur cette île très touristique. Les explications de Marianne Dardard.

Quelques jours après l'alerte lancée par l'ambassade américaine, l'armée philippine dément la présence d'une cellule terroriste à Palawan. Le lieutenant général Raul de Rosario, à la tête du commandement régional : « Une cellule terroriste, c’est un groupe capable de conduire des activités terroristes comme des attaques à la bombe ou des rapts, tandis que ces membres vivent comme des gens normaux. Nous surveillons leur recrutement. » Il y a un mois à peine, l'ambassade américaine avait déjà lancé un appel à la vigilance concernant Bohol, une autre île également très prisée des touristes. Juste avant que l'armée philippine y déjoue une attaque du groupe Abou Sayyaf, spécialisé dans les enlèvements crapuleux. Quatre jours après l'alerte américaine, l'ambassade de France n'a pas émis de tel avis pour Palawan. Aileen Cynthia Amurao, en charge du tourisme à la mairie de Puerto Princesa : « Oui nous avons quelques annulations mais elles restent marginales. Le tourisme à Palawan connaît une progression fulgurante depuis plusieurs années, encore plus après s'être vu décerner le titre de l'île la plus belle au monde par un célèbre magazine de voyage.

SB :
La crise au Venezuela s'envenime encore, c’est-à-dire qu’elle s’aggrave.

CP :
Un groupe de manifestants a en effet retenu deux policiers durant une dizaine d'heures à San Cristobal, c’est une ville dans l'ouest du Venezuela, les policiers ont été obligés de demander la liberté d'opposants détenus. Les deux agents de la police nationale ont été encerclés au cours d'une manifestation contre le président Nicolas Maduro et donc retenus dans une maison. Ils ont été libérés ce vendredi soir après l'intervention du Défenseur du peuple, il s'agit du responsable de cette autorité chargée de veiller au respect des droits de l'homme. Les manifestations au Venezuela depuis le début du mois d’avril ont fait trente-huit morts.

SB :
Au Portugal, le pape François a célébré une messe devant presque un million de personnes.

CP :
Le chef de l'Église catholique a canonisé, deux jeunes bergers portugais. Ils reçoivent donc le statut de saints, cent ans après avoir affirmé avoir vu l'apparition de la Vierge Marie. Une célébration à Fatima marquée par deux moments très intenses, Aymeric Pourbaix.

Devant une foule extrêmement nombreuse, plus de huit cent mille personnes annoncées par l'organisation, et un ciel radieux, le pape a prononcé solennellement en portugais la formule de canonisation des plus jeunes saints non-martyrs de l'histoire de l'Église : neuf ans et sept ans. Un événement salué par des applaudissements nourris, mais le plus émouvant a sans doute été à la fin de la messe, quand le pape François s'est adressé aux malades pour les bénir avec le Saint-Sacrement. Le chef de l'Église catholique leur a même affirmé qu'ils étaient tout sauf inutiles. « Vous n'êtes pas uniquement des bénéficiaires de la charité », a lancé le pontife, « vous pouvez être acteurs et participants de la mission de l'Église, par votre prière silencieuse. Mais aussi, de manière mystérieuse, en offrant vos souffrances, comme l'ont fait les bergers de Fatima. C'est un discours exigeant, déroutant, paradoxal même, mais c'est celui de l'Église, et vous en êtes les trésors », a conclu le pape.

CP :
Et pour mieux comprendre cette actualité papale, du pape François, Yvan Amar vous propose de décrypter le mot canonisé.

Le Pape François vient de canoniser deux enfants, deux jeunes bergers morts il y a bien longtemps, mais qui dit-on, auraient vu la Vierge à plusieurs reprises. La Vierge leur serait apparue à Fatima, une centaine de kilomètres au nord de Lisbonne, c’est au Portugal. Et ça se passait il y a juste cent ans, en 1917. Donc les deux enfants sont donc canonisés, c'est-à-dire qu’ils sont proclamés saints par le Pape, ils sont mis au nombre des saints. Et des saints dans l’Église catholique, il y en a pas mal : environ dix mille, bien qu’on ne sache pas le nombre exact. Pour une Église qui a plus de deux mille ans, ce n’est pas tant que ça. C’est beaucoup plus que les trois cent soixante-cinq jours de l’année, qui commémorent chacun un ou plusieurs saints. Mais pourquoi dit-on que les enfants sont canonisés ? C’est qu’ils sont déclarés saints conformément aux règles de l’Église, c’est-à-dire conformément au Droit canon. Et le droit canon c’est le droit de l’Église catholique. Comment expliquer ce mot qui étonne ? Un canon c’est une règle, considérée comme absolument juste. Est-ce que le mot a un rapport avec le canon de la guerre, qui envoie des boulets, des obus ? Lointainement oui : parce que le mot dérive de canne. Une canne est une tige, en général creuse, ce qui permet de comprendre le sens du canon militaire. Mais surtout, c’est une tige toute droite. Et souvent l’idée de ce qui est oblique, ce qui est tordu c’est l’idée du mal, c’est lié à ce qui n’est pas bon. Alors que ce qui est droit évoque le bien. C’est comme ça qu’on comprend les différents sens du mot droit : ce qu’il convient de faire, ce qu’il est permis de faire. C’est ça le droit. Et le canon représente justement la parfaite idée de ce qui est droit.

SB :
Le mot de la semaine avec Yvan Amar.
Céline, qui de Los Angeles ou Paris organisera les Jeux olympiques d'été en 2024 ?

CP :
Et bien, quelques heures seulement après avoir quitté Los Angeles, une partie du Comité international olympique est arrivée à Paris aujourd’hui. C’est une visite qui va durer jusqu'à mardi. Ils vont étudier la candidature parisienne. Visiter les sites où pourraient se produire ces JO 2024. Le vote pour désigner la ville hôte de ces JO se déroulera le 13 septembre à Lima, c’est au Pérou, et ce sera lors du congrès du Comité international olympique.

SB :
En ce moment à Kiev, la capitale de l'Ukraine des milliers de spectateurs assiste à la finale du concours de l'Eurovision.

CP :
Oui Sylvie, des milliers devant la scène et ce sont également deux cents millions de personnes qui suivent ce concours de chant à la télévision. Vous faites peut-être une pause de dix minutes pour écouter RFI et le journal en français facile. Et on vous en remercie. Et on vous fait avec Sylvie un résumé de cette compétition annuelle. Cela fait soixante ans que cela existe. Pour les uns, c'est une soirée de musique et de paillettes. Pour les autres une soirée de kitsch, de mauvais goût. Mais le succès de cet événement ne se dément pas. Il est toujours aussi fort. Deux pays sont favoris : le Portugal avec son chanteur, le préféré des parieurs. Mais également l'Italie et son candidat qui chante accompagné d'un faux gorille qui danse sur scène.

SB :
Et vous avez bien aimé cet Italien, je crois ?

CP :
Oui évidemment. Et la France espère son premier succès depuis 1977. C’est Alma qui chantera en dernière position peut-être qu’elle fera le bonheur des parieurs. Vous écoutez RFI, le journal en français facile.

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Journal en français facile 13/05/2017 20h00 GMT

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.