#Français de l’actualité

Journal en français facile 11/07/2019 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Aurélien Devernoix : Bonsoir à toutes et à tous, il est 22h à Paris, 21h à Alger, l'heure de votre Journal en français facile. Et à mes côtés pour présenter cette édition, Zéphyrin Kouadio, bonsoir Zéphyrin.

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir Aurélien, bonsoir à toutes et à tous.

AD : Un pétrolier britannique aurait été menacé par des bateaux de guerre iraniens. Téhéran dément, mais Londres affirme que sa marine a dû intervenir. Le tout dans un contexte de tensions grandissantes autour de l'Iran.

ZK : Aucune colonie de Cisjordanie ne sera sacrifiée : promesse du 1er ministre israélien Benjamin Netanyahou en pleine campagne pour tenter de remporter la majorité aux législatives.

AD : S'appuyer sur les diasporas africaines de France pour refonder une nouvelle relation avec l'Afrique : Emmanuel Macron a défendu sa vision des relations franco-africaines ce jeudi. Le président français a également affirmé qu'il n'avait aucun tabou à propos d'un débat sur le Franc CFA.

ZK : Et puis le mystère plane toujours autour des raisons de la disparition il y 5 ans du vol MH370 de la Malaysian Airlines. Les enquêteurs français pencheraient toutefois pour l'hypothèse d'un suicide du pilote. 

------

ZK : Les tensions se poursuivent donc entre l'Iran et les pays occidentaux sur fond de commerce maritime.

AD : Une semaine après le blocage du pétrolier iranien Grace 1 à Gibraltar, Londres accuse Téhéran d’avoir tenté d’arraisonner un de ses navires dans le détroit d'Ormuz. Démenti formel de la République islamique qui nie toute implication. Retour sur les faits avec Sami Boukhelifa.

Les Gardiens de la Révolution sont catégoriques : il n’y a eu aucune confrontation avec des navires étrangers, y compris britanniques, durant les dernières 24h. L’armée d’élite du régime iranien ajoute : si nous avions reçu l'ordre d'accomplir une telle mission, on l’aurait fait immédiatement, de manière décisive et rapide. De leur côté les responsables à Londres sont tout aussi affirmatifs : la marine iranienne a bel et bien tenté de bloquer le passage d’un pétrolier britannique et il a fallu l’intervention de la Royal Navy, pour résoudre le problème. Les tensions entre Londres et Téhéran débutent il y a quelques jours déjà en mer méditerranée. La marine britannique arraisonne au large de Gibraltar un Tanker transportant du pétrole iranien soupçonné de se rendre en Syrie, en violation d’un embargo européen. Le président de la République islamique Hassan Rohani, réagit alors rapidement et avertit : il y aura des conséquences. Washington évoque désormais la possibilité de créer une coalition maritime internationale afin de garantir la libre circulation dans les eaux du Golfe et dans le détroit d’Ormuz où transit près du quart de la consommation mondiale de brut. 

ZK : Sami Boukhélifa. L’Iran dont il a été question lors de l’entretien aujourd’hui entre Donald Trump et Benjamin Netanyahou.

AD : Autre sujet sur la table, le plan de paix au Proche Orient que souhaite proposer le président américain et dont les contours politiques restent à définir. Pour le 1er ministre israélien, il n’est en tout cas pas question de démanteler la moindre colonie en Cisjordanie. Il faut dire que Benjamin Netanyahou ne souhaite perdre aucune voix parmi les colons alors que se profilent les deuxièmes élections législatives en moins de 6 mois. A Jérusalem, Guilhem Delteil.

Semaine après semaine, les sondages promettent à Benyamin Netanyahu les plus grandes difficultés pour arriver à constituer un gouvernement au lendemain des élections du 17 septembre prochain. Le Premier ministre a donc besoin de toutes les voix de droite. Dans un discours prononcé dans une colonie, Benyamin Netanyahu a promis de ne pas « répéter les erreurs du passé ». Il assure qu’Israël s’est retiré de la bande de Gaza, mais ne quittera pas la Cisjordanie. « Nous ne laisserons aucune communauté ou ville être démantelée, qu’elle soit juive ou arabe ». La Cisjordanie fait partie de « notre patrie », affirme-t-il. Il promet de conserver le contrôle de la sécurité dans les territoires palestiniens occupés, de continuer à y construire. Et au cours de son discours, le Premier ministre n’a jamais évoqué ni ouvert la porte à la possibilité d’un État palestinien. Ce mercredi, Benyamin Netanyahu a voulu rassurer un électorat qui s’inquiète des concessions que les États-Unis pourraient demander à Israël dans le cadre du plan de paix préparé par l’administration Trump. Juste avant le scrutin du mois d’avril, il avait déjà tendu la main à ces centaines de milliers d’électeurs, promettant d’annexer les colonies au territoire israélien.

ZK : Les corps de 38 migrants ont été découverts aujourd’hui en Tunisie, une semaine après le naufrage d’une embarcation qui transportait au moins 80 personnes.

AD : 20 corps avaient déjà été retrouvés, une vingtaine de personnes sont toujours portées disparues. Par ailleurs en France, 6 mois de prison ferme ont été requis contre 3 membres du groupe extrémiste Génération Identitaire. Ils avaient organisé plusieurs opérations anti migrants dans les Alpes, tentant notamment de dénoncer aux forces de l’ordre les personnes tentant de se rendre illégalement d’Italie en France.

ZK : Comment redéfinir les relations entre la France et l’Afrique ? C’est la question qui a surplombé les échanges cet après-midi entre les présidents français et ghanéen et les quelque 400 représentants des diasporas africaines en France.

AD : Nana Akufo Addo et Emmanuel Macron ont longuement échangé avec la salle et le chef de l’État français a notamment évoqué l’avenir du Franc CFA alors que le Ghana et les pays d’Afrique de l’Ouest veulent lancer leur propre monnaie commune, l’éco. Écoutez Emmanuel Macron.

ZK : Le président Macron. Propos recueillis par Michel Arseneault.

[Transcription manquante]

ZK : Le président français resté pour l’instant silencieux sur le sort de son ministre de la transition écologique et solidaire.

AD : François de Rugy a été reçu cet après-midi par le 1er ministre Édouard Philippe après des révélations à répétition sur des dépenses qu’il a effectuées alors qu’il était président de l’Assemblée Nationale. Pas de démission exigée, mais une enquête va être lancée. Le ministre s’est déclaré prêt à rembourser chaque euro qui aurait été indûment dépensé, dépensé en dehors des règles des finances publiques.

ZK : C’est un procès lui aussi à propos des deniers publics et qui est très attendu : celui de l’ancien 1er ministre François Fillon.

AD : Il sera jugé à partir du 24 février prochain avec son épouse et son ancien suppléant à l’Assemblée Nationale pour des soupçons d’emplois fictifs. Une affaire révélée durant la dernière campagne présidentielle où François Fillon était le candidat du parti Les Républicains. Il est également poursuivi pour abus de biens sociaux.

ZK : C’est l’un des plus grands mystères de l’aviation civile : la disparition du vol MH370 reliant Kuala Lumpur à Pékin. 

AD : Le 8 mars 2014, le vol disparaît des écrans radars. À bord de l’appareil, 239 personnes. Malgré des recherches dans l’océan Indien, l’épave du Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines n’a jamais été retrouvée. Le journal Le Parisien dévoile ce jeudi que des enquêteurs français ont eu accès au dossier et il semblerait que l’hypothèse d’un suicide du pilote soit privilégiée Explications de Stéphane Geneste.

Lorsque le Boeing 777 de la Malaysia Airlines s’est écrasé dans l’océan Indien, il y avait bien quelqu’un aux commandes de l’appareil. D’après nos confrères du Parisien, le pilote était aux commandes de l’appareil jusqu’à sa disparition. Dans les cercles très proches des investigations, la thèse du suicide du commandant de bord est la plus plausible. Quelques minutes avant que l’avion ne disparaisse des écrans radars, certains virages anormaux ont été réalisés, une manoeuvre qui ne peut être effectuée que par un pilotage manuel. Même s’il est trop tôt pour affirmer catégoriquement que c’est le pilote qui était aux commandes, les enquêteurs privilégient cette piste. Le profil du commandant de bord a d’ailleurs été examiné de très près, mais Zaharie Ahmad Shah, pilote chevronné de 53 ans, ne semble pas avoir un profil suicidaire. La piste terroriste a également été fouillée pour l’instant, aucun élément susceptible de confirmer cette thèse n’a été trouvé.

AD : La suite des 1/4 de finales de la Coupe d’Afrique des Nations de football. L’Algérie s’est qualifiée face à la Côte d’Ivoire à l’issue de la séance des tirs au but. Les deux équipes avaient atteint la fin du temps réglementaire et de la prolongation sur le score de 1 partout L’autre quart de finale du jour oppose en ce moment la Tunisie à la surprise de la compétition, Madagascar. Et les Tunisiens mènent 1 à 0. C’est la fin de ce Journal en français facile. Merci à vous Zéphyrin Kouadio de m’avoir accompagné. Excellente soirée à l’écoute de RFI

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias