#Français de l’actualité

Journal en français facile 12/08/2017 20h00 GMT

Image par défaut des émissions / éditions
RFI
Transcription

 

Philippe Lecaplain : RFI, il est 22heures à Paris et Marseille. C'est l'heure du Journal en français facile avec Édouard Dupénoite bonsoir.

Édouard Dupénoite : Bonsoir Philippe, tout d'abord les titres de l'actualité.

PL : Des violences au Kenya à la suite de l'annonce de la réélection du président sortant. L'opposition parle de nombreuses victimes et clame qu'elle n'en restera pas là. La Chine intervient auprès des États-Unis pour calmer le jeu. De peur d'être touché par un missile nord-coréen, le Japon enclenche son système de défense. Le Pérou veut apaiser la crise qui oppose aussi les États-Unis au Venezuela. Son président demande à Donald Trump de garder son calme quand il évoque une intervention militaire américaine.

-----

ÉD : Tout de suite, rendons à Londres, aux championnats du monde d'athlétisme.

PL : Christophe Jousset, il y a un espoir de médaille française dans le décathlon avec Kevin Mayeur.

[transcription manquante]

PL : Christophe Jousset que l'on retrouvera dans une demi-heure pour une édition spéciale au plus près des derniers résultats de la journée.

ÉD : Zizou rempile au Real Madrid.

PL : Zinédine Zidane confirme qu'il va prolonger son contrat d'entraîneur du club de foot espagnol avec lequel il vient de remporter deux Ligues des champions consécutives. Demain, pour son équipe, ce sera le match aller de la Supercoupe d'Espagne contre le FC Barcelone.

ÉD : Des morts au Kenya à cause de la répression menée depuis la déclaration de la réélection du président sortant Uhuru Kenyatta.

PL : Il est difficile de donner un bilan exact alors que l'opposition avance le chiffre d'une centaine de victimes. L'opposition accuse les forces de l'ordre d'avoir provoqué ces violences ; et elle prévient qu'elle ne se laissera pas intimider ou dissuader par ces violences. Le ministre de l'Intérieur Fred Matiang'i dément toute violence policière.

ÉD : Pour ramener le calme entre la Corée du Nord et les États-Unis, Emmanuel Macron publie un communiqué dans lequel il appelle « à la responsabilité de tous et à prévenir toute escalade des tensions ». Et puis, le président chinois a téléphoné à son homologue américain.

PL : Xi Jinping lui a demandé d'éviter « les mots et les actes » qui pourraient « exacerber » les tensions ; et « persister dans la direction générale du dialogue, des négociations et d'un règlement politique ».

ÉD : Qu’en est-il maintenant de la population sud-coréenne ?

PL : Séoul ne se trouve qu’à moins de 60 km de la frontière intercoréenne, à portée de tir de l’artillerie conventionnelle de la Corée du Nord. Rejoignons Louis Palligiano sur place.

L’atmosphère est décontractée ce samedi après-midi à Séoul. Si les Sud-Coréens se plaignent volontiers de la chaleur, ils semblent beaucoup moins préoccupés par leur turbulent voisin nord-Coréen comme le confirme Hyeon-ju, une fleuriste de 28 ans. « Nous sommes tellement habitués à ce climat de tension. Ça a toujours été comme cela. Je ne m’inquiète plus, les choses finiront par se calmer. » Hae-jeol, un jeune restaurateur qui a étudié aux États-Unis estime que c’est une question de génération. « Cette génération qui est née peut-être dans les années 50 ou 60, a traversé la guerre donc ils sont encore plus effrayés. Nous, en tant que seconde génération, nous pensons que c’est sérieux, mais nous ne sentons pas aussi inquiets qu’eux ». Des propos immédiatement contredits par Mun-deuk, un dynamique retraité en tenue de randonnée. « Nous ne croyons pas que ce soit très grave. Kim Jong-un est un très jeune homme et il n’a pas beaucoup d’expérience en ce qui concerne les affaires internationales. On ne le prend pas vraiment au sérieux. » Alors qu’on ne ressent aucune inquiétude particulière à Séoul, au nord du 38e parallèle, la presse nord-coréenne a déclaré ce matin que 3,5 millions de jeunes et de soldats à la retraite ont déposé une demande d’enrôlement dans les forces armées. Louis Palligiano Séoul RFI

ÉD : La fin de la tension entre le Laos et le Cambodge. Leurs Premiers ministres se sont rencontrés et ont décidé de rappeler leurs troupes postées le long d'une frontière contestée.

PL : Elle était le théâtre de tensions entre les deux pays voisins depuis plusieurs mois. Les deux voisins ont également annoncé qu'ils allaient revoir la délimitation de leur frontière commune qui a souvent créé des problèmes.

ÉD : Le Pérou dénonce les menaces proférées par Donald Trump à l'encontre du Venezuela ; à savoir un usage de la force avec la menace d'une intervention américaine dans le pays.

PL : Du reste, le président péruvien se montre également critique à l'endroit de Nicolas Maduro. Il a même ordonné l'expulsion de l'ambassadeur vénézuélien de Lima. À Caracas, l'Assemblée Constituante dénonce les « menaces lâches, insolentes et infâmes » de Trump, comme elle dit.

ÉD : 1,5 million de déchets de contrebande saisie en un mois. C'est un record, et c'est le résultat d'une vaste opération d'Interpol qui est l'organisation internationale de la police.

PL : Pendant tout le mois de juin, les douanes de 43 pays ont collaboré pour faire tomber les filières illégales de transport des déchets polluants. Cette opération confirme que ce sont les pays d'Asie et d'Afrique qui subissent le plus ces décharges à ciel ouvert. Antoine Rolland.

Des écrans d'ordinateur empilés au Togo, des vieux moteurs de voiture entassés en Malaisie des batteries de téléphone qui déversent leurs métaux lourds dans les eaux de Hong Kong : en tout 85 sites de dépôts de déchets de contrebande ont été mis au jour. Des rebuts électroniques ou métalliques abandonnés en plein air qui proviennent pour la plupart d'Amérique du Nord ou d'Europe : Par exemple aux Pays-Bas, les douanes ont saisi le montant record de 10 000 tonnes de déchets illégaux juste avant leur envoi en Afrique et en Asie. La nouveauté, c'est l'Amérique centrale : jusqu'ici préservée elle devient à son tour un point de chute des filières. Ces déchets, dangereux pour l'environnement, devraient normalement faire l'objet de traitement. Des pays comme la France ont par exemple instauré une taxe sur les objets électroniques pour financer leur recyclage. Mais certaines entreprises, par souci de rentabilité, préfèrent se tourner vers les trafics illégaux : une façon de mettre la poussière sous le tapis. En tout, près de 250 compagnies sont mises en cause.

ÉD : Pour une fois, il n'y a pas eu d'incidents lors d'une gay pride organisée en Russie.

PL : À Saint-Pétersbourg, plusieurs dizaines de personnes ont participé à un rassemblement en faveur des droits des homosexuels. Avant de se disperser, les participants ont scandé "Non à l'homophobie en Tchétchénie", cette république du Caucase russe où les gays, les homosexuels sont persécutés.

ÉD : En Inde, c'est une soixantaine d'enfants qui est décédée ces derniers jours dans un hôpital public du nord

PL : Le prix Nobel de la Paix indien et défenseur des droits des enfants Kailash Satyarthi dénonce sur Twitter rien moins qu' « un massacre ». Des précisions avec Clémence Després qui se trouve à New Delhi pour RFI

C’est une réelle tragédie. En moins de cinq jours, plus de soixante enfants ont trouvé la mort après avoir été admis dans un hôpital public de Gorakhpur, situé dans l’État de l’Uttar Pradesh. Une pénurie d’oxygène pourrait être à l’origine de ce drame qui a coûté la vie à de nombreux nouveau-nés. La livraison d’oxygène a effectivement été interrompue jeudi. L’hôpital n’ayant pas payé ces dernières factures. Le gouvernement de l’Uttar Pradesh se défend pour sa part de toute négligence et affirme que l’hôpital disposait de suffisamment de réserve d’oxygène.Dans cet État dirigé par le parti nationaliste hindou de Narendra Modi, l’affaire prend une tournure politique et l’opposition réclame la démission de plusieurs dirigeants. Une enquête a été ouverte et le ministre régional de la Santé a promis que personne ne serait épargné. Un premier rapport devrait voir le jour dans les 24 heures. Clémence Després, New Delhi, RFI

PL : Serait en cause la pénurie de bonbonnes d'oxygène dans l'établissement. Cela après que le fournisseur eut mis fin à ses services, apparemment en raison du non-paiement de factures se montant à plusieurs millions de roupies.

ÉD : L'actualité en France.

PL : Selon un arrêté publié aujourd'hui au Journal officiel, le gouvernement va créer un fichier de données concernant les interdictions de sortie du territoire. Le but de cette mesure est de mieux traquer les personnes susceptibles de projeter des actes terroristes

ÉD : Les Incendies en Haute-Corse : des feux sont désormais contenus après avoir parcouru environ 2.000 hectares.

PL : Ces incendies n'ont pas fait de victimes au Cap Corse. À Sisco, près de 180 hommes, renforcés par des sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône et marins-pompiers de Marseille, poursuivaient leur travail avec l'aide de trois Canadair et quatre Tracker qui larguent de l’eau sur les flammes d’où leur surnom de bombardiers d’eau. Je vous rappelle cette nouvelle médaille pour la France aux championnats du monde d’athlétisme : Kevin Mayer sacré champion du monde du décathlon. D’autres titres à signaler : l'Australienne Sally Pearson sacrée championne du monde du 110 m haies, la Russe sous drapeau neutre Maria Lasitskene championne du monde à la hauteur et l'Éthiopien Muktar Edris sacré sur 5.000 m et bat le Britannique Mo Farah.

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Journal en français facile 12/08/2017 20h00 GMT

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.