#Français de l’actualité

Journal en français facile 05/12/2017 20h00 GMT

Image par défaut des émissions / éditions
RFI
Transcription

 

Gilles Moreau : 20h en temps universel, 21h à Paris. Bonsoir à tous, voici votre Journal en français facile présenté ce soir avec Sylvie Berruet, bonsoir Sylvie !

Sylvie Berruet : Bonsoir Gilles, bonsoir à tous !

GM : Dans l'actualité, la Russie privée de Jeux olympiques d'hiver. Accusée d'avoir organisé un système de dopage, elle a été suspendue en tant que pays. Toutefois, le CIO propose aux sportifs russes non dopés de participer sous drapeau olympique.

SB : Donald Trump devrait officiellement reconnaître Jérusalem comme capitale de l'État d'Israël. Dans le monde arabe, les mises en garde se multiplient avant cette décision attendue, mais pas encore prise.

GM : Dans ce journal, nous reviendrons aussi sur la personne et l'œuvre de Jean d'Ormesson. L'un des écrivains français les plus populaires. Il est mort à l'âge de 92 ans.

-----

SB : Accusée d’avoir organisé un dopage d'État, la Russie ne pourra pas participer aux prochains Jeux olympiques d'hiver, en Corée du Sud.

GM : La sanction était attendue. Elle a été annoncée ce soir par le Comité international olympique. Le CIO propose néanmoins aux sportifs russes « propres » - non dopés - de participer sous drapeau olympique et non sous drapeau russe. Daniel Vallot, vous êtes notre correspondant à Moscou. Comment réagissent les Russes à cette nouvelle suspension ?

Cette décision c’est un coup de massue pour la Russie, un pays qui accorde beaucoup d’importance aux Jeux olympiques d’hiver – sans doute beaucoup plus d’importance qu’à d’autres évènements sportifs. C’est donc un coup de massue, même si la Russie s’y attendait. Tous les signes avant-coureurs étaient défavorables : avec notamment la cascade de disqualifications touchant les athlètes russes médaillés à Sotchi. La Russie en quelques semaines a perdu le tiers des médailles remportées il y a quatre ans. Alors quelle sera la réponse des autorités russes ? Laisseront-elles les athlètes russes décider eux-mêmes s’ils iront en Corée du Sud sous drapeau neutre, ou y aura-t-il une décision collective ? Trop tôt pour l’affirmer. La Russie aura le choix entre jouer la carte de la conciliation, pour réintégrer ensuite les instances olympiques. Ou bien jouer la confrontation, et boycotter les Jeux. Ce qui plongerait sans doute l’olympisme dans une crise majeure étant donné le poids de la Russie dans les sports d’hiver.

GM : Merci Daniel Vallot, en direct de Moscou.

SB : Donald Trump devrait officiellement reconnaître Jérusalem comme capitale de l'État d'Israël.

GM : Le président américain en a informé aujourd'hui le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, et le roi de Jordanie Abdallah II. Même si rien n'est encore confirmé, la communauté internationale « retient son souffle » (elle attend avec inquiétude). Elle redoute en effet une nouvelle escalade des violences dans la région. Le point avec Stefanie Schüler :

L'avertissement des Palestiniens à l'adresse de Donald Trump est sans équivoque : si les Américains reconnaissent Jérusalem comme capitale d'Israël, c’est la fin de leur rôle dans le processus de paix. Jérusalem devrait obligatoirement être la capitale de deux États (israélien et palestinien), a rappelé de son côté l'Union européenne. Bruxelles insiste sur la nécessité de négociations pour résoudre le futur statut de la ville. Le président français a appelé son homologue américain pour lui faire part de sa « préoccupation ». Même son de cloche en Arabie saoudite. Riyad se dit inquiet des conséquences sérieuses qu'une telle décision pourrait avoir sur le conflit israélo-palestinien. Pour sa part, la Ligue arabe a souligné qu'un déménagement de l'ambassade américaine à Jérusalem affecterait non seulement la situation dans les territoires palestiniens, mais dans l'ensemble « de la région arabe et islamique ». La Jordanie, gardienne des lieux saints musulmans de Jérusalem, a mis en garde contre les « risques d'escalade ». Car, comme l'a formulé le président turc, Recep Tayyip Erdoğan, « Jérusalem est une ligne rouge pour les musulmans ».

GM : La situation au Yémen, au lendemain de la mort d'Ali Abdallah Saleh, tué par des rebelles Houthis, ses anciens alliés. Les Houthis soutenus par l'Iran ont renforcé leur contrôle de la capitale Sanaa. Selon des sources sécuritaires, ils se sont emparés de tous les sites qui étaient tenus par les partisans d'Ali Abdalllah Saleh. Situation qui risque de faire plonger un peu plus dans le chaos le Yémen, y compris sur le plan humanitaire.

SB : L’Union européenne a rendu publique sa liste noire des paradis fiscaux. Elle comprend 17 pays.

GM : Parmi eux, Panama, Trinidad et Tobago, Grenade, Bahreïn, Macao. Mais aussi Corée du Sud, Mongolie, Namibie et Tunisie. Tous ces pays exercent leurs activités de paradis fiscaux hors de leurs frontières. C’est la première fois que l'Union européenne publie une telle liste noire. Elle a fait l'objet d'un accord entre les 28 États membres. Les ministres des Finances se sont également entendus sur une « liste grise ». Celle-ci comprend 47 pays qui ont pris des engagements de bonne conduite en matière fiscale et feront l'objet d'un suivi. On y trouve le Maroc, le Cap Vert, Andorre et le Liechtenstein.

SB : La justice espagnole renonce à demander à la Belgique l'extradition du président catalan Carles Puigdemont. (C’est-à-dire qu'il ne peut plus être arrêté puis remis à la justice espagnole.)

GM : Cette décision inattendue intervient alors que les partis politiques viennent d'entamer la campagne électorale en vue des élections du 21 décembre en Catalogne. Les partis favorables à l'indépendance avaient prévu de dénoncer la « répression » exercée selon eux, par l'État central. La justice espagnole a cependant fait savoir qu'elle maintenait le mandat d'arrêt qui vise Carles Puigdemont en Espagne et qu'il serait arrêté s'il rentrait dans son pays.

SB : Avec la mort de Jean d'Ormesson, c'est l'un des écrivains français les plus populaires qui s'en va.

GM : Doyen des membres de l'Académie française, il est mort à l'âge de 92 ans, laissant une oeuvre très importante de romans et d'essais qui figuraient sur les listes des meilleures ventes. Son portrait signé Catherine Fruchon-Toussaint :

Jean d'Ormesson c'était d'abord un style : une élégance naturelle et un charme fou, car il avait pour commencer les plus beaux yeux bleus de la littérature française. Il avouait d'ailleurs être devenu écrivain pour séduire les femmes. Et depuis L'amour est un plaisir son 1er roman en 1956 sa plume ne s'était jamais asséchée avec parmi ses livres les plus célèbres Histoire du juif errant, Au plaisir de dieu, La douane de mer, Le rapport Gabriel, mais aussi Une fête en larmes. Ancien patron de presse, acteur à l'occasion, doyen de l'Académie française non par l'âge, mais par la durée, il siégeait depuis 44 ans, Jean d'Ormesson affichait en toutes circonstances un sourire légendaire, mais savait aussi montrer de la fermeté sur les sujets qui lui tenaient à cœur comme son combat pour l'entrée sous la coupole de la 1re femme : Marguerite Yourcenar. À l'aube de ses 90 ans, l'Immortel était devenu éternel en entrant de son vivant dans la prestigieuse collection de la Pléiade. « C'est mon prix Nobel à moi » disait avec fierté jean d’Ormesson en brandissant son volume sur papier bible, lui qui s'était si souvent interrogé sur Dieu. Je dirais malgré tout que cette vie fut belle était le titre de son dernier ouvrage, enfin pas tout à fait puisqu'en 2018 paraîtra à titre posthume un texte intitulé à l'image de son espièglerie : Et moi je vis toujours !

GM : Les réactions à la mort de Jean d'Ormesson ont été très nombreuses. Le président Macron a salué « le meilleur de l'esprit français, un mélange unique d'intelligence, d'élégance et de malice, un prince des lettres sachant ne jamais se prendre au sérieux ». Une cinquantaine de blessés dans un accident de train ce soir en Allemagne. Deux trains, un train de marchandises et un train de passagers sont entrés en collision près de Düsseldorf (dans l'ouest de l'Allemagne).

SB : Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a donné des consignes très fermes aux préfets pour « renforcer » la lutte contre l'immigration irrégulière en France.

GM : Football, en Ligue des champions, la dernière journée de la phase de poule a commencé. Avec parmi les matches à l'affiche ce soir, le déplacement du PSG à Munich. Les Parisiens vont tout faire pour conserver la première place du groupe B. Olivier Pron vous êtes à l'Allianz Arena :

[Transcription manquante]

GM : Olivier Pron en direct de Munich, on vous retrouve dans le flash de 21h30. C’est la fin de votre Journal en français facile, à retrouver sur notre site à la page RFI Savoirs. Bonsoir à tous, bonsoir Sylvie !

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Journal en français facile 05/12/2017 20h00 GMT

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.